Un entraîneur de la KHL s’amène avec les Carabins

Les Carabins de l’Université de Montréal ont fait l’annonce ce lundi après-midi de l’arrivée de Mitch Giguère parmi le groupe d’entraîneurs de l’équipe de hockey féminin. Certifié de l’Institut national du sport, le père de quatre enfants a trouvé une situation parfaite pour lui auprès de Danièle Sauvageau et Isabelle Leclaire.

À 36 ans, Giguère a déjà une feuille de route bien garnie. Son parcours l’ayant mené jusqu’en Russie où il a agi comme entraîneur adjoint pour le Torpedo Nizhny Novgorod en KHL. Loin des siens depuis deux ans, plusieurs événements ont mené à sa décision de revenir au Québec. La difficulté de devoir rater des moments importants de la vie de ses enfants, la situation professionnelle de sa conjointe et un drame dans la famille ont fait en sorte que de repartir pour une troisième saison en Russie devenait insoutenable. Sans parler de la situation politique qui sévit dans ce coin de la planète. Giguère était même prêt à prendre une année sabbatique.

L’appel de Danièle Sauvageau est donc venu à point. « Danièle m’a contacté via les réseaux sociaux à mon retour de Russie après avoir vu des vidéos et des textes que j’avais publiés. Elle m’a parlé de ses nombreux projets et m’a invité à rencontrer Isabelle Leclaire, entraîneure-chef des Carabins. Travailler avec elles est idéal pour moi. J’avais refusé des postes dans la Ligue américaine et dans la LHJMQ et je n’aurais pas accepté un poste dans une autre université », raconte Giguère en entrevue téléphonique.

Leclaire confirme que la connexion s’est faite rapidement entre les deux. « Ça a cliqué tout de suite avec lui. C’est un gars avec des valeurs similaires aux miennes. J’ai tout de suite senti un respect et une reconnaissance de ce qu’on fait au hockey universitaire. Nous avons discuté deux fois, la première en zoom, puis il est venu visiter les installations au CEPSUM. On a parlé longuement et cela a confirmé que qu’on voulait travailler ensemble. »

Pour l’instant, l’ancien entraîneur au niveau midget et recruteur dans la LHJMQ se concentrera à apprendre à connaître les joueuses et les autres entraîneures. « Mon rôle exact reste à définir. Il y a des gens en place et je ne suis pas là pour bousculer tout le monde. Je veux être vu comme quelqu’un qui va aider », explique celui qui a déjà commencé à décortiquer les séquences offensives de la dernière saison des Bleues.

Mitch Giguère hâte d’aborder ce nouveau défi dans le monde du hockey féminin. Conscient de l’adaptation qu’il y aura à faire, il souhaite se donner le temps nécessaire pour apprendre à travailler avec Isabelle Leclaire. Mais comme il le dit lui-même, le monde du hockey québécois demeure assez petit, notant au passage que Leclaire a déjà corrigé ses travaux alors qu’il était en formation à l’INS.

Après sa période d’acclimatation, ne soyons pas surpris si Giguère se met le nez dans certains autres projets pilotés par Danièle Sauvageau, notamment au Centre 21.02.

La saison dernière, les Carabins ont terminé au 3e rang du classement général et des éliminatoires derrière Concordia et McGill. Elles chercheront certainement à reconquérir le titre provincial qui leur a échappé au cours des deux dernières saisons, aux mains de leurs rivales montréalaises. Le retour sur la patinoire est prévu pour la fin août. La saison régulière devrait s’amorcer à la fin octobre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s