En route vers le Bol D’Or – 1/2 finales

Crédit photo : Christophe Renaud

Le carré d’as est maintenant connu dans les trois divisions au football collégial RSEQ. Si la région de Québec est fortement représentée avec trois équipes en Division 1, les divisions 2 et 3 nous démontrent encore une fois que le football est en santé sur l’ensemble du territoire québécois, à notre grand plaisir. 

Analyse des forces en présence des matchs demi-finales du 12 novembre prochain dans les trois divisions, un gros samedi en perspective. La température clémente devrait laisser progressivement place au vrai mois de novembre, ce qui aura un impact sur le style de jeu des forces en présence.  Les équipes victorieuses se donneront rendez-vous le week-end suivant à Thetford Mines encore une fois cette année pour la tenue des différents Bol d’Or. 

Pour visionner le podcast Bulletinsportif de la semaine où Phil Malo et Chris M’Bemba ont décortiqué les affrontements des trois divisions, lancez la vidéo…

Division 1

Garneau (7) vs. Limoilou (1) 

Garneau, fort d’une victoire « surprise » de 31-19 la semaine dernière en disposant du Vieux-Montréal, les Élans tenteront de causer un choc tout aussi titanesque à Limoilou en fin de semaine. On avait senti une légère baisse de régime des Spartiates lors des dernières semaines du calendrier; il n’en fallait pas plus pour que la troupe de Dominic Picard impose son style de jeu physique des deux côtés du ballon. Le jeu au sol a été une des clés offensives contre les Spartiates et le quart Samuel Tremblay a su exploiter au bon moment les zones profondes laissées libres par la tertiaire venue en renfort pour contrer le jeu au sol. Ajoutez à cela 5 sacs du quart en défensive et contenir le quart-arrière Jéremy Fyfe de CVM à 134 verges par la voie aérienne (qui a dominé la D1 à ce chapitre avec 1616 verges en saison) et vous avez la recette du succès de Garneau. 

Les Titans, qui ont obtenu un laissez-passer pour la première ronde, seront bien reposés et gonflés à bloc pour recevoir les voisins d’à côté.  Limoilou ne fait pas dans la dentelle, à commencer par son uniforme tout en noir et une défensive outrageusement dominante (83 pts alloués en 9 matchs en saison régulière). Offensivement, on exploite le sol de belle façon avec des porteurs solides et un quart arrière mobile en Jérémy Ouellette. On distribue équitablement la balle à l’attaque, pas moins de quatre porteurs de ballon et trois receveurs ont récolté plus de 200 verges cette saison. 

Jérémy Ouellette / Crédit : Christophe Renaud

Deux équipes très physiques dans les tranchées, reste à voir qui saura s’imposer sur le Terrain Gérard-Chiquette de Limoilou dès 13h00 samedi. Lors du match du 29 octobre entre les deux équipes, les Titans avaient carrément stoppé l’élan des Élans les limitant à 117 verges. On ne peut qu’espérer un meilleur dénouement pour Garneau cette fois-ci. Les  joueurs clés Noah Terrell Larochelle et le receveur Caleb Tremblay entre autres devront être mis à profit. Néanmoins, je vois mal comment les Élans pourront soutenir l’effort dans les trois phases de jeu pendant 60 minutes face à des Titans reposés et sur leur terrain. Avantage Limoilou. 

Notre-Dame (4) vs. Champlain-Lennoxville (3)

Excellent duel en perspective entre deux équipes en mission depuis la mi-saison. Marc-André Dion et son équipe ont disposé des Cheetahs de Vanier la semaine dernière 31-17, gâchant la sortie de coach Chryssomalis à son dernier match à la barre des champions défendants. Le quart Alexis Delisle y est allé d’une superbe performance aérienne avec des gains de 305 verges dont une longue passe de 55 verges à Théo Deslongchamps qui a mis les Rouges au tapis pour le compte. De leur côté, Champlain-Lennoxville a dû trimer dur pour venir à bout d’André-Grasset par la marque de 28-20. Le quart Antoine O’Doherty-LIncourt et l’excellent porteur Jerry Momo se sont démarqués en offensive alors que Philippe Champagne et Xavier Thibaudeau y allaient d’une interception chacun pour les gagnants.

Rémi Nadeau face aux Cheetahs de Vanier / Crédit : Roch Lambert

Qui se démarquera ce week-end? Du côté des Cougars, on doit s’attendre sans trop de surprises à voir beaucoup de courses du #5 (Jerry Momo) et du # 21 (Zachary Bouchard), un excellent tandem derrière une grosse ligne à l’attaque qui pourrait bien être la clé du succès sous la pluie samedi. Défensivement, Ambroise Duplessis-Giroux et ses 9 sacs en saison, Christopher St-Hilaire (55.5 plaqués) et une tertiaire intimidante avec des joueurs comme le demi de coin Emmanuel Awuni (43.5 plaqués, 2 INT) devront être très disciplinés pour contrecarrer les plans du coordonnateur Mathieu Dumulong et son offensive truffée de RPO (run-pass option) maintenant bien en place. La défensive de Notre-Dame a des joueurs d’impact sur le front défensif et le secondeur Charles-Antoine Ledoux plaque tout ce qui bouge; pourront-ils stopper le jeu au sol à répétition de Lennox?  Si on dit que la meilleure défense est l’attaque, ce pourrait bien être le salut de Notre-Dame, avec des séquences soutenues et méthodiques de son offensive. 

Même si la logique et l’historique avantagent les Cougars, je crois que Notre-Dame aura le dessus dans ce duel qui s’annonce palpitant jusqu’au dernier sifflet. 

Division 2

Valleyfield (5) vs. Montmorency (1) 

Le Noir et Or fut sans pitié pour les Lauréats leur de leur 2e visite en autant de semaines, blanchissant l’adversaire 23-0. La défensive a limité les gros jeux de St-Hyacinthe en y allant de 3 interceptions, dont une sur une passe voilée en fin de 2e quart qui a fait mal aux locaux. 

Montmorency fait son entrée en match en séries après avoir essuyé une défaite crêve-cœur de 15-14 en fin de saison à Sherbrooke et du même coup ternir une saison parfaite. Une défaite qui a probablement servi aux Nomades dans leur préparation et pour remettre les pendules à l’heure des éliminatoires.

Les recrues défensives Horeb Noutchogouin et Vincent Poirier / Crédit photo : Éric Mimeault – EM Photosports

La meilleure offensive (Montmorency) affrontera la 2e défensive en division 2. Le duo Victor Charland (2374 verges, 19 touchés et 1 seule interception) et le receveur Olivier Cool (1055 verges, 9 touchés) forme un tandem prolifique. La tâche sera lourde pour la tertiaire de Valleyfield. Le quart Simon Boudreault et le porteur Nassim Regragui ont pris le ballon en main pour Valleyfield lors du dernier match, 2 joueurs au gabarit imposant difficile à arrêter lors qu’ils franchissent le premier niveau lors des courses. Le Noir et Or devra contrôler le temps de possession en forçant Cool and the Gang à rester sur le banc le plus longtemps possible. Ils peuvent ainsi brouiller les cartes et atteindre la finale. Les Nomades doivent tenter de contenir Boudreault dans sa pochette et de ne pas se laisser endormir par le jeu au sol du Noir et Or, le gros jeu n’est jamais loin.

Prédiction : Valleyfield peut l’emporter si la pluie, le vent et le froid sont aussi de la partie ; si ce n’est pas le cas, avantage Momo

Sherbrooke (3) vs. John Abbott (2) 

Un des matchs les plus intéressants du weekend selon moi, reprise de la demi-finale épique de 2021. Sherbrooke a eu raison d’Édouard-Montpetit 20 à 10 pour obtenir leur laissez-passer, Les Lynx se sont bien battus face aux Volontaires. Les Islanders quant à eux ont planté le clou dans le cercueil des Diablos de Trois-Rivières (32-13) avec un touché en fin de première demie sur une longue passe suite à un revirement.

Carl-Émile Dubois-Farrar / Crédit : Benoît Dandurand

L’équipe de Sherbrooke regorge de joueurs de talent dont le quart vétéran Samuel Goulet-Ménard. Il tentera de mettre le ballon dans les mains du rapide Carl-Émile Dubois-Farrar car il peut à lui seul changer l’allure d’un match avec un catch ou une course spectaculaire. Charles Baillargeon connaît une belle saison également avec plus de 400 verges sur réceptions. On a pu découvrir lors du dernier match la rapidité du quart-arrière des Volontaires, particulièrement près de la zone payante, à ajouter au plan de match définitivement. Une défensive solide et l’impact des vétérans de cette brigade devra se faire sentir s’ils espèrent jouer le match ultime. 

Abbott peut aussi compter sur un « gamebreaker » en Noah Smallwood, diminutif receveur de passes avec de grandes habiletés lorsqu’il touche au ballon. Kaelen Trépanier le quart-arrière est en plein contrôle de l’attaque et distribue la balle sans forcer le jeu.  Les Islanders peuvent compter sur un trio de porteurs de ballon, Quincy Gill s’est particulièrement démarqué lors des quarts de finale, un bon gabarit et très physique au contact. En défensive, gardez un œil sur le #1 de John-Abbott Jordan Lessard, auteur de 4 interceptions en saison régulière et d’une la semaine passée. 

Ce devrait être un excellent duel encore une fois, avec un léger avantage à John Abbott pour le résultat final. 

Division 3

Victoriaville (2) vs Beauce-Appalaches (1)

Les Vulkins se frotteront à un adversaire colossal samedi en Beauce. Le statut incertain du prolifique quart Olivier Robichaud, auteur de 22 touchés contre aucune interception en saison régulière fait craindre le pire pour les Mauves. Alexandre Gouin a très bien fait contre Chicoutimi et Valentin Delayen a pris les choses en main avec près de 200 verges combinés lors du dernier match.  Les chances sont minces d’arrêter le rouleau compresseur de Marc Loranger.  Les Condors n’ont d’ailleurs jamais connu la défaite depuis qu’ils ont joint les rangs de la Division 3 en 2021. Une équipe à maturité et en mission pour un back-to-back. Avantage : Condors

Thomas Jean / Crédit : NG Photos

Jonquière (2) vs. Ahuntsic (1)

Les Aigles ont bien failli se brûler les ailes lors du dernier match en accordant deux touchés défensifs dès les premiers coups de sifflet. Ahuntsic a repris les choses en main progressivement pour venir à bout de La Pocatière. On ne pourra se permettre le même scénario contre les Gaillards. Les Aigles ont du talent et des joueurs athlétiques. 

Jonquière a vaincu avec aplomb des Triades de Lanaudière méconnaissables la semaine dernière, probablement intimidés par les gabarits imposants des locaux et une foule partisane survoltée. Un duel offensif à prévoir mais l’aspect physique des Gaillards devrait faire la différence en deuxième demie.  Avantage Jonquière. 

Défensive des Aigles d’Ahuntsic / Courtoisie

Bonne chance à toutes les équipes, que le spectacle commence!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s