Football collégial semaine 8 : Les batailles pour une place en éliminatoires se précisent

Publié par

Crédit photo : Martin Boisvert

Avec deux semaines à faire à la saison régulière dans le football collégial, les classements s’établissent et on commence à avoir une bonne idée du portrait des éliminatoires à venir. La victoire de St-Jean sur Vieux-Montréal a par ailleurs déjà scellé une des confrontations en D1

Il faut savoir que le format des éliminatoires a été officiellement déterminé à la fin de la dernière semaine. Essentiellement, les quatre premières positions de chacune des sections signifieront un billet pour la prochain étape à leurs détenteurs. Ensuite, on ira en croisé, soit la première position d’une section contre la quatrième de l’autre, la deuxième d’une section contre la troisième de l’autre et ainsi de suite. La même recette s’applique dans les trois divisions.

Il reste toutefois plusieurs matchs importants à jouer avant d’avoir le portrait complet. Regardons ce qui s’est passé au cours du dernier week-end.

Division 1

Lévis 45 – Notre-Dame 19

Les Faucons de Lévis ont servi une leçon au CNDF en les écrasant sur leur terrain remportant ainsi une deuxième victoire consécutive après avoir perdu leurs quatre premiers matchs de la saison. Cette victoire donne un avantage important aux hommes de Pierre-Alain Bouffard pour une place en éliminatoires puisque en cas d’égalité avec le CNDF, ils auraient le dessus. Avec deux matchs à disputer et une victoire de plus que le Notre-Dame, les Faucons sont en bonne position.

Fait à noter, il s’agissait du dernier match du CNDF sur le terrain du Séminaire St-François puisque l’équipe évoluera dans son nouveau stade l’an prochain.

Malgré les 45 points inscrits par Lévis, l’un des joueurs les plus importants dans la victoire a certes été le secondeur Marc-Antoine Lacroix avec 9,5 plaqués dont un pour perte ainsi qu’une interception retournée pour un touché en début de troisième quart alors que le pointage était de 15-12 pour Lévis. Un jeu qui a semblé donner l’élan nécessaire aux Faucons pour dominer la 2e demie. Lacroix est actuellement le meneur de la D1 au chapitre des plaqués depuis le début de la saison.

Le quart-arrière des Faucons Justin Quirion a complété moins de 50% de ses passes, mais il a tout de même cumulé plus de 250 verges de gain et lancé quatre passes de touché en plus de courir cinq fois pour 22 verges et un touché au sol. Lionel Ostiguy (5 réc. 142 verges, 1 touché) et Max-Antoine Dufresne (7 réc. 52 verges, 2 touchés) ont été les plus productifs chez les receveurs de Lévis.

Pour Notre-Dame, le quart Édouard Vachon a complété 21 de ses 33 passes pour 175 verges de gain et un touché, mais il a été victime de deux interceptions. Charles-Antoine Thiffeault a capté six passes pour 93 verges en plus de courir quatre fois pour des gains de 27 verges et Diego Nicolas Rodrigue Batres en a attrapé huit pour 35 verges.

Le secondeur Mohamed Elshal a été le meilleur des siens avec six plaqués dont un pour perte et une passe rabattue.

Garneau 6 – Champlain-Lennoxville 21

Le Coulter Field accueillait un match important entre deux équipes avec une fiche identique de 3-3. Garneau venait de perdre ses deux derniers affrontements alors que Lennoxville avait gagné deux de ses trois dernière parties.

Ceux qui s’attendaient à du jeu défensif ont été servis. Aucune des deux équipes n’a passé la barre des 100 verges de gain aérien. Et si les Cougars ont compensé avec 237 verges au sol, ils ont limité les Élans à seulement… 4 verges.

Les Élans ont été les premiers à s’inscrire au pointage avec un placement suite à une interception de Nicolas Dion au 25 des Cougars. Sur la séquence suivante, le porteur de ballon Souleymane Camara a échappé le ballon et les Élans l’ont repris. Toutefois, ils n’ont pu en profiter puisque Samuel Tremblay a vu sa passe en direction de Zachary Baron Béliveau être interceptée par Nicolas Miller.

Plus tard au 2e quart, alors que les Cougars s’approchaient dangereusement de la zone des buts adverses, c’est Gabriel Côté-Pedneault qui a sauvé la mise pour Garneau en interceptant une passe dans sa zone des buts. La première demie s’est donc terminée 3-0 en faveur des Élans.

Au 3e quart, après un simple des Élans, les cougars ont repris le ballon et tiré profit d’une longue course de Camara suivie de deux pénalités de rudesse à Garneau qui ont mené à un touché de ce même Camara. Lennoxville prenait les devants pour la première fois du match, 7-4. C’était le pointage après trois quarts de jeu.

Après avoir concédé un touché de sûreté en début de 4e quart, les Cougars ont surpris la défensive des Élans avec une longue passe à Nathan Lacasse qui a filé jusque dans la zone des buts pour un touché qui donnait les devants 14-6 à l’équipe locale. Sur la séquence suivante, les Cougars ont mis le dernier clou dans le cercueil les Élans quand Xavier Thibodeau a intercepté la passe de Samuel Tremblay avant de retourner le ballon sur 22 verges pour le touché.

Souleymane Camara a assurément été la grande vedette offensive de la rencontre avec 155 verges de gain au sol et un touché. En défensive pour les Cougars, Xavier Thibodeau a connu un excellent match avec 5 plaqués dont deux pour perte et un sac en plus de son retour d’interception pour un touché.

Pour Garneau, cinq joueurs ont terminé la rencontre avec plus de six plaqués. Notons le travail des deux plaqueurs défensifs Émile Beaulieu Dallaire et Anthony Lamontagne qui ont été très très sollicités face au jeu au sol. Ils ont terminé la partie avec 13,5 plaqués dont trois pour perte.

André-Grasset 30 – Lionel-Groulx 13

Sans surprise, les Phénix d’André-Grasset ont eu le dessus sur les Nordiques de Lionel-Groulx dans un match qui mettait aux prises la meilleure défensive et la pire offensive de la section sud-ouest de la division 1. La victoire a toutefois été coûteuse pour l’équipe de Tony Iadeluca alors que le quart-arrière partant Esteban Bedoya et le porteur de ballon Jeremy Lavallée n’ont pas terminé la rencontre, victimes de blessures.

Les Phénix ont été les premiers à s’inscrire au pointage. Après une première séquence offensive qui s’est terminée par une interception de Samuel Doyon dans la zone des buts, Esteban Bedoya a rejoint Cédric Maurice au centre du terrain et celui-ci s’est faufilé entre la défensive des Nordiques pour un touché de 75 verges. Lionel-Groulx a ensuite commis une bourde coûteuse sur la séquence suivante quand une mauvaise remise sur une tentative de dégagement a été recouvrée par Luca Andreozzi à la ligne de 1. Ça aura tout de même pris trois tentatives aux Phénix pour inscrire un deuxième majeur, une passe à Maxime Lapierre. C’était 14-0 avec un peu plus de deux minutes à faire au 1er quart.

Pour amorcer le deuxième quart, le demi de coin Étienne Dufresne y est allé d’une première interception contre Christopher-James Valenti. C’est à la reprise que Lavallée s’est blessé. Il a tout de même quitté le terrain par ses propres moyens, mais n’est pas revenu dans la rencontre. Plus tard dans ce même quart, Bedoya a subi un sac du joueur de ligne défensive Clyvens Derly Louis. Le quart de Grasset est resté au sol se tordant de douleur en tenant son genou droit. Leur cas sera réévalué durant la semaine. Au moment d’écrire ces lignes, impossible de dire s’ils seront en mesure de jouer le prochain match. Le vétéran Théo Leblanc a pris sa relève. La première demie a pris fin sur un pointage de 14-3.

Au début du 3e quart, le remplaçant de Jérémy Lavallée, Kervin Paul, a trouvé une brèche du côté droit de la ligne de mêlée et a filé sur 64 verges pour augmenter l’avance des Phénix.

En débutant le 4e quart, les Nordiques ont inscrit un placement profitant d’une série de pénalités aux Phénix pour s’approcher de la zone des buts. Grasset a répliqué dès la possession suivante avec une passe de touché de Leblanc à Tiémoko-Bakary Sanogo sur 28 verges. Sanogo a profité d’un excellent bloc de Cédric Maurice pour réussir le majeur. C’était alors 28-6. Lionel-Groulx a complété la marque avec un touché de l’excellent Emeric Boutin qui a capté une passe 35 verges de de CJ Valenti après que le secondeur Maxime Bastien ait récupéré un ballon échappé.

La défensive des Phénix s’en est donné à coeur joie face au quart CJ Valenti, meneur du circuit pour le nombre de verges gagnées. En réussissant six sacs et trois interceptions, ils ont encore mieux fait qu’à leur premier duel contre les Nordiques alors qu’ils avaient réussi cinq sacs et deux interceptions. Les secondeurs intérieurs Charles-Elliot Bouliane et Liam Masley ont totalisé 11,5 plaqués dont sept pour perte et cinq sacs dans le match.

Chez les Nordiques, Zack Marier a complété le match avec 10 plaqués dont un pour perte et son coéquipier Maxime Bastin en a réussi 7,5 ainsi qu’un sac du quart. Les Nordiques ont plaqué les quarts de Grasset à cinq reprises derrière leur ligne de mêlée. La ligne offensive des Phénix n’avait accordé que deux sacs depuis le début de la présente campagne.

Saint-Jean 42 – Vieux-Montréal 35

Après avoir échappé le match contre Vanier la semaine dernière malgré 49 points, les Spartiates du Vieux-Montréal affrontaient une autre attaque puissante, celle des Géants de St-Jean. Ces derniers avaient été muselé par la défensive de Grasset la semaine précédente, mais avaient marqué plus de 40 points lors des deux matchs précédents.

Les deux équipes misent non seulement sur deux des meilleurs receveurs du circuit en Mikel-Ange Desjardins et Marc-André Shaw, mais également sur deux des meilleurs porteurs de ballon en Rémi Lambert et Louis-Félix Leblanc. On pouvait s’attendre à quelques feux d’artifice.

Après un quart, le pointage était de 7-0 en faveur des Géants. Sur la première séquence du deuxième quart, Mathys Leboeuf a bloqué un botté de dégagement avant de le récupérer au 34 des Spartiates. Le jeu a mené à un touché au sol du quart Gianni Casati. Les Spartiates ont répliqué sur la séquence suivante avec une course de cinq verges de Rémi Lambert. Puis avec moins d’une minute et demi à jouer à la 1re demie, les Géants ont remis le ballon à Leblanc plutôt qu’au botteur de dégagement sur un quatrième essai. Leblanc a couru sur 36 verges à la porte des buts, puis il a lui-même complété le travail pour donner les devants 21-7 à St-Jean. Avant de retraiter au vestiaire, Rakim Canal-Charles a rejoint Derrick Garraud-Boucard pour réduire l’écart à 21-14.

Au retour au jeu, ce fut le festival Louis-Félix Leblanc qui a franchi la ligne des buts à trois autres reprises au 3e quart. Notons qu’à trois reprises tout juste avant un touché des Géants, une pénalité pour interférence a été décernée à un demi défensif des Spartiates sur une passe dans la zone des buts. Tout pour faciliter la vie des visiteurs. Avec 2:09 à faire au 3e quart, c’était 42-14 et avant le changement de côté, Rakim Canal-Charles a tenté de rejoindre Abdala Traoré sur une longue passe, mais Ryan Geordy Tsafack Zebaze s’est interposé en interceptant la passe.

Au quatrième quart, Rénaldo Sagesse a confié son attaque au quart Jérémy Fyfe qui a bien fait après avoir été intercepté par Elischa Joseph à sa première possession en complétant sept de ses 11 passes pour 105 verges et trois touchés. Les Spartiates se sont ainsi approchés à 7 points des Géants, mais c’était trop peu, trop tard.

On sait maintenant que le Vieux-Montréal terminera au 4e rang de sa section et qu’il affrontera les Titans de Limoilou et leur défensive dominante en première ronde éliminatoire.

Division 2

Valleyfield 8 – John Abbott 31

Le match mettait aux prises deux équipes avec une longue rivalité dans la division 2 puisqu’elles se sont rencontrées en grande finale à deux reprises lors des trois dernières saisons. D’ailleurs, il a fallu une performance surprise des Lynx d’Édouard-Montpetit en 2019 pour empêcher Valleyfield de se présenter pour une troisième confrontation consécutive.

Toutefois, le Noir et Or n’a pas une saison comme elle en a donné l’habitude. Avec trois défaites à ses quatre derniers matchs avant cette semaine, l’équipe de Patrick Nadeau souhaitait certainement faire tourner le vent de côté face aux Islanders. Il faut savoir que bien que John Abbott possède l’attaque la plus productive de la division 2 en terme de points, Valleyfield mise sur le quart le plus prolifique en terme de verges gagnées en Simon Boudreault et le deuxième porteur de ballon du circuit en Jérôme Champagne. Le premier étant Shawn Valentine des Islanders. De plus, les secondeurs Samuel Leduc de Valleyfield et Luca Ruffolo de John Abbott sont engagés dans une course à deux pour le plus grand nombre de plaqués.

C’est le porteur de ballon vedette des Islanders Shawn Valentine a ouvert la marque au premier quart sur une course de 18 verges. Au deuxième quart, Simon Boudreault a rejoint son receveur William Bradford sur une distance de 20 verges pour réduire l’écart à 8-7. Puis, avec un simple avant la fin de la demie, le Noir et Or a créé l’égalité pour retourner au vestiaire.

Au retour, le spectacle n’a été agréable que pour les amateurs de John Abbott. Les Islanders ont inscrit 23 points sans riposte, ne laissant que des miettes à leurs adversaires. À la fin du match, le Noir et Or a été limité à 162 verges d’attaque, dont seulement 44 par la voie des airs. Pendant ce temps, les Islanders en cumulaient 285 (dont 181 par Valentine) au sol et 199 dans les airs (113 à Daniel Sheehan) pour un total de 484.

En passant, respect à l’annonceur-maison des Islanders qui annonçait en anglais lorsque John Abbott avait le ballon et en français lorsque Valleyfield attaquait.

Sherbrooke 22 – Saint-Hyacinthe 8

Après un début de saison sans tambour ni trompette, les Volontaires de Sherbrooke viennent de remporter une troisième victoire consécutive par une forte marge. La défensive s’est encore une fois montrée intraitable et l’équipe de Jean-Philippe Gauthier s’est assurée de jouer son match de première ronde éliminatoire à domicile.

Le quart-arrière Samuel Goulet-Ménard, sans être spectaculaire, a fait son travail en trouvant preneur pour 13 de ses 23 passes tentées dont deux bonnes pour un touché. Carl-Émile Dubois Farrar (53 verges, 1 touché) et Thomas Fournier (39 verges) ont été ses cibles favorites avec quatre réceptions chacun. Au sol en l’absence d’Alexandre Mercier, Nicholas Morin a amassé 66 verges en 17 courses et un touché.

Cependant, c’est la défensive qui a eu le plus gros mot à dire dans cette victoire en n’accordant que 177 verges d’attaque, dont 69 par la voie des airs, aux Lauréats. Au total, les deux équipes ont réussi 17 plaqués derrière la ligne de mêlée. Mais les Volontaires ont en plus ajouté deux interceptions.

Il s’agissait de la deuxième défaite consécutive pour les Lauréats qui devront trouver un moyen de relancer leur attaque s’ils veulent entre en éliminatoires avec confiance. St-Hyacinthe n’a inscrit plus de 18 points qu’à une seule occasion cette saison.

Thetford 31 – Trois-Rivières 23

Les Filons de Thetford ont enfin remporté un premier match cette saison en défaisant les Diablos de Trois-Rivières sur leur terrain. Ils vengeaient ainsi leur défaite par seulement trois points subie plus tôt cette saison contre les Trifluviens.

Si Thetford a l’habitude d’accorder beaucoup de points, l’équipe peut cette fois remercier sa défensive, principalement en 1re demie, pour ce gain. Sur la toute première séquence offensive des Diablos, la passe de Simon Brunelle a été touchée par son receveur, mais a atterri dans les mains du demi de coin Jonas Billy Pernier qui a décampé jusque dans la zone des buts. Puis, ce fut le festival du ballon échappé pour Trois-Rivières. D’abord, le porteur de ballon Alexi Demers a échappé la remise de son quart, puis le retourneur Charles Barakett sur un dégagement. Dans les deux cas, Thetford a récupéré la mise, mais sans conséquence au tableau de pointage. Le premier quart s’est terminé au compte de 7-0.

Le deuxième quart s’est déroulé sans histoire jusqu’après un placement raté des Diablos dans la dernière minute de jeu. Les Filons ont réussi à sortir le ballon de la zone des buts pour éviter le simple et ont repris à leur 20. L’entraîneur Kevin Mackey en a profité pour effectuer un jeu truqué alors que le quart Pier Alexis Beaulieu a remis le ballon à Zachary Houde qui a lui-même décoché une passe à Gabin Leux lassé fin seul et qui a filé jusqu’au bout pour un touché de 90 verges qui donnait les devants 14-2 aux Filons à la mi-temps.

Le troisième quart n’a été marqué que par un placement des Filons qui ajoutaient à leur avance. Mais dès le début du quatrième quart, Alex Auger y est allé d’un retour de botté de dégagement de 60 verges pour ramener l’écart à 8 points. Puis, alors que les Diablos s’approchaient dangereusement de la zone des buts adverse, Jonas Billy Pernier a réussi un deuxième pick 6 ramenant cette fois le ballon sur 100 verges. C’était alors 24-9 Filons. Ensuite, les deux équipes se sont échangés des majeurs. Brunelle a d’abord rejoint Xavier Caron pour un touché de 37 verges des Diablos avant que Xavier Houde ne capte une passe de Gabin Leux, qui avait pris la place de Beaulieu derrière le centre des Filons. Alexi Demers a ajouté au pointage sur une course d’une verge avec 1:57 à jouer, mais les Diablos n’ont pu compléter la remontée.

Montmorency 37 – Outaouais 9

L’équipe numéro un de la section rendait visite à une équipe qui n’avait toujours pas remporté un match cette saison. Rien d’anormal donc à constater que les Nomades ont gagné ce match face aux Griffons. Par contre, tout est dans le comment.

La défensive des Nomades a inscrit 21 points lors de la première demie seulement. Le secondeur Samuel Morissette a été particulièrement efficace avec deux majeurs. Un sur un retour d’interception et un autre sur un échappé récupéré. Il a aussi bloqué un botté de dégagement (récupéré par son coéquipier Diego Arenas). Le demi de coin Louis-Philippe Gauthier a également inscrit un touché sur un retour d’interception de 50 verges. Le secondeur Guillaume Cusson a quant à lui réussi la 4e interception contre les quarts de l’Outaouais et Tristan Dongue a récupéré un ballon échappé.

Les autres touchés des Nomades ont été inscrits par Simon Larue et Mikaël Koloma sur des jeux au sol. D’ailleurs, Montmorency a cumulé 176 verges au sol. Notons que l’équipe avait cédé les rênes de son attaque à Maxime Louis-Jean. Le quart régulier Victor Charland n’avait pas pu compléter le match la semaine précédente face à Valleyfield. Louis-Jean a complété 11 de ses 15 passes pour 107 verges en plus de courir à cinq reprises pour 27 verges. Notons également la performance du receveur Olivier Cool qui a capté sept passes, lui qui avait été tenu en échec face à Valleyfield.

Pour les Griffons, notons tout de même les performances de Jean-Christophe Roy qui a capté 7 passes pour 65 verges et un touché, Jacob Asselin qui a porté le ballon 13 fois pour des gains de 89 verges et Jacob Bélair qui a complété la rencontre avec 9 plaqués dont deux pour perte.

Division 3

Lanaudière 12 – Shawinigan 7

Dans un match disputé sous une forte pluie, les Triades de Lanaudière ont mis à profit leur défensive pour venir à bout des Electriks de Shawinigan sur leur terrain. Menés par le vétéran secondeur/botteur Justin Montpetit, les Triades ont complété le match avec 18 plaqués pour perte et trois interceptions (dont deux par Charles-Étienne Brisson) pour limiter leurs adversaires à 150 verges d’attaque.

Montpetit a terminé la rencontre avec 9 plaqués dont 5 pour perte. Il a également effectué huit bottés de dégagement en plus de réussir un placement et un converti.

La première demie s’est terminée avec une marque de 5-0 en faveur des Triades. En début de troisième quart, un retour de botté de dégagement de la part de Lexis Brousseau sur 85 verges a permis aux Electriks de prendre les devants. Plus tard, à la toute fin de ce même troisième quart, Jacob St-Onge St-Pierre a rejoint Joey Julien sur 36 verges pour redonner les devants pour de bon aux Triades.

Les Electriks ont également bien fait en défensive puisque les Triades n’ont couru que pour 41 verges, mais ils n’ont pas su contenir leur jeu aérien avec autant d’efficacité.

Drummondville 14 – Ahuntsic 48

Une confrontation entre la meilleure attaque et la pire défense de la section a donné ce à quoi on pouvait s’attendre. Les Aigles d’Ahuntsic ont marqué 7 touchés en gagnant 464 verges, dont plus de 300 au sol.

Malgré cela, ce sont les Voltigeurs de Drummondville qui ont marqué les premiers sur une course de quatre verges du quart Charles Foisy au milieu du premier quart. Mais les Aigles n’ont pas attendu longtemps pour répliquer. D’abord avec une passe de 30 verges de Thomas Normandin à Galdimir Villarson. Puis, une course d’une verge de Rony Ismeus (suivant une passe de 36 verges de Normandin à William Goudreau) et une passe de deux verges à Rokhendy Joseph ont porté le pointage à 20-7 à la fin du premier quart.

Pour amorcer le deuxième quart, Jean Maulière Ceneston y est allé d’une interception sur Foisy, ce qui a ensuite mené au deuxième touché du match d’Ismeus. Sur la séquence suivante, ce fut autour du Jamaal Louis de montrer ce que ses jambes savent faire avec une course de 75 verges. Les Voltigeurs ont par la suite répliqué avec une passe de huit verges de Foisy à Félix Mantha. Mais Rokhendy Joseph a ramené l’écart à 27 points en faveur des Aigles tout juste avant la fin de la demie en captant une passe de Normandin pour une touché de 5 verges. Les deux équipes ont retraité au vestiaire avec un pointage de 41-14.

En deuxième demie, les Aigles ont fait confiance à Jérémy Dubreuil pour agir comme quart. Il a complété une passe à Joseph pour son troisième touché de la rencontre. Le reste s’est essentiellement passé au sol alors que le duo Ismeus-Louis a complété la rencontre avec 299 verges et trois touchés.

En défensive, notons la bonne performance du demi défensif Drey Laguerre avec 5,5 plaqués dont un particulièrement percutant au 2e quart sur le receveur Nils Aubrée-Treussier.

Champlain St-Lambert 16 – Victoriaville 33

La victoire des Vulkins devant leurs partisans a permis à ceux-ci de rejoindre les Cavaliers au classement avec une fiche de 3-3. La bataille entre ces deux équipes et les Electriks de Shawinigan sera intéressante jusqu’à la toute fin pour une place en éliminatoires.

Olivier Robichaud des Vulkins a complété 17 de ses 40 passes pour 223 verges et un touché en plus de courir courir cinq fois pour 29 verges et un touché au sol. Kevin Lemay a capté sept passes pour 96 verges et a lancé sa passe de touché à Shawn Morin. Le meilleur contributeur à l’attaque fut toutefois le porteur de ballon Valentin Delayen qui a cumulé 168 verges au sol en 15 courses, inscrivant un touché.

Pour les Cavaliers, Philipe Pelletier a lancé 47 passes et 21 d’entre elles ont trouvé preneur pour 263 verges, deux touchés et une interception (par Dereck Leblanc). Noah Sassi, Zachary Cloutier et Michaël Fafard ont capté respectivement 5, 6 et 6 passes pour 102, 79 et 65 verges.

Défensivement, Elyson Caouette a complété le match avec 7 plaqués dont un pour perte, Isaac Lallier en a réussi 6,5 et Émilio Vidali, 4 dont deux pour perte et un sac pour Victoriaville. Joshua Murphy et William Rolland ont totalisé 6,5 plaqués chacun. Rolland en a réussi trois pour perte dans le camp des Cavaliers.

La Pocatière 37 – Rimouski 14

Les Gaulois de La Pocatière ont remporté un troisième match cette saison grâce à sa défensive et son jeu au sol face aux Pionniers de Rimouski. Avec 210 verges par la course et trois interceptions, La Pocatière s’est assuré de rester dans la course pour le deuxième rang de la section Nord-est.

Simon-Pierre Pelletier (16 courses, 87 verges et un touché) et Jacob Chatigny (4 réceptions pour 69 verges et 5 courses pour 57 verges) ont été les meilleures armes offensives des Gaulois. En défensive, Félix Marois a conclu le match avec 6 plaqués et une interception et son coéquipier Valentin Vivier a réussi 5,5 plaqués. Samuel Blouin et Félix Ouellet ont également obtenu une interception chacun pour les gagnants. Globalement, la défensive n’a permis qu’à six passes sur les 31 tentées d’atteindre leur receveur.

Chez les Pionniers, soulignons les touchés par la voie des airs de Thomas Morel et Olivier Myre ainsi que les 77 verges au sol combinées de Allan Tremblay et Prince Claudy Mboke Signing. Matis Lavoie, Jeff Harrisson et Alpha Daouda Fofana ont totalisé 22 plaqués à trois.

Beauce-Appalaches 47 – Chicoutimi 14

Les Condors de Beauce-Appalaches ont continué leur travail de démolition dans la section Nord-est avec une autre victoire écrasante, cette fois face aux Couguars du cégep de Chicoutimi. Le pointage indique une domination offensive, mais c’est plutôt la défensive qui a imprimé sa marque dans cette partie avec 9 sacs et 5 interceptions.

Dès le début de la rencontre, Zachary Roy a franchi les cinq verges manquantes pour inscrire le premier touché de la rencontre après que William McDuff Dassylva ait intercepté une passe de Lucas Carrier. Sur la deuxième possession des Couguars, une mauvaise remise sur une tentative de botté de dégagement à partir de leur 35 les a fait reculer à leur ligne de 7. Thomas Jean a trouvé son receveur Jérémy Gosselin pour un autre majeur. Une autre mauvaise remise sur une tentative de dégagement lors de la séquence suivante a mené à un touché de sûreté. C’était 17-0.

Les Couguars ont montré signe de vie en fin de 1er quart lorsque le secondeur Vincent Bouchard a ramené une interception sur 70 verges. Puis, sur la séquence suivante, Williams Munsosa a réussi un sac et fait perdre le ballon à Jean. Teo Bonin a récupéré le ballon et filé jusqu’à la ligne de 1 des Condors. Victor De Beneditis a franchi la ligne et l’écart était de trois points. Mais l’espoir des Chicoutimiens s’est arrêté là.

Après que le quart Cédric Bernal se soit blessé au 2e quart, Carrier est retourné derrière le centre et dès sa première tentative, il a échappé le ballon lorsque frappé par Joseph Sauvé et c’est Louis-David Savard qui en a profité pour récupérer le ballon et se rendre dans la zone des buts. Deux touchés de sûreté plus tard, la marque était de 31-14 au moment de prendre la pause à la mi-temps.

Avec moins de 5 minutes à faire au 3e quart, Marc Loranger y est allé d’un jeu renversé avec le ballon au 10 des Couguars. Charles-Edouard Bizier a ainsi rejoint Thomas Jean pour un autre touché. Les Condors ont ajouté un placement avant la fin du 3e quart pour porter le pointage à 41-14. Thomas Simard a finalement confirmé la victoire des Beaucerons avec une réception sur 28 verges dans la zone des buts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s