Limoilou et Champlain s’affirment en lever de rideau

La saison de football collégial est en marche. Les dix équipes de division 1 étaient en action en fin de semaine dernière ainsi que les équipes de la section Nord-Est de la division 3. On a déjà eu droit à de très belles prestations. Voici notre tour d’horizon de la semaine #1

André-Grasset 8 – Limoilou 35

Les Titans de Limoilou, finalistes en 2021 représentent toujours une puissance dans la division et on en a eu la preuve avec cette victoire convaincante face aux Phénix d’André-Grasset. Une défensive agressive, de nombreux longs gains aériens et la jambe de Felipe Forteza ont eu raison des champions 2018. D’ailleurs, le match s’est amorcé en force pour les Titans qui ont inscrit un touché dès leur première possession sur une passe et course de 65 verges de Jérémy Ouellette à Jérôme Deblois. Grasset a ensuite su s’approcher de la zone des buts de Limoilou à quelques reprises, mais on a dû se contenter de placements. Le pointage était tout de même de 10-8 à la demie.

La deuxième partie du match a été une démonstration des capacités des Titans. Après avoir exécuté un boulot parfait en défensive, Limoilou a réussi une séquence de trois jeux et 58 verges dès leur première possession qui s’est complétée par une passe de touché de 19 verges de Ouellette à Ludovik Verret. Puis, une autre passe de 18 verges, cette fois à Xavier Beaudoin à la fin du 3e quart qui portait le pointage à 25-18. Mais avant la fin de ce quart, le secondeur tout étoile Justin Cloutier a intercepté une passe de Pepe Gonzalez, venu en relève à Esteban Bedoya. La connexion Ouellette-Deblois a immédiatement frappé avec un touché de 33 verges.

La recrue Jérémy Ouellette n’aura complété que le tiers de ses passes dans la rencontre, mais quatre de celles-ci ont été pour des touchés. La relève à Pierre-Luc Michaud semble belle. Son vis-à-vis Esteban Bedoya a démontré de belles choses malgré seulement 11 passes complétées en 28 tentatives pour 194 verges. Il bouge bien et sait repérer ses receveurs. On va lui souhaiter que les défensives adverses soient plus conciliantes lors des rencontres à venir.

En défensive, Justin Cloutier a été égal à lui-même. Le joueur défensif par excellence en 2021 est le général d’un groupe de secondeurs très complet qui en imposera cette saison. Ses acolytes Valery Feliz Accolley et Felipe Forteza ne sont pas piqués des vers. Chez Grasset, Jacob Jinchereau sera le joueur à avoir à l’oeil. L’ailier défensif a complété le match avec 7,5 plaqués. Le secondeur Farrell Gnago a également démontré de belles choses.

Garneau 0 – Champlain-Lennoxville 54

Que dire d’un tel match? Écrire qu’il a été à sens unique n’est même plus un cliché. Du début à la fin, les Cougars ont imposé leur rythme en attaque et en défense. Le premier touché à été une passe de 48 verges de Matthew Landry à Simon Potvin, puis à la reprise du ballon, les Élans ont échappé le ballon à la porte de leur zone des buts. Philippe Champagne l’a récupéré et inscrit un premier touché défensif dans la rencontre. Le cafouillage des Élans a continué dès la possession suivante alors qu’Izak Lafontaine a échappé le ballon qui a été récupéré au 35 des Cougars par l’excellent Emmanuel Awuni.

Le 2e quart s’est poursuivi dans la même veine. Samuel Tremblay a à son tour échappé le ballon à sa ligne de 15. C’est Christophe Lévesque qui l’a récupéré et les Cougars ont accentué leur avance. La demie s’est terminée après que Ashtin Philistin ait réussi une interception à sa ligne de 2. Les deux équipes ont retraité pour la pause avec un pointage de 28-0.

Le travail défensif a ainsi donné des positions plus que favorables sur le terrain à l’attaque qui a totalisé 40 points tout en accumulant moins de 300 verges. L’entraîneur-chef Jean-François Joncas a également pu utiliser Antoine O’Doherty Lincourt qui a bien fait avec 5 passes complétées en 7 tentatives pour 97 verges et deux touchés.

Un match à oublier pour Dominic Picard et les Élans de Garneau. Pour s’encourager, ils pourront se dire que les Cougars de Champlain-Lennoxville ont gagné le Bol d’Or en 2019 après avoir été rossés par un score de 54-0 lors du premier match de la saison

Notre-Dame 42 – Lionel-Groulx 30

Ce match disputé au parc Ducharme de Ste-Thérèse mettait aux prises les deux formations ayant terminé au dernier rang de leur section en 2021. Il est donc difficile d’évaluer si ce qu’on a vu était annonciateur de bons résultats durant la présente campagne. Mais on a certes pu apprécier des performances intéressantes. La plus impressionnante est venue du quart-arrière recrue des Nordiques de Lionel-Groulx Marc-Antoine Charlebois. Le longiligne numéro 23 a été appelé en relève après que son coéquipier Thomas Bergeron n’ait complété qu’une seule de ses 8 passes dont deux ont été interceptées. Charlebois a terminé la rencontre 22 en 37 pour 340 verges de gain, 4 passes de touché et deux interceptions. Sa cible de prédilection a été le vétéran Liam McGonigal qui a capté sept passes pour 136 verges et trois touchés. Des chiffres impressionnants qui permettront à Éric Marier et sa bande d’espérer une transition rapide après la saison exceptionnelle du duo Valenti-Boutin en 2021.

Toutefois, le travail de Charlebois n’aura pas mené les siens à la victoire. Il faut dire que Notre-Dame ne s’est pas cassé la tête en optant pour un jeu au sol constant et efficace. L’entraîneur-chef Marc-André Dion a choisi de confier le ballon 45 fois à 9 joueurs différents pour 221 verges et 4 touchés.

En défensive, j’ai beaucoup aimé le travail de Loïc Brodeur et de Zach Marier chez les Nordiques alors que du côté des Faucons, Steve Bolo Mboumoua et Isaiah Kozubek avec deux interceptions se sont démarqués à mes yeux.

Lévis 38 – St-Jean 27

Les spectateurs au stade Alphonse-Desjardins n’étaient pas encore tous assis quand Jonathan Martel-Joseph a cueilli le botté d’envoi pour le ramener sur une distance de 90 verges et donner les devants à l’équipe locale. Une façon de souhaiter la bienvenue au nouveau duo d’entraîneurs Youssi Pierre et Kean Harelimana. Avec une marque de 9-2 au milieu du premier quart, le quart Thomas Cloutier de Lévis a été victime d’une première interception, celle de Ryan Geordy Tsafack Zebaze. Mais l’attaque de St-Jean n’a rien généré et a dû concéder un touché de sûreté. À leur tour en attaque, les Faucons n’ont pas tardé à frapper alors que Lionel Ostiguy a filé sur une passe et course de 75 verges pour donner les devants aux siens 11-9, pointage à la fin du premier quart. Ostiguy a terminé la saison dernière avec le troisième plus haut total de verges gagnées sur réception ainsi que la plus haute moyenne de verges par attrapés. Il sera assurément un élément clé des succès de Lévis en 2022.

Au début du 2e quart, Jonathan Martel-Joseph a encore une fois fait montre de ses qualités athlétiques en captant une passe de Dionyssios Stamiris qu’il a transformée en jeu de 57 verges en amenant le ballon au 8 de Lévis. C’est finalement Louis-Félix Leblanc qui a complété avec le touché sur une course de deux verges. Puis, avec moins de deux minutes à faire à la première demie, Martel-Joseph a couru sur 36 verges pour inscrire son deuxième majeur de la rencontre et accentuer l’avance des Géants à 23-11. Les Faucons qui n’arrivaient pas à générer grand chose en attaque au 2e quart ont pu miser sur leur défensive afin de les ramener dans le match avant la pause. En effet, Thomas Allain a intercepté une passe flottante de Stamiris et a transporté le ballon sur les 70 verges qui le séparaient de la zone des buts pour reserrer l’écart à cinq points.

En début de deuxième demie, sur leur deuxième séquence à l’attaque, les Faucons ont repris les devants lorsque Cloutier a rejoint Fabien Turcotte sur 35 verges pour le touché. L’équipe en blanc et rouge n’a plus regardé derrière par la suite. Sur la séquence suivante, malgré une belle course, Louis-Félix Leblanc s’est fait arracher le ballon au centre du terrain par Ndéki Garant Doumambila. Ce qui devait arriver arriva, passe et course de 56 verges à Cédric Beaudoin. Le pointage était de 31-23. Puis les Faucons ont mis le dernier clou dans le cercueil des Géants avant la fin du 3e quart quand Garant Doumambila a intercepté la passe de Stamiris pour retourner le ballon sur une distance de 33 verges et inscrire le touché. Cette interception est le résultat de la pression exercée par Benjamin Drouin sur le jeu qui a forcé Stamiris à prendre une mauvaise décision.

Notons également la grosse besogne abattue par le porteur des Faucons Charles Bourgault qui a couru pour 146 verges dans la rencontre.

Vanier 14 – Vieux-Montréal 29

Ce match se voulait le match de la semaine pour l’équipe du podcast Bulletinsportif. La grande rivalité qui prévaut entre ses deux organisations historiques méritait une telle attention en début de saison. Qui plus est, il mettait en vedette les champions en titre du dernier Bol d’Or, les Cheetahs de Vanier. Les deux équipes n’ont pas déçu.

Pour visionner le montage préparé par mon partenaire Chris M’Bemba d’Ocho Productions, cliquez ici.

Évidemment, bien des choses ont changé depuis l’automne dernier au sein du groupe de joueurs de Vanier. Les départs d’Éloa Latendresse-Régimbald, Nicolas Cenacle-Altidor et Jonathan Mutombo entre autres laissent certainement de grandes chaussures à remplir. Ça n’a pas empêché les Cheetahs d’amorcer le match avec force quand le quart Noah-Maël Coderre a rejoint Mamadou Ba sur une distance de 41 verges. Il ne restait alors que deux verges à franchir pour s’inscrire au tableau, ce qu’a fait le porteur de ballon Ennio Ridolfi. Quelques séquences plus tard, les Spartiates ont répliqué sur une belle passe de Jérémy Fyfe à Ralph Canal-Charles, qui avait clairement distancé son couvreur grâce à une belle manoeuvre, sur une distance de 42 verges. C’était 7-7 lorsque la sirène de la fin du premier quart a sonné.

Amorçant leur première séquence offensive du quart à leur ligne de 29, les Spartiates ont traversé le terrain et mis un point d’exclamation à cette poussée avec une passe de touché de 33 verges à Abdala Traoré. Notons les bonnes courses de Xavier Dupont et d’Anthony Adams ainsi qu’un long gain par la voie des airs de Canal-Charles qui ont permis de faire avancer les chaîneurs. Puis après que la défensive menée par l’excellent travail de Mendel Joseph et de Coslens Clairveaux du côté court du terrain ait réduit l’attaque de Vanier au silence, CVM a mené une poussée au sol qui s’est conclue par un placement de 26 verges de Maxime Chayer-Lanthier. La demie s’est terminée avec un pointage de 19-7 en faveur du Vieux-Montréal.

À noter, avant la fin de la demie, le quart Coderre des Cheetahs a subi un sac et il a semblé incommodé au moment de se relever. D’ailleurs, c’est Ryley Element qui a évolué derrière le centre en seconde moitié.

Comme en première demie, les Cheetahs ont amorcé la deuxième avec un touché à leur première possession. Une passe de 19 verges d’Element à l’excellent demi inséré Teree McDonald a permis de ramener le pointage à 19-14. Toutefois, la défensive des Spartiates a complètement anihilé les efforts des champions en titre par la suite. Le front défensif a effectué un boulot colossal en n’accordant que 23 verges au sol pour toute la rencontre. Au 4e quart, les Cheetahs ont tenté le tout pour le tout avec une feinte de dégagement alors qu’ils étaient profondément dans leur territoire. Un essai infrusctueux qui a permis aux Spartiates de reprendre le ballon à la ligne de 15 adverse. Sur le jeu suivant, la recrue Alexander Étienne a porté le ballon jusque dans la zone des buts pour porter le pointage à 29-14 et sceller l’issue de la rencontre.

À plusieurs reprises des joueurs défensifs des Cheetahs sont demeurés étendus à la suite de jeux au sol durant la rencontre, signe de la robustesse des Spartiates. D’ailleurs, j’aimerais souligner la performance du joueur de centre Ryan Fadlallah qui a grandement contribué aux 216 verges de gains au sol du Vieux-Montréal.

Division 3

Jonquière 37 – Rimouski 0

Les saisons se succèdent et si on se fie à ce résultat, les choses ne semblent pas changer. En 2021, Rimouski n’a remporté aucun de ses huit matchs, n’inscrivant que 85 points au passage alors que Jonquière a été finaliste de la D3. Les Gaillards seront assurément encore une force dans la division. Si une grande partie des succès offensifs reposaient sur le porteur Redval Keita, cette fois-ci, c’est le jeu aérien qui a donné le ton à la saison. Olivier Lefebvre a lancé pour 306 verges et distribué quatre passes de touché en plus de courir à quatre reprises pour 37 verges. Sa cible favorite a été William Fortin qui a capté six ballons pour 131 verges de gain.

Défensivement, les Gaillards ont été aussi pingres que possible. Ils n’ont alloué que 130 verges d’attaque aux Pionniers réussissant quatre interceptions au passage dont deux par Derek Martel, lui qui avait été le meneur des siens l’an passé à ce chapitre avec trois.

Beauce-Appalaches 51 – La Pocatière 3

Les champions en titre n’ont pas laissé grand chose à se mettre sous la dent à leurs hôtes pour amorcer la saison. Le quart Thomas Jean a joué un très bon match et n’eut été de quelques passes échappées, ses statistiques auraient été encore plus reluisantes. Il a été opportuniste lançant trois passes de touché et inscrivant lui-même deux autres majeurs par la course. Du côté des Gaulois, Alex Therrien n’a pas mal fait compte tenu de la pression exercée sur lui en complétant 11 de ses 26 passes pour 148 verges.

Notons parmi les exloits du jour, le retour de botté d’envoi de Zachary Roy de 94 verges pour un touché.

Matchs de le semaine prochaine

D1

  • St-Jean vs. Grasset
  • Lévis vs. Garneau
  • Lionel-Groulx vs. Vanier
  • Champlain-Lennoxville vs. Vieux-Montréal
  • Limoilou vs. Notre-Dame

D2

  • Thetford vs. Sherbrooke
  • Édouard-Montpetit vs. Outaouais
  • St-Hyacinthe vs. Montmorency
  • Valleyfield vs. Trois-Rivières

D3

  • Drummondville vs. Ch-St-Lambert
  • Lanaudière vs. Ahuntsic
  • Victoriaville vs. Shawinigan
  • Rimouski vs. Chicoutimi
  • La Pocatière vs. Jonquière

Photo de couverture : Justin Cloutier / Crédit : Christophe Renaud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s