Football collégial : La rivalité entre Montmorency et John Abbott monte d’un cran

Crédit photo : Yann Rfd

Les divisions 1 et 3 Sud-ouest étaient en pause cette semaine. Ce faisant, tout était en place pour que les projecteurs soient braqués sur l’affrontement entre les Islanders de John Abbott et les Nomades de Montmorency, finalistes du dernier Bol d’Or en D2. Spectateurs et recruteurs présents sur les lieux en ont eu pour leur argent.

Pendant ce temps, St-Hyacinthe et Valleyfield y allaient de courtes victoires alors que l’Outaouais s’en donnait à coeur joie.

Tour d’horizon.

Division 2

John Abbott 22 – Montmorency 28

Un match serré, une fin dramatique, voilà à quoi nous habituent ces deux formations lorsqu’elles s’affrontent depuis deux ans. Le vent froid aura été contrebalancé par un spectacle haut en couleurs.

Le premier quart de la partie a été jouée sous le signe de la défensive. L’absence des porteurs de ballons Reid Walker et Alexandre Marchand pour John Abbott ainsi que de Peter-Andy Tipaldos pour Montmorency a peut-être joué un rôle à cet effet. Ceci dit, sur les deux premiers jeux du match, les Islanders ont réussi un sac aux dépens de Victor Charland. L’ailier défensif Zachari Karagiannakis étant passablement efficace pour appliquer de la pression. Après 15 minutes, le pointage était de 0-0.

Sur la première séquence du deuxième quart, Kaelan Trépanier a bien utilisé ses deux porteurs recrues format géant pour transporter son équipe jusqu’à la porte des buts des Nomades. Mais le plaqueur Christopher White et le secondeur Vincent Poirier ont repoussé les courses adverses avant de voir le demi défensif Elishama Nawezi intercepter la passe de Trépanier dans la zone des buts sur un 4e essai. Il s’agissait de la troisième interception de la saison pour Nawezi.

Ls Nomades ont immédiatement répliqué avec un touché sur une passe d’une verge de Charland à Geoffrey Mubengaie sur un 4e essai avant de forcer John Abbott à concéder un touché de sûreté. 9-0 avec 5 minutes à jouer à la demie. Toutefois, les Islanders se sont mis en marche avant la pause notamment grâce aux courses de la recrue Henry Mason avant que Trépanier ne rejoigne Evan Gubert-Mitchell sur trois verges avec 30 secondes à faire. 9-7 à la demie.

Au milieu du 3e quart, Montmorency remontait le terrain petit à petit, mais le maraudeur Ryan Quesnel a récupéré un ballon échappé par Ian Pinder pour le ramener sur un peu plus de 20 verges à la ligne de 48 des Islanders. Ce même Quesnel avait fait perdre le ballon à Zachary Long quelques jeux plus tôt, mais les Nomades l’avaient repris. Cependant, John Abbott n’a pu en profiter. Par contre, Montmorency a ajouté à son avance après le dégagement des Islanders sur un très long jeu de passe de Charland à son complice Olivier Cool, qui s’était détaché de ses couvreurs pour inscrire un touché de 65 verges. Le converti a été raté, c’était 15-7 avec un peu plus de 3 minutes à jouer au 3e quart.

John Abbott a répliqué sur sa possession suivante notamment grâce à une course en puissance de Quincy Gil sur 24 verges, puis une passe précise de 28 verges de Trépanier à Rémy Dumas avant de réussir le converti de deux points. L’égalité était créée, 15-15. De quoi garder tout le monde alerte pour le 4e quart.

John Abbott a pris les devants pour la première fois du match sur une course d’une verge de Quincy Gil avec 7:45 à jouer. Une passe de 42 verges de Trépanier à Dumas et une punition pour interférence avaient préalablement permis aux Islanders de s’approcher de la zone des buts adverse. Le temps s’écoulait et les Nomades grugeaient du terrain en espérant aller créer l’égalité. À l’intérieur de la ligne de 20 adverse, les choses regardaient bien pour l’équipe de Frédéric Morissette mais Karagiannakis a repoussé Montmorency en réussissant un sac aux dépens de Victor Charland. Et sur le jeu suivant, avec 2:17 à faire, Charland a été victime d’une échappée récupérée par Nikolas St-Louis-Taylor.

Se fiant sur son jeu au sol pour écouler le temps restant, Coach Pat Gregory a demandé à son quart de remettre le ballon à Henry Mason. Ce dernier y est allé de solides courses au centre, mais sur sa troisième portée, après avoir obtenu le premier jeu, le maraudeur recrue Edwin Senatus a réussi à lui arracher le ballon qui a été récupéré par Thomas Wright. « Un jeu qu’on pratique régulièrement », m’a confié fièrement le coordonnateur défensif Charles Héroux après le match.

Victor Charland avait 1:21 devant lui pour mener les siens à la zone des buts adverses, 72 verges plus loin. Ce qui devait arriver arriva, Olivier Cool a capté une passe d’une verge avant de voir le botteur Benjamin Bernard réussir le converti et le match allait nécéssiter une prolongation.

Montmorency a d’abord stoppé John Abbott qui a raté sa tentative de placement. Puis à leur tour en attaque, Charland et Cool ont encore fait de la magie. D’abord une passe de 24 verges, puis une autre de 9 verges et enfin une dernière de quatre verges pour clore le débat. Victoire Montmorency, 28-22!

Victor Charland a terminé la rencontre avec 465 verges de gain réussissant 37 de ses 46 passes dont quatre pour des touchés contre une interception, sa première de la saison. Olivier Cool a capté 12 passes pour 180 verges et trois touchés alors que Geoffrey Mubengaie en a attrapée 9 pour 105 verges et un touché. Zachary Long et Mikaël Koloma ont terminé le match avec 6 réceptions chacun.

Les quarts Victor Charland et Kaelan Trépanier après la rencontre / Crédit photo : Philippe Malo

Chez les Islanders, Kaelan Trépanier a lancé pour 155 verges pendant que Henry Mason se chargeait du jeu au sol avec 135 verges en 22 courses. Quincy Gil en a ajouté 46 en 10 courses. L’utilisation de deux gros porteurs de ballon par John Abbott a porté ses fruits dans cette rencontre.

Défensivement, Zachari Karagiannakis et Eric-Maxime Eleko ont combiné leurs efforts pour 8 plaqués menant à des pertes de terrain pour John Abbott. Le vétéran joueur de ligne Salif Cissokkho a été le plus productif pour les Nomades avec 8 plaqués. Note aux différentes équipes du circuit : Évitez de lancer du côté de Thomas Wright.

Édouard-Montpetit 9 – Valleyfield 12

La stratégie était assez claire pour le Noir et Or de Valleyfield dans ce match : courir. Au total, l’équipe de Patrick Nadeau a porté le ballon 56 fois et tenté 7 passes. Ariane Chiasson a certainement bien préparé son groupe de porteurs puisque l’équipe a engrangé 232 verges au sol et contrôlé le temps de possession. La défensive du Noir et Or a aussi joué un match quasi parfait en n’accordant que 4 verges au sol en plus de réussir 5 sacs aux dépens d’Olivier Périard, le quart des Lynx d’Édouard-Montpetit.

À leur deuxième possession offensive, les locaux ont inscrit leur seul touché du match sur une course de cinq verges de Nassim Regragui. Avant la fin de la première demie, les Lynx ont concédé deux touchés de sûreté, envoyant tout le monde en pause avec un pointage de 11-0.

Au début du 3e quart, les Lynx se sont approchés à la ligne de 2 du Noir et Or avant d’être arrêtés sur un 4e essai. Ces derniers ont toutefois concédé un touché de sûreté à leur tour en attaque. Reprenant le ballon, Édouard-Montpetit a de nouveau orchestré une belle poussée. Le receveur Amine Encina Hanawi a capté des passes de 27, 37 et verges pour amener le ballon dans la zone des buts de Valleyfield. Pointage 11-9 après 3 quarts.

Avec le ballon au 39 du Noir et Or, Olivier Périard a tenté de rejoindre à nouveau Hanawi, mais le demi de coin Mathis Gauthier s’est interposé à sa ligne de 10. À la fin de cette possession, le botteur Ruben Bertrand Weppe y est allé d’un dégagement qui a franchi plus de 70 verges pour marquer un simple et donner l’avance 12-9 aux siens.

Les Lynx y sont allés pour une tentative de jeu truqué lors d’un quatrième essai sur une tentative de dégagement, mais le Noir et Or a su s’ajuster et empêcher Édouard-Montpetit d’obtenir le premier essai. Avec un peu plus de deux minutes à faire au match, Valleyfield a obtenu un premier essai à la ligne de 2 des Lynx. Ces derniers ont toutefois résisté pour avoir une dernière chance d’amener son offensive sur le terrain avec environ 50 secondes à jouer, mais en vain.

Saint-Hyacinthe 8 – Trois-Rivières 3

On a eu droit à un autre match défensif, cette fois à Trois-Rivières alors que les Diablos recevaient la visite des Lauréats de Saint-Hyacinthe. La pression exercée par les deux lignes défensives a été soutenue durant tout le match forçant les quarts à s’chapper de leur pochette alors que le jeu au sol des seux équipes a été très bien contenu.

Sur la première séquence du match, les Lauréats ont fait avancer le ballon jusqu’au 24 des Diablos, mais la passe d’Antoine Ouimet touche au bout des doigts du receveur Yohan Béland pour finir dans les mains de son adversaire Philippe Gauthier. Mais Trois-Rivières n’a pas su profiter de l’opportunité et a accordé un touché de sûreté aux visiteurs.

Après s’être échangés des dégagements, les Lauréats qui reprenaient au 51 des Diablos ont profité d’une course de 27 verges de Xavier Roy. Puis le quart Antoine Ouimet a filé sur 19 verges pour se rendre jusque dans la zone des buts, mais une punition pour avoir retenu a annulé le tout. Les Lauréats ont terminé la séquence bredouilles puisqu’on a raté la tentative de placement par la suite.

Après avoir forcé les Diablos à dégager, les Lauréats se sont approchés au 25 adverse. Antoine Ouimet a tenté trois passes dans la zone des buts, mais rien n’a fonctionné, pas même la tentative de placement de . Pis que cela, St-Hyacinthe a perdu les services de son vétéran joueur de centre Maxime Boudreau Grenier qui a dû être aidé de deux coéquipiers pour sortir du terrain. 2-0 après une demie.

Sur la première possession des Diablos au 3e quart, une passe de Simon Brunelle à Louis-Christophe Lamy pour 51 verges a mis la table pour une tentative de placement de 32 verges qui a été ratée par Victor St-Hilaire. Antoine Ouimet a ensuite été victime d’une deuxième interception, cette fois par Malik Sediri, mais les Diablos n’ont rien fait qui vaille en attaque.

Il a fallu attendre au 4e quart pour voir les Diablos inscrire leurs premiers points sur un placement de 37 verges de Victor St-Hilaire qui donnait les devants 3-2 aux locaux. À le reprise, Antoine Ouimet y est allé d’une course de 25 verges, puis l’explosif Xavier Roy a suivi avec autre course, cette fois de 57 verges pour redonner les devants aux Lauréats 8-3. Le converti de deux points ayant été raté.

Les Diablos ont ensuite été stoppés sur un 4e essai dans la zone des Lauréats, puis n’ont plus été en mesure de menacer jusqu’à la fin du match.

Thetford 1 – Outaouais 42

Les Griffons de l’Outaouais attendaient les Filons de Thetford avec une brique et un fanal. Le quart Benjamin Carpentier et ses coéquipiers n’ont fait qu’une bouchée des visiteurs.

Thetford a été la première équipe à s’inscrire au tableau sur un placement raté de 20 verges de Tristan Clérin avec un peu moins de 5 minutes à faire au premier quart. Les Griffons ont répliqué immédiatement en traversant le terrain grâce, notamment, à une course de 25 verges de Julien St-Louis. Adam Wardani a porté le ballon à bon port sur 4 verges pour son deuxième majeur de la saison. Outaouais a ensuite réussi le converti de deux points.

Au début du 2e quart, le demi défensif des Filons Alexandre Paulin a été puni pour un coup porté à la tête du quart Benjamin Carpentier. Expulsé du match, il a aussi permis aux Griffons d’obtenir un premier essai à la porte des buts. Ce qui a permis a Carpentier de rejoindre quelques instants plus tard son receveur Jean-Christophe Roy. Outaouais prenait alors les devants 17-1. Un touche de sûreté plus tard et la première demie ^prenait fin sur un pointage de 19-1.

Les Griffons ont forcé ès Filons à leur concéder un autre touchés de sûreté dès le début du 3e quart. Puis à leur tour à l’attaque les locaux étaient dirigés par la recrue Mathis Dolan. Celui-ci a été très efficace en terminant le travail avec une passe de 19 verges à Roy. À la reprise, les Griffons aussi avaient confié leur attaque à un autre quart. Charles-Olivier Côté a toutefois été victime d’un sac et d’une perte de ballon à sa ligne de 6 lorsqu’il a été rejoint par Félix Hébert. Le ballon a été remis à Jean-Christophe Roy en formation wildcat et celui-ci a concrétisé l’action avec son 3e touché du match.

Après avoir forcé Thetford à dégager, les Griffons ont repris au centre du terrain. Dolan a rejoint Roy sur 38 verges, puis a trouvé Nicolas Gosselin seul dans la zone des buts sur une passe de neuf verges pour compléter le pointage à 42-1.

Zachary Roy, Hugo Pulby et Alexis Riopel ont réussi un sac chacun pour Outaouais. Riopel a été le meneur des siens avec 6 plaqués alors que Pulby a ajouté une interception dans le match. Le demi de coin Olivier Cyr a complété le match avec 6 plaqués et une passe rabattue pour Thetford. Léo Pépin Picard, Frédéric Massé et Thomas Mathieu ont obtenu un sac chacun.

Division 3 – Nord-est

Jonquière 43 – La Pocatière 0

Les Gaulois de La Pocatière semblaient bien partis lors de leur première poussée offensive alors que le quart Alex Therrien a mené les siens jusqu’au 34 adverse, mais sa passe en direction d’Olivier Boulanger a été habilement coupée par le secondeur Mathys Tremblay. Reprenant le ballon, Olivier Lefebvre a conduit les Gaillards à la porte des buts et complété la séquence avec une passe de 5 verges à William Fortin pour son 6e touché de la saison.

À leur tour en attaque, les Gaulois ont été forcés de dégager et les Gaillards ont repris au 37 des Gaulois. Des courses successives de Samuel Paquet-Louis, Maxime Girard et Olivier Lefebvre ont placé Jonquière à l’intérieur du 5. Lefebvre a complété avec une passe à Paul Gilbert. C’était 14-0 après un quart.

L’histoire s’est ainsi répétée tout au long du match aisément remporté par Jonquière. Le match a été une belle occasion de voir à l’oeuvre le plaqueur Mike Diyamona. Le colosse français de 6’3 et 280 livres mène son équipe pour le nombre de plaqués cette saison. Il intéressera assurément les recruteurs universitaires.

Chicoutimi 23 – Rimouski 12

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s