Le Rouge et Or veut mieux gérer l’adversité

La saison de football universitaire 2022 est à nos portes. Bulletinsportif fait le tour des équipes québécoises pour vous préparer à amorcer le calendrier régulier avec tous les outils en main. Nous amorçons la tournée avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

N’ayant pas touché à la coupe Dunsmore depuis 2018, la dynastie lavalloise voudra bien entendu tout mettre en oeuvre pour retrouver le sommet de la hiérarchie québécoise et canadienne. Depuis 2014, le Rouge et Or a remporté trois titres du RSEQ contre quatre pour ses rivaux, les Carabins de l’Université de Montréal. Avant cela, ça avait été une séquence de 11 championnats consécutifs.

« La clé sera de mieux gérer les matchs serrés et les moments d’adversité »

Glen Constantin, entraîneur-chef du Rouge et Or

À la barre de la formation depuis 2001, Constantin a constaté une attitude différente lors de la première rencontre avec ses joueurs cet été. « Les joueurs sont plus concentrés. L’année dernière après une saison annulée par la pandémie, le premier meeting ressemblait plus à des retrouvailles. Cette fois, le « focus » est complètement sur le football. »

Il ajoute : « La conférence québécoise mise sur le meilleur groupe de quarts au pays. Chaque match peut être serré. On doit donc s’attendre à vivre de l’adversité durant les matchs. L’an passé, on n’a pas su gérer les moments importants contre Sherbrooke et Montréal. Mais cette année, même s’il y a de nombreux joueurs différents, les joueurs savent à quoi s’attendre et ils seront mieux outillés. »

Parlant de nouveaux joueurs, il fallait absolument revenir sur l’acquisition à la fin du printemps de quatre joueurs offensifs qui donneront un tout nouveau visage à l’attaque de Justin Éthier. Les porteurs de ballon Kalenga Muganda et Shawn Valentine ont été absolument dominants lorsqu’ils ont évolué au niveau collégial. Le receveur Frédérik Antoine revient après un stage au sud de la frontière et le quart Xavier Tremblay permettra au Rouge et Or de miser sur la meilleure profondeur du circuit à cette position.

N’hésitez pas à aller (re)lire le texte publié à leur sujet en juin dernier.

Le duo de porteurs a non seulement des chiffres impressionnants pour se faire valoir, mais la confiance qu’ils affichent met la barre haute pour la saison à venir. Les deux ont déclaré en entrevue qu’ils étaient là pour offrir un spectacle. Soyez avertis! D’ailleurs Constantin est très heureux de leur acquisition. « Nous avons remplacé des bons porteurs par des grands porteurs. Mais il n’y a qu’un ballon, alors il faudra gérer le temps de jeu et leur implication. », furent ses paroles lorsque questionné sur l’apport auquel il s’attend d’eux. N’oublions pas le vétéran Joanik Masse et une autre recrue, Angel Vital, qui voudront eux aussi voir du terrain.

Frédérik Antoine a très peu joué dans les dernières années, mais il impressionne déjà au camp d’entraînement. En compagnie des Mital, Dansereau-Leclerc et d’une autre recrue, Emeric Boutin, il appartiendra à un groupe d’élite pour Arnaud Desjardins, à qui le poste de partant a déjà été accordé. À moins d’une catastrophe, il sera derrière le centre lors du match d’ouverture le 27 août.

Si Desjardins ne devrait pas être inquiété pour son poste de partant, un nouveau venu impressionne déjà Glen Constantin. L’ancien des Phénix d’André-Grasset et des Loups de Curé-Antoine-Labelle et aussi membre d’Équipe Canada en 2019, Xavier Tremblay fait preuve d’une excellente éthique de travail, d’une assiduité et d’un grand enthousiasme selon les dires de l’entraîneur-chef. Ce dernier a ajouté lors d’un entretien téléphonique que Tremblay est très bien placé pour avoir le poste de numéro 2 devant Thomas Bolduc, celui qui avait amorcé la saison 2021 à titre de partant.

À noter que Frédéric Clements, l’ancien des Gaillards de Jonquière, qui agissait comme troisième quart, ne portera plus l’uniforme. Blessé, il a été contraint à la retraite comme joueur, mais il continuera d’être sur les lignes de côté. Glen Constantin lui a offert un poste d’assistant au sein du groupe d’entraîneurs en défense.

« C’est une belle occasion pour lui. Aller voir ce qui se passe de l’autre côté du ballon, c’est toujours très formateur pour un entraîneur. Fred a de belles aptitudes pour réussir dans le coaching. »

Glen Constantin à propos de Frédéric Clements

En défensive, le coordonnateur Marc Fortier misera encore sur des secondeurs talentueux dont le joueur défensif par excellence en 2021, Alec Poirier ainsi que Samuel Gagné et Kenneth Kwindja. La tertiaire sera menée par le vétéran Maxym Lavallée, Thomas Landry et Félix Petit alors que la ligne misera encore sur l’excellent Jean-William Rouleau, Yanis Chihat, William Desgagnés et William Quenneville, ainsi que l’ajout de la recrue de Garneau Anthony Lamontagne, un autre ancien d’Équipe Canada.

Ce groupe a accompli de l’excellent boulot en accordant le plus bas total de points du RSEQ et un famélique huit touchés à ses adversaires en huit rencontres. L’unité défensive a également été celle qui a accordé le moins de premiers essais. Enfin, les adversaires n’ont atteint la zone rouge qu’à 13 occasions lors des huit rencontres de saison régulière.

Je suis persuadé qu’on aurait aimé recruter un des nombreux jeunes joueurs étoiles qui finissaient leur carrière collégiale au sein des équipes de Québec après la dernière saison, mais les Elshal, Rondeau, Bouthot, Béland et Brashear ont préféré aller ailleurs.

Est-ce que le fait de passer le flambeau du recrutement à Mathieu Bertrand permettra de recommencer à conserver la majorité des joueurs étoiles de la région dans le giron du Rouge et Or dans les années à venir? Souhaitons-leur.

Si Constantin s’est chargé de compléter la ronde de recrutement pour cette saison en complétant les acquisitions mentionnées plus tôt, c’est Bertrand qui a déjà amorcé le travail auprès des formations collégiales pour la prochaine saison. Le groupe de coachs de Laval a été très présent aux différents camps de printemps des équipes collégiales et ils ne se sont pas gênés pour se faire connaître auprès des joueurs, même les recrues. D’ailleurs, il semble que certains joueurs ont déjà fait part au Rouge et Or de leur intention de se joindre à eux à l’issue de la saison.

Le temps ainsi récupéré par Constantin lui permet de se consacrer à d’autres éléments. Notamment l’expérience partisan.

« Vivre un match au Stade Telus a toujours été un élément vendeur lors du recrutement. Dans les dernières années, ça s’était détérioré, je travaille à rehausser ça. »

Constantin sur ses nouvelles tâches

Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour avoir une preuve de son implication. Le Rouge et Or a annoncé la semaine dernière des thèmes pour chacun de ses matchs à domicile cette saison.

Le match d’ouverture du 27 août face à Sherbrooke sera le match en blanc alors qu’un match rétro, un match de la famille et une semaine de la rivalité seront aussi au menu.

Le Coach a aussi l’intention de parler à son bon ami Pierre Arsenault, nouveau chef de la direction de USports depuis mars dernier. Son plan de créer un championnat printanier mettant aux prises les meilleures formations universitaires du pays est toujours bien en vie dans sa tête. COVID ou non. Glen Constantin ainerait également rediscuter avec ses collègues du RSEQ à propos des règles strictes qui régissent les activités durant l’été. Bref, des dossiers très intéressants à suivre.

Qu’on se le dise, l’organisation du Rouge et Or n’est pas du type à laisser ses adversaire lui damer le pion très longtemps. On a ciblé des enjeux, on s’y attaque sans délai et on met à exécution des solutions. Le Rouge et Or est toujours là et sa peau n’est certainement pas encore vendue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s