Football universitaire : Olivier Roy écrit l’histoire, Sénécal et Sinodinos blessés

Publié par

Crédit photo : Concordia Stingers

Les semaines passent et l’histoire de la saison 2021 au football universitaire du RSEQ prend une tangente aussi inattendue que spectaculaire. Les Stingers de Concordia menés par Olivier Roy trouvent des moyens de gagner et sont toujours au sommet du classement. Cette fois, c’est en brisant un record vieux de 14 ans.

Olivier Roy en est à sa première campagne comme pivot partant au niveau universitaire. Et comme le rapportait Philippe Asselin du Journal de Montréal jeudi dernier, Roy était pressenti pour être receveur à son arrivée avec les Stingers en 2019. C’est dire que malgré ses qualités, il n’était clairement pas celui qu’on attendait pour dominer le football universitaire québécois et même battre des records.

Lors du match de samedi face au Vert & Or de Sherbrooke, Olivier Roy a complété 29 de ses 38 passes tentées pour 580 verges de gain et 5 touchés. Le total de verges éclipsait l’ancienne marque du RSEQ de 557 verges détenue depuis 2007 par Matt Connell de McGill. Il s’agit de la deuxième meilleure performance de l’histoire du football universitaire canadien derrière les 627 verges de Greg Vavra des Dinos de Calgary face aux Huskies de la Saskatchewan le 7 octobre 1983.

Je vais me permettre un constat ici. Bien que les principaux médias aient pris le temps de glisser un mot sur la victoire des Stingers et l’exploit de leur quart-arrière, le traitement général de cette nouvelle est assez désolant. Si un quart-arrière avait réussi le deuxième plus haut total de gains aériens pour un match dans l’histoire de la NCAA, est-ce que ça aurait fait la une? Est-ce qu’il aurait été invité dans les shows de sport? Est-ce que son exploit aurait fait partie des faits saillants de la fin de semaine le lundi matin? Oui, oui et oui. Pourtant, ni TVA Sports, ni RDS, ni Radio-Canada, ni le 91,9 Sports, ni le 98,5, ni La Presse, ni le Journal de Montréal n’en ont fait une nouvelle d’importance. On aura beau me dire que le sport universitaire n’est pas dans les priorités des amateurs de sports, ça ne le deviendra jamais si ceux qui ont le pouvoir de prioriser les nouvelles ne prennent pas la mesure des grandes réussites de nos étudiants-athlètes.

Il y a un an et demi, j’ai rédigé un texte sur mon incompréhension face à la place qu’on accorde au sport universitaire chez nous. Bien que j’observe certains efforts ici et là, il y a encore beaucoup de chemin à faire. Cette fin de semaine, aucun match de football n’était à l’horaire chez TVA Sports. Pourtant, la semaine précédente, lors du match Carabins-Rouge et Or, les cotes d’écoute avaient atteint un pic de 180 000 téléspectateurs en fin de match. Bien qu’il soit impossible de prévoir qu’un match ira en prolongation et encore moins qu’un record sera battu, on a raté une autre occasion magnifique de faire vivre de grandes émotions aux fans de sport.

Sur ce, je reviens à mes moutons et voici mes (autres) impressions sur les matchs de la semaine #5.

Concordia 42 – Sherbrooke 39

1- On parle beaucoup de l’exploit d’Olivier Roy, mais il ne faudrait pas passer sous silence que le Vert & Or tirait de l’arrière par 12 points à la demie et 11 points à l’amorce du quatrième quart avant de forcer la prolongation.

2- Anthony Robichaud, le quart de Sherbrooke, a connu la deuxième meilleure performance de la saison avec ses 382 verges. Il a complété 34 de ses 43 passes pour trois touchés et une interception. La recrue William Marchand a été sa cible de choix avec 10 réceptions pour 94 verges et un touché.

3- Trois receveurs de passe ont franchi la barre des 100 verges de gain durant la rencontre. Jacob Salvail (7 réceptions/190 verges/2 touchés), Jeremy Murphy (7 réceptions/150 verges/1 touché) et Tristan Mancini (4 réceptions/102 verges). Jaylan Greaves a quant à lui complété le match avec 4 catchs pour 77 verges et deux touchés dont celui de la victoire en prolongation.

4- Olivier Roy est loin devant tous ses concurrents après quatre matchs avec 13 passes de touché et une moyenne de 354,5 verges par rencontre. Jonathan Sénécal des Carabins a 5 passes de touché et Anthony Robichaud conserve une moyenne de 279,5 verges pour le 2e rang dans ces catégories.

5- Bien que le jeu au sol du Vert & Or soit toujours un point d’interrogation, c’est une course de 85 verges de Jimmy Larose-Joubert qui a mis la table pour le touché de William Marchand permettant aux Sherbrookois de s’approcher à trois points des Stingers (36-33) au début du 4e quart.

6- Anthony Robichaud a été victime de trois sacs durant la rencontre alors que son vis-à-vis Olivier Roy en a subi deux. Les deux équipes sont les deux pires au chapitre des sacs accordés depuis le début de la saison. Concordia en a accordé 13 et Sherbrooke 11. En comparaison, Laval en a accordé huit, Montréal cinq et McGill, trois.

7- Zach Philion a été le meilleur joueur défensif du côté des Stingers avec 8,5 plaqués, une interception et une passe rabattue. Son coéquipier Derek Achaempong a terminé la rencontre avec 7,5 plaqués tandis que Maleek Desir a réussi 4,5 plaqués, deux pour pertes dont un sac en plus de forcer un échappé.

8- Du côté du Vert & Or, le secondeur Jean-Philippe Hudon a plaqué sept adversaires alors que Marius Masse-Vincelette a réussi 4 plaqués dont un sac en plus de recouvrer un échappé.

9- Malgré sa fiche de 3-1 et sa position de tête au classement du RSEQ, Concordia a un différentiel négatif de -17. Les trois victoires l’ont été par une marge de trois points. Donc sans être dominante, l’équipe trouve les moyens de gagner malgré qu’elle accorde en moyenne plus de 33 points par match.

10- Un élément intéressant à analyser. Les Stingers de Concordia forment la deuxième équipe la plus punie du circuit avec 115,2 verges perdues par match (116,2 pour Montréal), mais elle est également l’équipe contre qui les autres formations écopent le plus de punitions, soit une moyenne de 152,2 verges par match (Les Carabins sont 2e avec 107,5 vgs/match de pénalité contre eux).

11- Sherbrooke a réussi une de ses trois tentatives sur 3e essai. Toutefois, l’équipe de Mathieu Lecompte est la meilleure du circuit depuis le début de la saison avec un taux de réussite de 62,5% en plus d’être la meilleure défensivement à ce chapitre n’ayant permis aucune réussite en trois tentatives depuis le début de la saison.

12- Louis Tardif, le botteur de précision du Vert & Or a réussi 5 placements dans la rencontre dont un avec 37 secondes à faire au 4e quart pour transporter le match en prolongation. Il en a maintenant 9 depuis le début de la saison.

McGill 7 – Montréal 31

1- Après un quart, le pointage était de 25-0 pour les Carabins. Par la suite, sur les 21 séquences suivantes, neuf se sont terminées par un botté de dégagement, trois sur un 3e essai non converti et deux par la fin d’une demie.

2- Après avoir complété une longue passe de 70 verges à son acolyte Hassane Dosso, Jonathan Sénécal a été victime d’un sac du plaqueur Nicholas DeFrancisco-Paul. Il a tenté une passe sur le jeu suivant avant d’être remplacé par Dimitri Morand qui a complété la rencontre. On ne connaît pas la nature de la blessure à Sénécal, mais il sera évalué au courant de la semaine.

3- Dimitri Morand a complété 19 de ses 26 passes pour 148 verges, deux touchés et une interception. Il a été bien appuyé par le jeu au sol qui a cumulé 225 verges.

4- Bertrand Beaulieu a terminé le match avec 102 verges de gain grâce, notamment, à une course de 70 verges en fin de 4e quart qui a préparé le deuxième placement du match de Michael Arpin. Beaulieu continue de trôner au sommet du RSEQ avec 70,2 verges de gain au sol par match.

5- Du côté des Redbirds, le quart Dimitri Sinodinos a également été incapable de disputer toute la rencontre. Blessé au début du premier quart lui aussi, il a terminé la première demie avant de laisser sa place à son adjoint Jacob Samuels. Sinodinos a été renvoyé dans la mêlée au 4e quart, mais Samuels est revenu terminer la rencontre. Ensemble, ils n’ont complété que 13 de leurs 28 passes pour 170 verges.

6- Darius Simmons a été la plus grande menace offensive de McGill avec 7 attrapés pour 100 verges. Simmons est 2e du RSEQ derrière Hassane Dosso pour les verges gagnées par la voie des airs avec 108,3 par match et premier pour le nombre de verges totales en moyenne avec 119.

7- Le capitaine Tristan Fleury a complété la rencontre avec 7 plaqués et une passe rabattue pour les Redbirds. En plus de DeFrancisco-Paul, Jacob Lavoie a été l’autre Rouge à obtenir un sac du quart.

8- Du côté des Carabins, Bruno Lagacé a cumulé 6,5 plaqués et une passe rabattue. Son travail pour protéger la ligne des buts à la fin du 2e quart a été particulièrement efficace.

La semaine prochaine, le Rouge et Or reviendra d’une semaine de congé pour affronter les Redbirds au stade Percival-Molson. On peut parier que les hommes de Glen Constantin auront le couteau entre les dents après avoir subi deux défaites consécutives pour la première fois en plus de 20 ans.

L’autre match opposera le Vert & Or aux Carabins et le match sera présenté sur les ondes de TVA Sports. Les Bleus ont battu les Verts 26-9 lors du premier match de la saison, mais depuis, l’équipe de Mathieu Lecompte a échappé deux matchs par trois petits points en plus de battre le Rouge et Or. Ce match devrait offrir un spectacle très intéressant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s