Football collégial : Les Nomades s’éclatent, les Volontaires seront à surveiller

Crédit photo : Michael Wright

Encore beaucoup de bon football à se mettre sous la dent cette semaine au niveau collégial. Cette fois, c’est en division 2 qu’on a eu droit aux meilleures histoires alors que les Nomades de Montmorency en ont surpris plusieurs avec une victoire écrasante face aux Lynx d’Édouard-Montpetit. Pendant ce temps, les Volontaires de Sherbrooke démontrent qu’ils seront à prendre au sérieux.

On fait le tour. Et en passant, pour ceux qui se le demandent. Je ne peux pas voir tous les matchs en direct, c’est impossible. Je les regarde donc en différé. Malheureusement, certains ne sont disponibles qu’en direct. Si en plus, je n’ai pas accès aux statistiques officielles, ça explique pourquoi certains matchs ne sont pas décrits et analysés ci-bas.

Et en passant une autre fois, je sais que les ressources sont ce qu’elles sont dans le milieu du sport étudiant. Cependant, il y a certaines organisations qui sont beaucoup plus rigoureuses que d’autres dans la compilation des statistiques, la description des matchs et la qualité des prises d’images. Je tiens donc à féliciter ceux qui participent activement à rendre le produit intéressant pour les webspectateurs.

Division 1

André-Grasset 35 – Vanier 51

Cette confrontation mettait aux prises deux équipes qui devraient batailler pour la 4e position au classement général, à mon avis. Bien que les Phénix aient pris les devants tôt dans la rencontre, c’est Vanier qui a terminé en force pour donner la victoire à ses partisans. Un match axé sur l’attaque et les jeux explosifs. Au total, les Cheetahs ont cumulé 630 verges d’attaque contre 448 pour les Phénix.

Noah-Maël Coderre a été la grande vedette de la rencontre pour Vanier avec 66,7% de ses passes complétées pour 347 verges, 5 touchés et une interception en plus de porter le ballon six fois pour des gains de 55 verges. Jahiem Chambers a été sa cible favorite avec six réceptions pour 100 verges et un touché. Mamadou Ba a quant à lui capté deux passes pour 113 verges et deux touchés. Au sol, 7 Cheetahs ont combiné leurs efforts pour 283 verges et deux touchés. Adam Callender a touché au ballon dept fois pour 96 verges de gain.

Chez les Phénix, Esteban Bedoya a bien fait complétant 18 de ses 27 passes pour 245 verges, deux touchés et une interception. Il a également porté le ballon deux fois pour 12 verges de gain et un touché. Simon Larose continue de mener la ligue parmi les receveurs de passes. Ses sept réceptions pour 137 verges et un touché lui confèrent un total de 19 catchs pour 318 verges de gain, 40 de plus que Liam McGonigal des Nordiques de Lionel-Groulx.

Le secondeur recrue Benjamin Blaise a terminé la recontre avec 9 plaqués et une interception pour les Phénix. C’est également un secondeur recrue qui s’est distingué du côté des Cheetahs. Zachary Tremblay avec 8 plaqués dont un pour perte, une interception et une passe rabattue a été le plus occupé des siens.

Soulignons également au passage le travail des deux botteurs de dégagement. Mamadou Ba avec 44,3 verges de moyenne pour Vanier et Alexis Barbeau avec 42,3 ont aussi très bien fait.

Notre-Dame 33 – Lévis 3

Dans un match difficile à suivre étant donné l’angle très, très, très large de caméra offert pour la webdiffusion, la défensive du CNDF a complètement anihilé l’attaque aérienne des Faucons de Lévis, les limitant à 39 verges. À la décharge de ces derniers, ils doivent composer sans leur quart-arrière Thomas Cloutier, blessé contre Garneau la semaine dernière.

Tirant de l’arrière 3-0, les Faucons ont tout de même réussi à s’approcher de la zone des buts du Notre-Dame en fin de 1er quart grâce à un jeu de course soutenu et quelques pénalités. Avec 1:59 à faire au premier quart, un placement de Yan-Luca Balmer sur 32 verges a créé l’égalité.

Puis, ce fut le festival du revirement. Les Faucons ont réussi une autre interception aux dépens du quart Noah Lachance au milieu du 2e quart, leur permettant de reprendre la ballon au 46 de leurs adversaires. Ils se sont même approchés à 20 verges de la zone des buts, mais un ballon échappé a conclu la séquence des locaux. Les deux équipes se sont échangés des dégagements, mais sur celui effectué par Lévis, le retourneur n’a pu conserver la maîtrise du ballon et les Faucons ont repris au 35 adverse. Une passe de Victor Chaloub a ensuite été interceptée par Charles Huot qui a retourné le ballon jusqu’au 30 de Lévis. C’est à ce moment que Notre-Dame a pris les devants pour la première fois du match grâce à une course d’Aidan Senez.

Au retour de la mi-temps, le CNDF a conclu une longue séquence offensive par un touché sur une course d’une verge. À la reprise, Lévis a tenté le tout pour le tout sur un 4e essai et une verge à franchir, mais Chaloub n’a pas réussi à atteindre son receveur Marc-Antoine Lacroix. Le pointage était de 17-3 en faveur de Notre-Dame après trois quarts.

Après avoir forcé L’évis à concéder un touché de sûreté, Notre-Dame a repris le ballon et procédé à une autre séquence offensive fructueuse complétée par une superbe passe de touché de 24 verges de Lachance à Théo Deslongchamps. Enfin, avec quatre minutes à jouer, Aidan Senez a franchi la ligne des buts sur une course de quatre verges pour son deuxième majeur du match et porter la marque à 33-3.

La boîte défensive de Notre-Dame a fait un excellent boulot dans la rencontre limitant l’excellent Charles Bourgault à une moyenne de 3,2 verges par course. Du côté de Lévis, soulignons le travail des secondeurs Benjamin Drouin, 10 plaqués dont deux pour perte, et Vincent Fournier avec 7,5 plaqués.

St- Jean 19 – Champlain-Lennoxville 36

Le pointage final n’indique pas nécessairement toute l’allure de cette rencontre. Après les deux premiers matchs de la saison, je ne m’attendais pas à voir St-Jean offrir une grande opposition aux Cougars de Champlain-Lennoxville. Et franchement, malgré la défaite, la troupe de Jean-Philippe Bégin peut trouver du positif sur lequel bâtir pour le reste de la saison.

Les Géants ont amorcé le match avec le ballon, mais sans inscrire de points, des punitions et surtout le botteur de dégagement Zachary Choinière ont repoussé les Cougars à l’intérieur de leur ligne de 5. Ceux-ci ont dû concéder un touché de sûreté avant de remettre le ballon aux visiteurs. Et les Géants ont capitalisé avec une passe de touché de Dionyssios Stamiris à Nathan Carignan sur une distance de 10 verges. C’était donc 9-0 avec un peu moins de 12 minutes écoulées dans la rencontre.

Malgré les nombreuses punitions, les Cougars ont réussi à remonter la pente. D’abord, en obtenant à leur tour un touché de sûreté, puis un simple à la suite d’en dégagement.Ensuite, Philippe Champagne est venue couper une passe écran au centre du terrain pour détaler jusque dans la zone des buts et donner les devants aux Cougars 10-9. Et avec un peu moins de trois minutes à jouer à la demie, les Géants ont concédé un autre touché de sûreté pour permettre aux Cougars d’accentuer leur avance à 12-9. Zachary Choinière a finalement renvoyé les deux équipes au vestiaire avec une égalité de 12-12 grâce à un placement de 27 verges.

À la fin du 2e quart, c’est Olivier Terroux qui est venu en relève à Stamiris du côté des Géants. Les Cougars aussi ont utilisé leurs deux quarts durant le match.

En début de 3e quart, une passe de 38 verges d’Antoine Lincourt à Simon Potvin a permis aux Cougars de s’installer au 6 des Géants. Deux jeux plus tard, Mathieu Roy s’est frayé un chemin entre ses joueurs de ligne pour redonner les devants aux locaux. Sur les deux séquences suivantes, les Géants ont été victimes de revirements alors que des ballons échappés ont été récupérés par les Cougars. À la deuxième occasion, Champlain-Lennoxville a ajouté trois points au tableau. 22-12 à la fin du 3e quart.

Au milieu du 4e quart, les Géants ont tenté leur chance sur un 4e essai et 4 à faire à partir de leur ligne de 43 adverse. Le quart-arrière Olivier Terroux a porté lui-même le ballon pour gagner le premier jeu. Au jeu suivvant, il a choisi de remettre le ballon à Louis-Félix Leblanc qui a détalé sur 37 verges avant d’être arrêté à la porte des buts. Leblanc a finalement complété le travail pour ramener le pointage à trois points d’écart.

À la reprise, Jerry Momo a apposé sa signature sur la séquence. Après un long retour de botté d’envoi, le numéro 5 des Cougars a réussi d’excellentes courses avant d’inscrire le touché et de redonner 10 points d’avance aux siens. C’est finalement Zachary Bouchard qui a clos le débat un autre touché au sol alors qu’il restait moins de 10 secondes à faire au match.

La bataille sur les lignes a été très rude tout au long de la rencotnre entre ces deux groupes de solides gaillards. Aussi, les punitions ont eu un impact sur la capacité des Cougars de se créer un rythme en début de rencontre. Mais à la fin, la recette qu’ils sont si souvent utilisée au fil des ans aura eu raison des Géants.

En défensive, soulignons le travail de Philippe Champagne de Champlain-Lennoxville avec une interception et un échappé recouvré en plus d’avoir compilé 5 plaqués dont un pour perte. Emmanuel Awuni a également fait du bon boulot avec trois passes rabattues. Il a été coupable de quelques pénalités toutefois. Christopher St-Hilaire et Xavier Roy (2 sacs) ont tous deux terminé la rencontre avec trois plaqués pour perte.

Limoilou 43 – Lionel-Groulx 9

C’est sans grande surprise que les Nordiques de Lionel-Groulx en ont eu plein les bras avec les puissants Titans de Limoilou. Toutefois, Lionel-Groulx peut se consoler en se disant qu’ils ont obtenu un nombre de verges semblables à celui des Phénix d’André-Grasset et de CNDF contre Limoilou en plus d’être l’équipe qui a insrit le plus de points contre eux après trois matchs cette saison.

La première demie s’est somme toute bien déroulée pour Lionel-Groulx. Marc-Antoine Charlebois et son attaque ont même surpris la défensive des Titans à la fin du premier quart en multipliant les gains par la passe. La connexion entre Charlebois et son vieil acolyte du secondaire Liam Lauzon est d’ailleurs en train de vouloir reprendre. Ils se sont rejoints à sept reprises. Les Nordiques ont ainsi réduit l’écart à 8-6 sur une course de Tristan Thibault.

Au 2e quart, Alexis Bourque a inscrit un touché sur une passe et course de 15 verges. Sur la séquence suivante, les Nordiques ont inscrit trois points pour amener le pointage à 15-9. Sur le tout dernier jeu de la 1re demie, Felipe Forteza a raté un placement de 38 verges.

Au retour, les Titans ont apporté les ajustements nécessaires et ont gagné la deuxième demie 28-0. Le jeu au sol a été la clé avec un total de 189 verges sur 25 courses. Raphaël St-Pierre a été le plus occupé avec un total de 113 verges et un touché. Le quart Jonathan Tremblay a quant à lui complété 18 de ses 28 passes pour 232 verges et 4 passes de touché. En plus d’Alexis Bourque, Nathan Gauthier, Jérôme Deblois, Louis-Philippe Pouliot et Joey Marcotte ont capté des passes de touché.

Après les frères Bouthot l’an dernier, les frères Déry sévissent maintenant au sein de la défensive de Limoilou. William a été le meilleur des siens avec 7,5 plaqués dont deux sacs alors que Samuel a terminé avec quatre plaqués dont un sac.

Marc-Antoine Charlebois a quant à lui amassé 159 verges en complétant 23 de ses 39 passes tentées. Liam McGonigal a capté huit passes pour 82 verges. En défensive, Zach Marier et Loïc Brodeur ont été les plus occupés avec respectivement 9 et 8 plaqués. Ils ont chacun obtenu un sac et Marier a rabattu une passe.

Vieux-Montréal 21 – Garneau 9

Après avoir vaincu coup sur coup les Cheetahs et les Cougars, les Spartiates du Vieux-Montréal cherchaient à garder leur fiche intacte en allant sur la route pour le première fois de leur saison. Et les Spartiates ont joué un bon match efficace des deux côtés du ballon pour ressortir du cégep Garneau avec la victoire.

Les Spartiates se sont présentés sans leur secondeur au centre Zachary Lévesque, blessé lors du dernier match. C’est la recrue provenant des Aigles d’Or de Dalbé-Viau Nelson Tawah qui a pris la relève. Et malgré la perte de l’ailier défensif Victor Guay en début de match, la défensive a joué une partie sans faille.

Sur leur première séquence à l’attaque, Samuel Tremblay a mené les Élans jusqu’au 4 du Vieux-Montréal, mais ceux-ci ont résisté sur un 4e essai. Les Spartiates ont repris le ballon de là et traversé le terrain grâce, notamment, à une passe de 49 verges de Jérémy Fyfe à Yan Gaspar Cernacek. Le tout s’est terminé par une passe de trois verges à Étienne Alexander pour le touché après que Fyfe ait habilement évité la pression exercée par Garneau. La première demie a pris fin avec un pointage de 7-1 en faveur du Vieux-Montréal.

À leur deuxième possession à l’attaque au 3e quart, les Spartiates ont inscrit un touché sur un long jeu de 60 verges quand Fyfe a trouvé Abdala Traoré au centre du terrain. Celui-ci a filé jusque dans la zone adverse portant ainsi la marque à 14-1. À la reprise du ballon, le quart Samuel Tremblay, en tentant de rejoindre son receveur Tristan Riou, a plutôt trouvé Mendel Joseph qui a ramené la première de ses deux interceptions du match jusqu’au 40 des Élans. N’aidant pas leur cause avec une pénalité de rudesse quelque jeux plus tard, les Élans ont concédé un autre touché, cette fois sur une course de 4 verges de Xavier Dupont. C’était 20-1 puisque le converti a été raté.

Mendel Joseph a à nouveau intercepté une passe de Tremblay à la fin du 3e quart. Les Spartiates ont repris le ballon et croyaient bien avoir inscrit un quatrième majeur lorsque Fyfe a rejoint Traoré, mais une pénalité a annulé le jeu. La tentative de placement qui a suivi a échoué et l’équipe montréalaise a dû se contenter d’un point.

À leur tour en attaque, les Élans ont encore une fois été victime d’un revirement lorsqu’une remise du ballon difficile a mené à un échappé qu’a récupéré le plaqueur Guillaume Nsengiyumva. Puis, après avoir contraint les Spartiates à un dégagement, les Élans ont à nouveau été victime d’une interception. Cette fois, elle fut réussie par Ange-Nathanaël Kabeya. Le quart Philip Orcel est venu compléter le match pour les Spartiates.

Samuel Tremblay a finalement orchestré une belle poussée offensive en fin de match qui s’est terminée sur une passe précise de 12 verges à William Frenette. La transformation de deux points a été réussie. Pointage finale 21-9.

Le maraudeur David Marcotte et le demi de coin Antoine McNeil ont terminé la rencontre avec 8 plaqués chacun du côté des Élans.

Division 2

Montmorency 40 – Édouard-Montpetit 0

Je m’attendais à beaucoup de ce duel entre les Nomades et les Lynx. Deux offensives aguerries avec des joueurs étoiles de chaque côté. Ce n’est toutefois que d’un seul côté qu’on a pu assister aux feux d’artifice. Une partie de la réponse vient certainement du fait que le receveur William Chamberland et le porteur de ballon Benjamin Viau sont blessés. Ce dernier lors du deuxième quart. Édouard-Montpetit n’a pas su stopper l’offensive de Montmorency et le manque de finition en attaque les a empêchés d’offrir l’opposition nécessaire.

À leur première possession, les Lynx ont bien tenté le grand coup lorsque Charles-Antoine Lemieux a tenté de rejoindre Justin Beauséjour au centre du terrain, mais la passe était tout juste trop longue pour le receveur qui avait réussi à se démarquer. Victor Charland n’a quant à lui pas raté sa chance lorsqu’il a lui-même décoché une bombe à Zachary Long sur 48 verges pour le touché.

À leur deuxième possession, les Nomades ont toutefois été coupable d’un revirement lorsque le quart Charland a été victime d’un sac et qu’il a échappé le ballon. Mais la jeune défensive des Nomades n’a rien donné et après un quart de jeu le pointage était de 6-0.

Amorçant le 2e quart avec le ballon, les Nomades se sont rapidement mis en marche. Une passe de Charland à Olivier Cool, qui s’est détaché de son couvreur pour un gain de 50 verges, a finalement mené au touché au sol de Peter-Andy Tsipaldos. Les Lynx ont tenté un placement qui n’a malheureusement pas été réussi avec deux minutes à faire. Les Nomades ont répliqué avec une passe et course de 69 verges à Geoffrey Mubengaie (photo de couverture). Les Lynx ont repris le ballon et tenté une percée en zone adverse. Après un jeu loufoque au cours duquel Jonathan Claudy Saincyr a intercepté une passe de Charles-Antoine Lemieux avant de l’échapper pour qu’il soit repris par les Lynx, ces derniers ont tenté un placement sur le dernier jeu de la demie qui a encore une fois été raté.

Pour amorcer le 3e quart, les Nomades ont pris possession du ballon et sans tarder, la connexion Charland-Cool a frappé de plein fouet avec un jeu de 51 verges. À leur tour en attaque, les Lynx se sont approchés jusqu’au 4 de la zone des buts adverse après que Lemieux ait rejoint Amine Encina Hanawi sur 29 verges. À ce gain appréciable s’est additionnée une punition de 15 verges pour rudesse. Mais deux sacs d’Aymeric Destin, une punition pour avoir aggripé le protecteur facial par un joueur des Lynx (qui a annulé une passe de touché) et un autre sac, cette fois de Zachary Sabek sur un 4e essai, plus tard, les Nomades reprenaient le ballon à leur 37.

Charland et son groupe ont repris le ballon et menaçaient d’ajouter à leur avance, mais un excellent jeu d’Anthony Turenne qui a arraché le ballon des mains de Cool avant de le récupérer a mis fin aux espoirs lavallois sur cette séquence. Les Lynx n’ont malheureusement rien fait qui vaille pour en tirer profit. 27-0 après trois quarts d’action.

À l’amorce du 4e quart, c’est cette fois le porteur David Adelusi qui a franchi la verge manquante pour donner les devants aux Nomades 34-0. Pour la deuxième fois du match, les Lynx ont réussi à bloquer la tentative de converti de Lucas Turpin.

Le vétéran Xavier Guimond est venu en relève de Victor Charland pour clore la rencontre. Joueur de 3e année, il en a profité pour lancer sa toute première passe de touché en carrière au niveau collégial. Un jeu de 20 verges à Alwidge Kerven Saint-Jean. Un événement que n’ont pas manqué de célébrer ses coéquipiers.

Pour les visiteurs, Victor Charland a terminé la rencontre avec 357 verges de gain et trois passes de touché. Olivier Cool a récolté 173 verges sur huit réceptions. Et en défensive, notons les trois sacs de Zachary Sabek. Chez les locaux, j’ai bien aimé le travail du porteur de ballon recrue Alexis Diotte qui a cumulé 58 verges en huit courses. Le vétéran demi de coin Anthony Turenne a terminé le match avec 8,5 plaqués.

John Abbott 40 – Thetford 12

L’entrée en scène des double champions en titre s’est faite de manière bruyante. Une victoire de 40-12 grâce à une défensive impénétrable contre la course et 439 verges d’attaque totale.

Défensivement, le vétéran secondeur Luca Ruffolo des Islanders de John Abbott a récolté 9 plaqués pendant que son coéquipier Louis Prince a écrasé quatre fois un joueur des Filons derrière la ligne de mêlée.

En attaque, le quart-arrière Kaelen Trépanier a complété 14 de ses 23 passes pour 258 verges et trois passes de touché, dont deux à Noah Smallwood. L’autre est allé à William Paille. Alexandre Marchand a porté le ballon 7 fois pour John Abbott et a gagné 80 des 174 verges au sol des siens, inscrivant un majeur au passage.

Pour Thetford, il faut noter les longs jeux des receveurs Lucas Bertet et Alexander Guitard qui ont inscrit les deux touchés des locaux.

Sherbrooke 18 – Saint-Hyacinthe 17

Les Volontaires de Sherbrooke et les Lauréats de Saint-Hyacinthe se sont livrés de belles batailles la saison dernière pour le sommet de leur section. Si St-Hyacinthe a finalement et le dessus dans deux de leurs trois confrontations, c’est Sherbrooke qui a connu le meilleur parcours éliminatoire. En effet, les Volontaires ont poussé les éventuels champions dans leurs derniers retranchements en demi-finale.

Après une défaite en lever de rideau face à Montmorency, les Lauréats voulaient certainement redresser les choses. Les deux équipes ont bien fait défensivement. La différence aura probablement été au niveau des revirements alors que les Volontaires ont réussi deux interceptions aux dépens d’Antoine Ouimet. Celui-ci a complété 14 de ses 28 passes pour 203 verges et deux touchés à Dylan Leclair et Adrien Mayrand Neira.

Du côté de Sherbrooke, Samuel Goulet-Ménard a trouvé preneur pour 19 des 41 passes qu’il a tentées. Charles Baillargeon et Léo Roy ont franchi la ligne des buts avec le cuir entre les mains.

Le joueur de ligne défensive des Lauréats Samuel Marshall a largement contribué aux succès des siens contre le jeu au sol des Volontaires avec 6,5 plaqués dont trois pour perte.Son coéquipier Jérémy Cloutier a réussi 2 des 5 sacs de son équipe. Le secondeur extérieur Marc-Antoine Girard a terminé le match avec 4,5 plaqués et un sac du côté des Volontaires.

Outaouais 7 – Valleyfield 37

Après avoir dû annuler leur premier match à cause d’un orgae, les Griffons de l’Outaouais rendaient visite au Noir et Or de Valleyfield pour amorcer finalement leur saison.

Sur la toute première série à l’attaque, le Noir et Or a souhaité la bienvenue aux Griffons de l’Outaouais avec un touché d’Alexis Laplante sur une passe de 15 verges de Simon Boudreault. Le pointage est demeuré à 7-0 jusqu’à la fin du 1er quart.

À l’amorce du deuxième quart, les choses se sont effondrées pour les Griffons. Boudreault a d’abord rejoint Andrew Poitras sur 24 verges dans la zone des buts. Ce dernier a dû miser sur ses talents de jongleur pour sécuriser l’attrapé. Sur la séquence suivante, alors que les Griffons étaient profondément dans leur zone, le secondeur Zachary Gareau a d’abord feinté un blitz avant de reculer dans sa zone et couper une passe de Mathis Dolan vers Jean-Christophe Roy et la ramener jusque dans la zone des buts. Puis, à la reprise, ce fut au tour de Mathis Bourque de commettre un larcin de six points. En peu de temps, le pointage était de 28-0 en faveur de l’équipe hôtesse.

Puis deux minutes avant la fin de la demie, Da-Verne Young a porté le ballon sur 12 verges pour porter la marque à 35-0.

Le seul touché des porte-couleurs de l’Outaouais a été marqué par Mathis Dolan sur une course d’une verge alors qu’il restait un peu plus de 5 minutes à faire au match.

Le vétéran Sacha Godbout a réussi deux des quatre sacs du Noir et Or. Zachary Roy a été le seul joueur des Griffons à rabattre le quart de Valleyfield derrière sa ligne de mêlée.

Division 3

Ahuntsic 40 – Victoriaville 21

Un autre match attendu que celui entre les Aigles d’Ahuntsic et les Vulkins de Victoriaville. Ces derniers l’avaient emporté 66-1 lors de la première semaine d’activité pendant que Ahuntsic gagnaient leur match 32-14. Mais ce qui conférait une saveur particulière à cette confrontation était le résultat de leur dernière confrontation alors que Victoriaville avait infligé un revers de 36-15 à Ahuntsic, lançant 5 passes de touché, en interceptant quatre et limitant le puissant jeu au sol des Aigles à seulement 69 verges tout en en accumulant 236 de leur côté. Plusieurs joueurs d’Ahuntsic avaient ce match marqué d’un X sur leur calendrier.

Le match s’est amorcé relativement lentement. Ahuntsic s’étant forgé une avance de 5-0 après un quart. Olivier Robichaud, le quart des Vulkins a toutefois donné l’avance aux siens en complétant des passes de 28 verges à David-Alexandre René, puis d’une verge à Matéo Castonguay pour le touché.

Les Aigles ont toutefois répliqué avec force. D’abord avec un jeu de 64 verges de Jérémy Dubreuil à Oriola Poirier-Shote. Puis le duo a frappé de nouveau sur 7 verges quelques minutes plus tard. Le pointage était de 19-7 en faveur des Aigles à la mi-temps.

Les Vulkins ont rétréci l’écart à 19-14 quand ils ont profité d’une mauvaise remise sur une tentative de dégagement pour reprendre le ballon à la ligne de 18 d’Ahuntsic. Robichaud a rejoint Jérémy Crête pour le majeur. Les Aigles n’ont pas permis à leurs adversaires de festoyer très longtemps. L’explosif porteur de ballon Jamaal Louis s’est offert un sprint de 72 verges pour redonner une avance de 12 points aux siens.

Sur la dernière séquence offensive du 3e quart, le pivot Olivier Robichaud a pris les choses en main avec deux bonnes courses. Au bout de la seconde, il a été rudoyé par un adversaire alors qu’il avait quitté le terrain. Resté au sol, on pouvait craindre pour la suite des choses, mais il est revenu sur le terrain quelques jeux plus tard. À temps pour remettre le ballon à Valentin Delayen et remettre sa formation dans le coup.

Le quatrième quart a toutefois été l’affaire des Aigles qui ont inscrit deux touchés. D’abord, le troisième du match d’Oriola Poirier-Shote qui a capté une passe dans le flanc, s’est détaché de son couvreur pour ensuite filer dans la zone des buts. Une passe et course de 65 verges. Plus tard, Jérémy Dubreuil a trouvé Justin Gauthier sur 15 verges pour sceller le sort des Vulkins.

Édouard Geoffroy des Vulkins de Victoriaville a dû quitter le terrain sur une civière au 3e quart.

Champlain-St-Lambert 17 – Lanaudière 14

Shawinigan 15 – Drummondville 19

La Pocatière 13 – Rimouski 7

Beauce-Appalaches 41 – Chicoutimi 0

Les Condors de Beauce-Appalaches démontrent encore une fois qu’ils sont trop forts. Le match à suivre la semaine prochaine sera assurément celui entre les Condors et les Gaillards de Jonquière, reprise de la grande finale du Bol d’Or 2021. Bulletinsportif suivra cette rencontre de près.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s