Les machines à marquer du basket collégial

Publié par

Depuis le début de la saison au basketball collégial masculin D1, Vanier, Brébeuf et Montmorency sont les trois équipes les plus dominantes au niveau des points marqués avec des moyennes supérieures à 80 points par match. Mais pour y arriver, il faut miser sur des joueurs clés. Voici un portrait des joueurs qui ont réussi le plus grand nombre de matchs de 20 points jusqu’à maintenant.

Sébastien Lamaute – #11 Dynamiques du Collège Jean-de-Brébeuf

Photo : Collège Brébeuf

Actuellement 6e pour la moyenne de points par match, le garde de 3e année des Dynamiques est le meneur du circuit avec 7 matchs de 20 points et plus en 12 rencontres. Régulier comme une horloge, l’athlète de 6’3 qui pointe au 4e rang pour le pourcentage de réussite de la ligne des trois points a également connu deux matchs de 19 points.

Lamaute a été élu sur la première équipe d’étoiles du RSEQ en 2018-2019. À noter qu’il est actuellement 10e pour sa précision aux lancers francs avec un taux de réussite de 75,7%.

Handy Missakabo Disanka – #22 Cavaliers de Champlain-St-Lambert

Crédit photo : champlaincavaliers.com

Le colosse de 6’9 et 240 lbs des Cavaliers de Champlain-St-Lambert est le joueur ayant inscrit le plus de paniers depuis l’intérieur du périmètre avec 110 en 13 matchs. Son plus proche poursuivant en a 82. Sa puissance sous les paniers est redoutable comme en font foi ses 9,8 rebonds et 1,2 blocs par match, bons pour le 3e rang de la ligue dans les deux cas.

Disanka en est à sa 4e année avec les Cavaliers et ses 6 matchs de 20 points et plus cette saison le placent au 2e rang. Sa meilleure performance fut de 33 points dans un gain de 78-70 face aux Blues de Dawson le 8 novembre. Il avait alors amassé un total de 17 rebonds dont 10 offensifs. Ce qui lui avait valu le titre de joueur de la semaine.

To Randriasalama – #5 Dynamiques du Collège Jean-de-Brébeuf

Photo : Collège Brébeuf

To Randriasalama est au premier rang du circuit collégial D1 pour la moyenne de points par match cette saison avec 20,8 en 10 matchs. Il a inscrit 20 points ou plus dans 5 de ces rencontres. Il a également inscrit 19 points à deux reprises et 18 à une autre. Avec son coéquipier Lamaute, il forme l’un des duos de gardes les plus dangereux au Québec.

L’excellence du joueur de deuxième année de 6’2 se fait également sentir dans plusieurs autres catégories statistiques. Il est actuellement 1er pour le nombre de tirs tentés par match (15,7), 5e pour le taux de réussite de la ligne de 3 points (42,3%), 6e pour les vols de balles (2,1 par match), 8e de la ligne des lancers francs (78,6%) et 10e pour le pourcentage de tirs réussis (49,7).

Renoldo Robinson – #14 Blues de Dawson

Photo : Blues de Dawson

Le garde recrue Renoldo Robinson est déjà une arme de premier plan pour l’entraîneur-chef Wayne Yearwood avec l’équipe montréalaise, qui est en pleine course pour une place en éliminatoires. Auteur de cinq performances de 20 points ou plus en 12 matchs, il vient au 4e rang de notre palmarès.

Robinson venait de réussir une superbe performance individuelle de 33 points dans une défaite face aux Cheetahs de Vanier avant de se blesser en début de match perdu aux mains des Griffons de l’Outaouais. Il a également dû rater le dernier match des siens, une autre défaite, cette fois par la marque de 77-66 contre Ste-Foy. Ces trois revers consécutifs font mal et la perte de celui qui conservait la 4e moyenne de la ligue avec 18,3 points par match n’aide certainement pas la cause des Blues.

Donovan Kwasi Allen-Beckles – #14 Islanders de John-Abbott

Photo : Paul Tzimopoulos

Après un départ sur les chapeaux de roue alors qu’il a connu quatre performances de 20 points ou plus à ses six premières rencontres de la saison, Allen-Beckles a passablement ralenti, ne récoltant plus de 20 points qu’à une seule reprise lors des sept matchs suivants. Actuellement 8e avec 16,9 points par match, le garde devra recommencer à inscrire des points à la tonne s’il veut aider les siens à terminer la saison en force. Les Islanders sont en pleine lutte avec les Blues et les Dynamiques de Ste-Foy pour une place en éliminatoires.

Mentions spéciales

Le joueur par excellence de la saison dernière, Karim Mané des Cheetahs de Vanier et la recrue par excellence Billy Avril des Blues de Dawson ont tous deux maintenu une moyenne de points par match parmi les cinq meilleures du circuit. Les blessures marquent toutefois leur saison 2019-2020

Mané, qui a le potentiel de jouer dans la NBA un jour, a connu quatre matchs de 20 points ou plus, mais il n’a joué que huit parties cette saison. Blessé en décembre lors du match des Cheetahs face à une formation de la NBA Amérique latine, il devrait être de retour d’ici une semaine ou deux. À temps pour permettre à son équipe de batailler pour le titre provincial. Notons que Mané est également le meneur pour le nombre de passes décisives par match avec 6.

Photo : Vanier Athletics

Billy Avril quant à lui a connu trois matchs de 20 points ou plus. Tout comme Mané, il n’a joué que huit matchs . Avril détient la marque pour le plus de points dans un match cette saison avec 40. Il a raté les trois derniers matchs de son équipe. Son absence, tout comme celle de Robinson, oblige les Blues à puiser dans toutes ses ressources pour se maintenir en vie.

Photo : Twitter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s