Hockey collégial D1 – Portrait des séries

Publié par

Le hockey universitaire a été en vedette au cours des dernières semaines avec les championnats canadiens remportés par les Stingers de Concordia chez les femmes et les Patriotes de l’UQTR chez les hommes. C’est maintenant au tour du hockey collégial de prendre le plancher. Place aux séries éliminatoires D1!

Les Islanders de John Abbott partent favorites

Chez les femmes, les sept équipes ont accès aux éliminatoires. Grâce à leur magnifique fiche de 26 victoires et trois défaites, les Islanders de John-Abbott avaient droit à un laisser-passer pour les demi-finales. Ce qui nous laissait avec trois confrontations en première ronde. Limoilou (2) vs. Saint-Laurent (7), Lennoxville (3) vs Dawson (6) et André-Laurendeau (4) vs Édouard-Montpetit (5).

La première ronde était disputée la semaine dernière dans un format où chacune des deux équipes recevait l’autre à une reprise. Le total des buts déterminait l’équipe gagnante. Limoilou (8-3), Lennoxville (8-4) et André-Laurendeau (7-4) ont ainsi passé à la ronde demi-finale. Notons les performances de Laurie-Anne Éthier (2 buts-3 aides) et Gabrielle Santerre (5 aides) en deux matchs pour les Cougars de Champlain-Lennoxville, ainsi que celle de la gardienne Naya Samuel des Patriotes de Saint-Laurent. Cette dernière n’a pas mené son équipe à la victoire, mais elle a fait face à un barrage de 119 tirs de la part des Titans de Limoilou et n’a accordé que huit buts. Une efficacité de ,933.

Maintenant, s’amorce ce soir l’affrontement 2 de 3 entre le Boomerang d’André-Laurendeau et les puissantes Islanders de John Abbott. Ces dernières ont remporté les cinq duels entre les deux équipes cette saison par un pointage total de 29-6. André-Laurendeau pourra toutefois se souvenir du dernier match le 12 mars dernier alors qu’elles ont forcé leurs adversaires à aller en tirs de barrage pour avoir le dessus.

Les Kasandra Savoie et Juliette Rolland devront être en parfaite santé et avoir le couteau entre les dents pour répliquer aux Émilie Lussier, Sena Catterall, Méghane Duchesne Chalifoux, Naomi Boucher et compagnie. En ajoutant à cela que les Islanders ont été l’équipe la plus avare de la saison n’accordant que 45 buts en 29 rencontres. La tâche sera plus qu’ardue pour le Boomerang. Leur issue pourrait toutefois se situer sur les unités spéciales alors que les Islanders ont été de loin l’équipe la plus punie cette saison et que le Boomerang ont le deuxième meilleur taux de succès de la ligue en supériorité numérique. Toutefois, John Abbott s’en en sorti indemne dans 94,03% des fois en infériorité numérique durant la campagne.

L’autre demi-finale devrait offrir du jeu très intéressant entre les Titans de Limoilou et les Cougars de Champlain-Lennoxville. Les Titans ont remporté trois des cinq affrontements cette saison. Et les deux derniers par des marques de 8-3 et 5-0. Les Cougars, avec la meilleure pointeuse du circuit Gabrielle Santerre en tête, voudront s’assurer de ne plus revivre ce genre de sensation. Mais Limoilou mise sur l’offensive la plus productive de la Division 1 collégiale avec Anne-Sophie Bédard, Alexandra Giguère et Sarah-Maude Lavoie notamment.

Une semaine de pause pour Saint-Laurent, Lennoxville et Thetford

Chez les hommes, le party commence cette semaine avec les huitièmes de finales. Les 13 équipes étant qualifiées pour les séries, les Patriotes de Saint-Laurent, les Cougars de Champlain-Lennoxville et les Filons de Thetford ont droit à une semaine de congé. Classés aux trois premiers rangs du circuit, ils ont obtenu le droit de passer directement aux 1/4 finales.

Toutes les séries sont des deux de trois, à l’exception de la finale qui sera un trois de cinq.

Le premier match de cette première ronde éliminatoire a été joué jeudi soir et les Griffons de l’Outaouais, classés 7e ont vaincu les Gaillards de l’Abitibi-Témiscamingue 3-2 en prolongation. Les Griffons peuvent toutefois remercier leurs gardien Rémi Leblanc qui a repoussé 45 des 47 tirs dirigés sur lui. La série se déplacera en Outaouais, samedi. L’excellent Frédérick Maltais (10e du circuit avec 1,43 pts/match cette saison) voudra éviter l’élimination aux siens.

Deux autres séries débutent ce vendredi soir. Les Dragons de Laflèche (9) seront les visiteurs à Val-Bélair pour se mesurer aux Lions de Champlain-St.Lawrence (8) et le Boomerang d’André-Laurendeau (13) sera à Ste-Foy pour leur match contre les Dynamiques (4). Puis, samedi, les Jeannois d’Alma (5) recevront les Lauréats de St-Hyacinthe (12) et les Nordiques de Lionel-Groulx (11) seront à Sorel-Tracy pour y affronter les Rebelles (6).

Laflèche a terminé la saison avec un différentiel de +2 alors que St.Lawrence ont accordé 20 buts de plus qu’il n’en ont marqué. Qui plus est, les Dragons (23,42%) misent sur un avantage numérique bien supérieur à celui des Lions (15,13%) en plus d’avoir quatre compteurs (Charles Boulanger, Anthony Gagnon, Charles Juneau et Félix Landry) avec une moyenne égale ou supérieure à un point par match. Malgré cela, Laflèche cherchera à remporter un premier match contre Champlain St.Lawrence cette saison.

Le trio d’Alexis Giguère, Simon Laramée et Philippe Thomassin pourra-t-il causer assez de dommage pour causer la surprise et permettre au Boomerang de l’emporter sur les Dynamiques de Ste-Foy? Ils ont certainement les outils, mais ils feront face à une des défensives les plus hermétiques du circuit collégial et des gardiens très efficaces en Zachary Émond et Tristan Boileau. Bien que les trois affrontements entre les deux équipes cette saison aient tous été à l’avantage des Dynamiques, ils ne se sont pas fait face depuis le mois de novembre. Le Boomerang entre en séries avec une fiche de 1-8-1 à ses 10 derniers matchs. On ne peut pas demander un meilleur moment pour tenter de renverser cette tendance.

Les Jeannois d’Alma ont la défensive la plus redoutable du circuit D1. N’ayant accordé que 93 buts en 34 matchs cette saison, leur recette réside dans le peu de tirs accordés, soit 24,7 par match. Une moyenne inférieure de 3,5 buts à leur plus proche rival à ce chapitre. Leurs adversaires au premier tour, les Lauréats de St-Hyacinthe ne semblent pas être la formation qui pourra les ébranler le plus étant 11e sur 13 dans les tirs cadrés cette saison. Tommy Deblois et Zachary Gagné sont les deux meilleures armes offensives des Jeannois et en trois matchs contre St-Hyacinthe cette saison, ils ont cumulé neuf points chacun.

Enfin, les Rebelles de Sorel-Tracy, l’équipe la plus efficace en supériorité numérique cette saison avec un retentissant 32,5% de réussite, recevra les Nordiques de Lionel-Groulx. On peut s’attendre à beaucoup de buts entre ces deux équipes portées sur l’offensive. C’est le gardien des Nordiques, Justin Laplante, qui aura peut-être le sort des siens entre ses mains s’il souhaite causer la surprise. Il devra notamment stopper le champion compteur du circuit Léo St-Michel (26b-42a en 35 PJ), Émile Villiard et le défenseur le plus offensif du circuit Jordan Prepszl. Mais les Charles Locas, Alexis Bélisle, Gabriel Thérorêt et Justin Charette ont ce qu’il faut pour répliquer.

Les matchs sont disponibles par webdiffusion sur la plateforme RSEQ.direct. En regardant le tournoi des Maîtres en fin de semaine, pourquoi ne pas avoir un écran pas loin pour regarder un de ces matchs? Bon hockey!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s