Football universitaire RSEQ – Semaine 2 : 1re victoire pour les Redbirds

Publié par

La semaine 2 de la saison de football universitaire nous a offert un nouvel épisode de ce qu’on pourra désormais appeler la rivalité Sherbrooke-McGill. C’était également l’entrée en scène des Stingers de Concordia qui recevaient la visite du Rouge et Or de Laval. Mes impressions…

Sherbrooke 18 – McGill 21

1- Avec une fiche de 4 victoires de chaque côté à leurs huit derniers duels, les troupes de Mathieu Lecompte et de Ron Hilaire savaient que le résultat final de la rencontre serait probablement décidée sur des détails. Le total des pointages pour ces huit matchs? 141-140 en faveur de McGill

2- Au cours des trois dernières saisons, le Vert et Or a maintenu des moyennes au sol de 105, 120 et 92 verges par match. Après deux rencontres jusqu’ici, ce sont 61 verges au total qui ont été gagnées par les porteurs de ballon de l’équipe, dont 41 par le quart-arrière Anthony Robichaud.

3- Si le jeu au sol du Vert et Or est problématique en ce début de campagne, il faut malheureusement ajouter que la ligne offensive a permis 7 sacs contre son quart-arrière lors des deux rencontres face à Montréal et McGill.

4- Les problèmes de la ligne offensive sherbrookoise n’ont toutefois pas empêché le quart Anthony Robichaud de lancer pour 286 verges. Sa connexion avec le receveur Charles Giroux est clairement bien établie alors que ce dernier a conclu la rencontre avec plus de 100 verges pour un deuxième match de suite. Kevin Morin a aussi obtenu au-dessus de 100 verges en plus de capter la première passe de touché de la saison de Robichaud, un jeu de 53 verges au 2e quart.

5- Après avoir lancé pour 309 verges à son premier match face à Laval, Dimitrios Sinodinos de McGill s’est contenté de 195 verges contre le Vert et Or, mais il a lancé deux passes de touché en plus d’être mieux épaulé que son adversaire par le jeu au sol. Les Redbirds ont terminé la rencontre avec 101 verges au sol, dont 70 par l’explosive recrue Elijah Williams.

6- À noter que les deux receveurs les plus prolifiques des Redbirds lors du match inaugural Darius Simmons et Pearce Dumay étaient absents de la joute de cette fin de semaine. Les deux n’avaient pas reçu leur deuxième vaccin à temps pour être admissible.

7- Mathieu Soucy a pris la relève de ses coéquipiers absents avec une récolte de 100 verges sur cinq attrapés et deux touchés.

8- Le Vert et Or a peut-être trouvé son retourneur de bottés de dégagement. Après avoir fait des essais avec Samuel Latouche et Charles Giroux, le porteur de ballon recrue Tristan Toussaint a ramené les six derniers bottés pour 53 verges, dont un retour de 31.

9- Anthony Leclerc et Ryan McNally ont conclu le match avec 6,5 plaqués pour McGill. Jean-Philippe Hudon et Jean-Rémi Champoux ont été les meneurs avec 5 plaqués chacun pour Sherbrooke. À noter que le champion des plaqués en collégial D1 lors de la saison 2019 avec Vanier, Costa Papanikolau a obtenu son premier sac en carrière au niveau universitaire pour les oiseaux rouges.

Laval 33 – Concordia 7

1- Les Stingers de Concordia en étaient à leur premier match de la saison. Ça marquait le début de l’ère post-Adam Vance, joueur par excellence du RSEQ en 2019. Son successeur Olivier Roy a eu droit à un baptême en bonne et due forme alors qu’il a été victime d’une interception à sa toute première tentative.

2- Le quart du Rouge et Or Thomas Bolduc poursuit son travail méthodique. Il n’a toujours pas été intercepté en plus d’avoir ajouté deux passes de touché à sa fiche. Après avoir récolté 214 verges à son premier match de la saison, il en a compilé 267 face aux Stingers, sa meilleure récolte en carrière au niveau universitaire.

3- Sept receveurs différents ont capté des passes du côté de Laval. La palme parmi ceux-ci revient à Jordan Duprey qui a capté cinq ballons pour 102 verges de gain et un touché.

4- Après Luca Perrier qui avait amassé 105 verges face à McGill, cette fois, ce fut au tour du vétéran de 4e année Philippe Lessard-Vézina de mener la charge au sol pour le Rouge et Or. Il a terminé la rencontre avec 127 verges de gain en huit courses dont un touché de 72 verges à la toute fin de la rencontre.

5- Chez les Stingers, la menace la plus importante a sans contredit été le diminutif Jacob Salvail. L’ancien du CNDF a capté 7 passes pour 77 verges en plus d’agir comme principal retourneur de bottés.

6- En défensive du côté de Concordia, Zach Philion a été le meneur avec 7 plaqués ainsi qu’une passe rabattue.

7- La vedette défensive pour le Rouge et Or a été le secondeur recrue Samuel Gagné. L’ancien porte-couleurs des Cougars de Champlain-Lennoxville était utilisé pour la première fois de sa carrière comme partant et il a donné raison à ses entraîneurs avec 4,5 plaqués dont 2,5 pour des pertes, une interception, un échappé recouvré et un sac du quart.

8- Malgré une fiche immaculée de 2-0 en ce début de saison, le Rouge et Or a certainement encore des choses à peaufiner et une d’elles sera sa discipline. En deux matchs, l’équipe de Glen Constantin a été pénalisée 20 fois pour 214 verges, dont 11 punitions pour 130 verges face à Concordia. Laval est pourtant une équipe très disciplinée habituellement. En 2019, l’équipe avait maintenu une moyenne de 79,1 verges de punition par match, 31 verges de moins que la 2e au classement.

La semaine prochaine, Concordia rendra visite aux Carabins alors que le Rouge et Or sera à Sherbrooke.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s