Question de s’assurer que les fans de football en aient à se mettre sous la dent toute l’année, Brad Collinson et les Stingers de Concordia ont frappé un grand coup pour amorcer l’année 2023. En effet, on a annoncé l’embauche de trois nouveaux entraîneurs. Paul-Eddy St-Vilien s’amène comme coordonnateur défensif alors que Justin Chapdelaine et Nicholas Melsbach s’ajoutent au personnel entant qu’assistants en attaque et en défense respectivement.

L’entraîneur-chef Brad Collinson avait annoncé la fin des contrats du coordonnateur défensif Ed Philion et de l’entraîneur de la ligne offensive Karl Monjoie après la dernière campagne. Coach Collinson avait alors mentionné qu’après révision du programme, il avait jugé que le temps était venu de faire un changement. Il faut dire que les Stingers ont connu des hauts et des bas en 2022 après une saison 2021 qui annonçait de grandes promesses.

Les acquisitions annoncées au niveau du personnel d’entraîneurs ne sont pas piquées des vers. Et fait à noter, ce sont tous des postes à temps plein. « Nous avons ajouté trois très bopnnes têtes de football qui vont nous aider sur le terrain, mais aussi au niveau du recrutement. Au football universitaire, le recrutement est essentiel et on pense que ces trois gars-là vont grandement aider », a déclaré Collinson en entrevue.

D’abord, Paul-Eddy Saint-Vilien. Celui qui a évolué avec les Spartiates du Vieux-Montréal et le Rouge et Or de l’Université Laval lorsqu’il portait encore les épaulettes a bourlingué au fil des années. Il amène avec lui un bagage d’expérience très relevé. La saison dernière, il évoluait à titre d’assistant en défensive avec le Rouge et Noir d’Ottawa dans la LCF.

Auparavant, celui qu’on surnomme Polo avait dirigé durant quatre saisons la défensive des Ravens de Carleton dans la ligue universitaire ontarienne. Durant sa carrière d’entraîneur, il est passé par le Rouge et Or, les Carabins ainsi que les Nomades de Montmorency.

Avec Saint-Vilien, les Stingers vont chercher un entraîneur chevronné, mais également un habile recruteur. Rappelons que Concordia a terminé au dernier du circuit universitaire québécois au cours des quatre dernières saisons au chapitre des points accordés.

Son nouveau patron est particulièrement fier : « On a discuté avec Polo juste avant les Fêtes. C’était un gars avec qui on voulait absolument parler avant de prendre notre décision. Je le connais depuis longtemps et j’ai toujours eu beaucoup de respect pour lui. Autant quand il était avec Montréal qu’avec Carleton, j’ai souvent perdu des batailles de recrutement contre lui. Les joueurs disaient ouvertement qu’ils allaient là pour Coach Polo, alors c’est vraiment une fierté de pouvoir travailler avec lui. »

Pour l’épauler, les Stingers ont également annoncé l’embauche de Nicholas Melsbach. Celui qui agissait jusque là comme entraîneur-chef des Lynx d’Édouard-Montpetit au niveau collégial depuis 2016 et qui était avec ce programme depuis 2012 sera responsable des secondeurs.

« Quand on a finalisé avec Polo, je lui ai demandé avec qui il souhaitait travailler et le nom de Nic est rapidement sorti. Je savais qu’il voulait revenir au niveau universitaire et après une bonne discussion, j’ai bien vu qu’on était tous sur la même page », explique Collinson.

Lui aussi possède une solide feuille de route avec des passages chez les Carabins, les Nomades de Montmorency, les Loups de Curé-Antoine Labelle ainsi que les Bouledogues de l’école secondaire Édouard-Montpetit. Melsbach a évolué avec les Spartiates du Vieux-Montréal en tant que joueur.

« Ça fait longtemps que je veux retourner au niveau universitaire. J’avais eu quelques offres, mais jamais rien à temps plein. Cette fois-ci l’offre était bonne. Mais surtout, je m’en vais avec des gens de confiance. Je connais Brad depuis 35 ans et Polo depuis 25 ans. Nous avons un staff excellent avec beaucoup d’expérience, tout est en place pour que les choses aillent bien », a déclaré le nouvel assistant en défensive des Stingers.

L’attaque misera également sur de nouveaux visages pour la guider. Si Alex Surprenant demeure bien en selle dans son poste de coordonnateur, il misera maintenant sur Justin Chapdelaine pour le seconder. Les responsabilités exactes de Chapdelaine restent à être déterminées, mais peu importe où, son apport sera assurément très intéressant. On a vu le boulot incroyable qu’il a pu accomplir malgré tous les blessés chez le Vert & Or cette saison.

« C’est Alex qui a proposé qu’on donne un coup de fil à Justin. C’était important qu’il soit à l’aise avec l’arrivée d’un nouveau coach. C’est une très bonne tête de football. Il est vraiment créatif et il va certainement nous amener des idées différentes », de dire Brad Collinson.

On se rappelle que Justin Chapdelaine avait quitté Sherbrooke à la fin de la dernière saison pour des raisons personnelles. Souhaitant se rapprocher de Montréal, il ne voulait pas pour autant quitter le monde du football. Et les Stingers ont profité de l’occasion pour s’adjoindre les services d’un des jeunes entraîneurs les plus en vue du football québécois. Il avait reçu de nombreuses autres offres après son départ de Sherbrooke.

Justin Chapdelaine a joué au niveau universitaire à Queen’s avec qui il a gagné une coupe Vanier en 2009 avant de devenir entraîneur des receveurs. Il a par la suite rejoint son illustre père Jacques avec Simon Fraser, puis il est devenu assistant en attaque chez les Roughriders de la Saskatchewan quand son père y oeuvrait comme coordonnateur offensif. Chapdelaine a continué son cheminement dans le monde du coaching avec les Dinos de Calgary, les Alouettes de Montréal et les Gaiters de Bishop’s avant d’atterir à Sherbrooke.

Les cerveaux combinés de Surprenant et Chapdelaine pour diriger l’attaque menée par Olivier Roy et son groupe de receveurs étoiles devraient faire vivre de belles émotions aux fans concordiens.

Trois nouveaux entraîneurs en défensive seront annoncés cette semaine par les Stingers. Sans en connaître l’identité, on me dit que ce sont trois gars de Montréal avec une solide expérience autant aux niveaux collégial qu’universitaire. Quant au prochain entraîneur de la ligne offensive, l’annonce devrait se faire dans les prochaines semaines.