Football collégial : Vieux-Montréal et Limoilou au sommet, Garneau se relève et Victo part en force

Crédit Photo de couverture : Luc Girouard

La dernière fin de semaine fut la première où toutes les divisions du football collégial étaient en action. Un total de 13 matchs ont été disputés. Évidemment, on a assisté à plusieurs performances dignes de mention. Tour d’horizon.

Division 1

Champlain-Lennoxville 22 – Vieux-Montréal 24

L’affrontement le plus en vue de la semaine opposait les Cougars de Champlain-Lennoxville, qui venaient de démolir Garneau 54-0, et les Spartiates du Vieux-Montréal, qui avaient vaincu leurs grands rivaux, les Cheetahs de Vanier 29-14. Un autre gros défi pour CVM qui en est encore une fois sorti vainqueur.

Les deux équipes regorgent de joueurs de talent, mais la bataille qui a retenu mon attention durant tout le match fut celle entre les lignes offensives et défensives. De la robustesse à revendre des deux côtés du ballon et les deux entraîneurs ne se sont pas gênés pour en demander à leurs gros bonhommes avec un total de 63 jeux au sol contre 37 tentatives de passes.

Si le pointage final a été très serré, les deux équipes ne se sont pas suivies au score durant tout le match. C’est d’abord le Vieux-Montréal qui s’est imposé. Tirant de l’arrière 8-3 après un retour de botté de 90 verges de Jerry Momo, les hommes de Renaldo Sagesse ont retraité au vestiaire après une demie avec l’avance de 17-8 grâce à des touchés d’Anthony Adams et de Ralph Canal Charles.

Pourtant, Lennoxville a eu ses opportunités, mais s’est tiré dans le pied à quelques reprises. Deux tentatives de placement ratées et des punitions inopportunes, dont une qui a annulé une interception tout juste avant le touché d’Adams, ont coûté cher à la troupe de Jean-François Joncas.

Au retour de la pause, CVM a tenté un botté court qui a été repris par les Cougars, mais ceux-ci n’ont pu tirer profit de leur bonne position puisque Coslens Clairveaux a intercepté une passe de Matthew Landry. La réplique a été rapide, un touché de 83 verges suite à une passe de Jérémy Fyfe à Yan Gaspar Cernacek. C’était 24-8 avec plus de 11 minutes à faire au 3e quart.

À partir de là, la défensive des Cougars a tout stoppé des tentatives des Spartiates et a calmement remonté la pente, notamment grâce aux jambes de Mathieu Roy et Jerry Momo. Les deux ayant combiné leurs efforts pour 149 des 185 verges au sol amassées par leur équipe. Momo a inscrit le touché, puis le quart substitut Antoine O’Doherty Lincourt en a marqué un autre pour ramener le pointage à deux points d’écart. Trop peu trop tard toutefois.

Anthony Adams des Spartiates a excellé avec 126 verges de gain au sol tandis que son coéquipier Cernacek a capté 7 des 11 passes réussies par Fyfe pour 149 verges. Il faut par ailleurs souligné le travail de Fyfe qui n’a pas eu à lancer beaucoup de ballons, mais qui a su négocier avec une pression très importante de la part des Chapdeleine, Labbé, Lévesque et Thomassin, pour tout de même amasse 207 verges.

Chez les Cougars, Roy avec 109 verges au sol et Momo avec 40 ont donné le ton à l’attaque. Nathan Lacasse a également très bien fait avec quatre attrapés pour 85 verges.

En défensive, Emmanuel Awuni a été égal à lui-même. Le secondeur semblaut partout sur le terrain pour Lennoxville alors que Mendel Joseph des Spartiates semble parti pour avoir une place sur l’équipe d’étoiles du RSEQ. À noter les trois plaqués pour perte, dont deux sacs, de son coéquipier, le secondeur Zachary Lévesque.

St-Jean 21 – Grasset 38

Pour leur premier match devant leurs partisans, les Phénix d’André-Grasset souhaitaient se relever d’une dure défaite subie aux mains des Titans de Limoilou lors de la première semaine. Le quart-arrière Esteban Bedoya s’est organisé pour que son équipe ne débute pas la saison avec deux revers consécutifs. À leurs deux premières séquences à l’attaque, les Phénix ont inscrit des touchés. D’abord une passe de 26 verges à Simon Larose, puis une autre de 9 verges à Timoté Nehma-Lacasse. La défensive de Grasset a également bien fait n’accordant pratiquement rien aux Géants. Nicolas Paul Carrière y allant même de sa première interception en carrière au niveau collégial. Le premier quart s’est terminé par le pointage de 14-0.

Dès le début du 2e quart, Dionyssios Stamiris a rejoint Nathan Carignan sur deux verges pour réduire l’écart à 14-7. La séquence suivante s’est soldée par un placement de 11 verges de Louis-Félix Laurent. À la toute fin de la 1re demie, Laurent a tenté un autre placement, mais il fut bloqué par Ryan Geordy Tsafack Zebaze. Les deux équipes sont donc partis en pause avec un pointage de 17-7 en faveur de Grasset.

Au 3e quart, alors que les Géants entraients dans la zone des Phénix, une mauvaise remise entre le quart et son porteur a permis à Benjamin Blaise de récupérer le ballon. Sur le jeu suivant, Bedoya y est allé d’une longue passe à Gabriel Taché qui a détalé jusque dans la zone des buts après s’être détaché de son couvreur. Un jeu de 58 verges qui portait le pointage à 24-7 en faveur de l ‘équipe locale.

Puis, les deux équipes se sont échangé les politesses avec successivement des touchés de Félix Gagnon (passe de 26 vgs de Stamiris) et Gabriel Taché (passe de 9 vgs de Bedoya). Avec un pointage de 31-13, Victor-François Paradis a récupéré un ballon échappé quand Farell Gnago a fait perdre la ballon au porteur Jonathan Martel-Joseph.

Tony Iadeluca a par la suite confié les rênes de son attaque à Jose Alejandro Gonzalez Garza qui n’a pas mis de temps à s’illustrer avec une passe de touché de 17 verges à Grégory Mulenda-St-Pierre. Puis, après avoir forcé Grasset à concéder un touché de sûreté, ça a été au tour de Jean-Philippe Bégin d’envoyer son quart substitut dans la mêlée. Olivier Terroux, qui était le quart numéro un d’Équipe Québec cet été, s’en est bien tiré complétant 3 de ses 4 passes pour 35 verges dont une de 12 verges à Nathan Carignan.

Soulignons dans ce match les efforts défensifs de Nadir Tahar Chaouch qui a complété la rencontre avec 8,5 plaqués dont un pour pert et deux passes rabattues pour Grasset ainsi que Félix Collerette des Géants qui a terminé le match avec 6 plaqués dont deux por perte et un sac.

Lévis 0 – Garneau 28

Les Élans de Garneau allaient-ils être secoués après la dégelée subie face aux Cougars de Champlain-Lennoxville? Les Faucons de Lévis allaient-ils profiter du momentum suite à leur victoire contre St-Jean pour offrir une deuxième victoire consécutive à leur nouvel entraîneur-chef? Non et non. Garneau a joué un match sytématique et efficace, preuve de ses capacités à ne pas prendre à la légère.

Grosso modo, la défensive des Élans n’a accordé que 239 verges au total à Lévis, dont 81 au joueur offensif par excellence de la dernière semaine, le porteur de ballon Charles Bourgault (64 par la course et 17 par la passe), en plus de réussir trois interceptions. En attaque, ça s’est passé au sol alors que Izak Lafontaine (158 vgs) et Noah Terrell Larochelle (81) ont combiné leurs efforts pour contrôler le temps de possession.

Le premier quart s’est terminé par un pointage de 3-0 grâce à un placement de 35 verges de Simon Casas-Tafur. À leur première séquence en attaque au 2e quart, les Faucons auraient pu créer l’égalité, mais on a cafouillé sur la remise et Garneau a pu reprendre le ballon sans dégât. Un touché de sûreté plus tard, avec moins de 30 secondes à jouer à la demie, Samuel Tremblay a rejoint sur 24 verges Philip Richard pour donner les devants aux siens 11-0, la tentative de converti ayant échoué.

Au début du 3e quart, une course d’environ 30 verges de Lafontaine a mené Garneau à la ligne de 3 de Lévis, mais ces derniers ont tenu bon sur les quatre essais. Toutefois, Antoine McNeil a intercepté une passe de Thomas Cloutier et ainsi redonné le ballon à son attaque au 49 de Lévis. Garneau n’a pu en profiter.

Au 4e quart, Izac Lafontaine a franchi la verge qui le séparait de la zone des buts après que Philip Richard ait capté une passe de 34 verges le laissant à la porte d’un deuxième majeur. Garneau a réussi le converti de deux points sur une course de Samuel Tremblay. C’était alors 21-0. Malheureusement, sur la séquence suivante, Thomas Cloutier, le quart de Lévis a été blessé et a dû laisser sa place à Victor Chaloub qui a vu sa toute première passe être interceptée par David Marcotte.

Le dernier clou dans le cercueil de Lévis est venu lorsqu’Izak Lafontaine a parcouru 65 verges pour le majeur et clore le débat à 28-0.

Limoilou 29 – Notre-Dame 3

La réputation de la défensive de Limoilou ne fait que grandir de semaine en semaine. 11 points accordés, moins de 100 verges au sol, 6 interceptions, 6 passes rabattues et trois sacs en deux matchs. Le CNDF a donc vu à l’oeuvre de près le rouleau compresseur.

Après un quart, les deux équipes étaient à égalité 3-3. Suite à une interception, Limoilou a pu ajouter un point sur un simple. Sur la séquence suivante, Felipe Forteza a inscrit le placement accentuant l’avance à 7-3. C’était le pointage à la demie.

Dès leur première séquence à l’attaque pour amorcer la seconde mi-temps, CNDF s’est fait intercepter permettant à Limoilou de reprendre au milieu du terrain. Felipe Forteza a raté sa tentative de placement sur 34 verges, mais il a tout de même inscrit un simple sur le jeu. À la reprise, Philippe Deblois a intercepté une autre passe de Noah Lachance et l’a retournée jusque dans la zone des buts. Limoilou prenaait alors les devants 15-3.

Édouard Vachon a repris la place derrière le centre pour Notre-Dame et bien que la poussée offensive qui a suivi s’est bien déroulée, Limoilou a finalement stoppé la menace alors que Notre-Dame y allait sur un 4e essai. Puis pour amorcer le 4e quart, Jérémy Ouellette a porté lui-même le ballon pour un long gain de 50 verges. Il a ensuite complété le travail avec une passe à Mathieu Boivin. Ouellette a répété l’exploit sur la séquence suivante en rejoignant Ismaël Akué pour porter la marque à 29-3. Une victoire convainquante des hommes de Dave Parent.

Ismaël Akué a terminé la rencontre avec six passes captées pour 96 verges et un touché pour Limoilou alors que Manny Thibert a été le meilleur du côté du Notre-Dame avec 7 catchs pour 71 verges. Les Titans ont cumulé 224 verges au sol, dont 97 par Raphaël St-Pierre.

Lionel-Groulx 7 – Vanier 31

Les champions en titre jouaient un premier match devant leurs partisans en accueillant les Nordiques de Lionel-Groulx et leur quart recrue Marc-Antoine Charlebois. Celui-ci avait fait une forte impression à son premier match collégial récoltant 340 verges et 4 passes de touché face à Notre-Dame. L’histoire ne s’est pas répétée face à une défensive plus agressive.

Les Cheetahs ont accordé -6 verges à l’attaque au sol des Nordiques et seulement 147 verges par voie aérienne. Ceci dit, on ne peut pas parler d’une performance sans faille du côté de Vanier avec seulement 11 passes complétées en 26 tentatives pour 152 verges, un touché et deux interceptions.

Justin Goldfinch a été la meilleure arme offensive des Nordiques avec 74 verges de réception sur 6 attrapés alors que Utibeabasi Michael Amankop Udoh a obtenu 50 verges de gain au sol en plus de 21 sur deux réceptions.

Teree McDonald a inscrit un touché sur un retour de botté de dégagement en plus de réussir une interception.

Raphaël Aubé et Zach Marier ont terminé le match avec 7 et 4 plaqués pour Lionel-Groulx. Aubé a ajouté une interception et Marier, un sac. Nathan Essomba-Alex a quant à lui obtenu 5,5 plaqués dont un pour perte pour Vanier.

Division 2

St-Hyacinthe 16 – Montmorency 30

Pour voir le reportage vidéo du match, cliquez ici

Un affrontement très attendu pour lancer le calendrier régulier des deux équipes. Les finalistes 2021 recevaient l’équipe qui avait terminé au sommet du classement de la section nord-est à sa première saison en D2. Comme les deux équipes ne s’étaient pas mesurées la saison dernière, il était intéressant de voir ce que ça allait donner.

Au départ de la rencontre, la ligne défensive des Lauréats de St-Hyacinthe s’est imposée, empêchant la puissante et expérimentée offensive des Nomades de Montmorency de prendre son envol. St-Hyacinthe s’est inscrit au pointage en premier grâce à une longue passe d’Antoine Ouimet à Nelson Volel. Immédiatement, Marc-Antoine Mallet a franchi la ligne des buts. Puis quelques jeux plus tard, c’est la défensive qui a forcé Montmorency à concéder un touché de sûreté. Après un quart, le pointage était de 9-0.

L’attaque maskoutaine a poursuivi son bon travail, mais Jonathan Claudy Saincyr est venu s’interposer avec une superbe interception dans la zone des buts. Quelques minutes plus tard, un placement raté a empêché les Lauréats d’ajouter à leur avance. C’est à ce moment que l’offensive lavalloise a commencé à cliquer. Le porteur de ballon recrue David Adelusi a inscrit son premier touché pour porter la marque à 9-7. Sur la poussée offensive, Victor Charland a notamment trouvé le receveur Alwidge Kerven Saint-Jean sur 40 verges après s’être défait de la pression.

Puis, ce fut au tour de la jeune défensive de Montmorency de forcer un touché de sûreté avant d’y aller d’une autre interception dans la zone des buts, cette fois par le maraudeur Émile Deslauriers, transfuge de Lionel-Groulx. Et tout juste avant la fin de la 1re demie, Adelusi a inscrit un second majeur, cette fois sur une dérobade du quart Charland qui a simplement pousser le ballon vers son coéquipier seul dans la zone des buts. Montmorency avait les devants 16-9 à la pause.

Avec un peu plus de 5 minutes à faire au 3e quart, Émile Deslauriers a frappé solidement le porteur de ballon Zachary Couture qui était en pleine course après un gain appréciable. L’impact lui a fait perdre le ballon qui a ensuite été récouvré par Alsény Keita, qui a par ailleurs joué un bon match en totalisant 7,5 plaqués.Les Nomades n’ont toutefois pas pu en profiter, se contentant d’un dégagement. Aucun point n’a été inscrit durant les 15 premières minutes de la deuxième mi-temps.

Pour amorcer le 4e quart, les Lauréats ont tenté le tout pour le tout sur un 4e essai au centre du terrain, mais la tentative a échoué. À leur tour en attaque, les Nomades ont orchestré une poussée marquée par deux longs jeux de passe. Un au centre du terrain d’Olivier Cool, puis un attrapé improbable de Zachary Long déjà étendu au sol lorsque le ballon est arrivé après qu’il ait été victime d’une interférence. Installé à la porte des buts, Charland a rejoint Long pour le touché. 23-9 Montmorency.

Les Lauréats ont immédiatement répliqué en remontant le terrain pour terminer la séquence avec une passe de 25 verges de Ouimet à Dylan Leclair, laissé complètement seul dans la zone des buts. Avec 6 minutes à faire, l’écart n’était que d’un seul touché converti. Puis, après un long retour de botté d’envoi par Olivier Cool, Charland a rejoint Alwidge Kerven St-Jean pour 53 verges. Il aurait filé jusqu’au bout n’eut été de l’intervention de Shawn Patrick Koffi. Peter-Andy Tipaldos a toutefois complété le travail sur 13 verges, sonnant le glas des Lauréats avec trois minutes à jouer.

Les Lauréats ont cumulé 335 verges d’attaque en 63 jeux contre 364 verges en 44 jeux pour l’attaque des Nomades. Nelson Volel a terminé la rencontre avec 6 réceptions pour 88 verges alors que Zachary Couture a porté le ballon 12 fois pour 46 verges de gain au sol dans le camp de St-Hyacinthe. Pour Montmorency, Alwidge Kerven Saint-Jean a complété le match avec quatre réceptions pour 121 verges, Olivier Cool en a ajouté 6 pour 92 verges. Peter-Andy Tipaldos et David Adelusi ont combiné leurs efforts pour 19 courses et 84 verges.

On a appris que le secondeur Antoine Bettez des Nomades de Montmorency a décidé de mettre un terme à sa saison, pour diverses raisons personnelles. La perte du vétéran aura certainement un effet sur l’équipe, mais le premier match de la recrue Vincent Poirier laisse croire que la relève est déjà là. Ajoutons à cela, la performance du secondeur extérieur recrue Horeb Noutchogouin Houena qui évoluait à cette position pour la première fois de sa carrière et qui a obtenu 6 plaqués solo, un sommet dans la rencontre.

Thetford 7 – Sherbrooke 30

Les Volontaires de Sherbrooke ont amorcé leur saison avec la même efficacité défensive qu’on leur connaît n’accordant que 215 verges d’attaque à leurs invités, les Filons de Thetford. Ajoutant à cela un jeu au sol méthodique et robuste, l’équipe de Jean-Philippe Gauthier a dominé son premier match de la saison 2022.

Dès le début du match, les Volontaires se sont imposés défensivement en plus d’inscrire 10 points à leurs deux premières possessions. D’abord, une passe de touché de 17 verges de Samuel Goulet-Ménard à Estuardo-David Posadas Pereira, puis un placement de 42 verges de Charles-Olivier Drolet qui a démontré toute la puissance de sa jambe durant la rencontre également sur les dégagements. Entre les deux, les Filons de Thetford ont tenté une feinte de dégagement qui n’a pas réussi.

Amorçant le 2e quart avec le ballon, les Volontaires se sont placés en position menaçante après que le duo Samuel Goulet-Ménard / Carl-Émile Dubois-Farrar ait connecté pour 41 verges. La séquence s’est soldée par un placement de 36 verges de Drolet. Les revirements ont ensuite coûté cher aux Filons. À deux reprises, l’équipe avançait offensivement, mais des échappés, à chaque forcés par le secondeur Samuel Bois, leur a coupé les ailes. C’était 16-0 à la mi-temps.

Le seul touché des Filons est survenu lorsqu’Olivier Martel est venu en relève au poste de quart et qu’il a rejoint Lucas Bertet. Mention spéciale à Gabriel Pellerin en défensive qui a terminé la rencontre avec 8 plaqués pour Thetford.

Chapeau au maraudeur Emmanuel Duval des Volontaires a été extraordinaire. 6 plaqués et une interception. De gros jeux, une compréhension évidente des déploiements offensifs adverses. Il était systématiquement à la bonne place. Assurément un joueur à garder à l’oeil lors du recrutement universitaire.

Valleyfield 25 – Trois-Rivières 18

Le Noir et Or de Valleyfield revient d’une saison en-deça de ses standards habituels avec une fiche de 4-4 et une élimination au premier tour en 2021. L’équipe amorçait sa saison en rendant visite aux Diablos de Trois-Rivières qui avaient subi le même sort.

Édouard- Montpetit – Outaouais – Match annulé (orages)

Division 3

Drummondville 9 – Champlain-St-Lambert 31

Lanaudière 14 – Ahuntsic 32

Victoriaville 66 – Shawinigan 1

  • 353 verges et 6 passes de touché pour le quart Olivier Robichaud
  • 2 touchés de Valentin Delayen, dont un sur un retour de botté
  • 4 réceptions pour 132 verges pour Robin Collioud<
  • 3 touchés sur réceptions pour Nicola Lebel

Rimouski 15 – Chicoutimi 42

La Pocatière 10 – Jonquière 57

  • 389 verges et 6 passes de touché pour Olivier Lefebvre
  • 14 réceptions pour 165 verges et 2 touchés pour William Fortin
  • 5 réceptions pour 146 verges et 2 touchés pour Enzo Dihoulou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s