Football RSEQ Semaine 9 : On brasse les cartes et Muganda offre un grand spectacle

Publié par

Crédit photo : Anne Chaput DeAngelis

La semaine des grands rendez-vous n’a peut-être pas donné droit aux meilleurs suspenses, mais on a tout de même eu la chance d’assister à des performances spéciales. Qui plus est, les classements ont bougé. Mes impressions…

1- Ce que plusieurs personnes craignaient s’est avéré lors du match retour de la rivalité Carabins-Rouge et Or. L’attaque des Bleus manque de trop de choses pour s’imposer dans les grands moments. La défaite de 16-3 au PEPS a exposé des lacunes et on recommence à se poser des questions au sujet de l’impact d’Anthony Calvillo sur les résultats.

2- Le Rouge et Or est dans une classe à part. Avec une moyenne de 38 points par match, son attaque est à des années-lumières devant les quatre autres équipes du circuit universitaire québécois. Les Carabins viennent au deuxième rang avec une moyenne de… 18

3- Alors que la grosse défensive montréalaise n’avait accordé 200 verges par la voie des airs qu’à une seule reprise lors des quatre premiers matchs de la saison, elle en a accordé plus de 200 pour la troisième fois au cours des quatre derniers. Les équipes s’ajustent.

4- Le quart-arrière des Carabins Frédéric Paquette-Perrault qui amorçait un premier match dans l’uniforme des Bleus ne l’a pas eue facile. 3 interceptions et 7 sacs. Dimitri Morand était-il réellement le problème? De l’autre côté, Thomas Bolduc n’a lancé aucune interception et subi qu’un seul sac. Je pense qu’on a ici une clé du match.

5- De tout le match, à seulement deux reprises un quart-arrière a eu l’occasion de prendre une remise de son centre dans la zone rouge. Dans les deux cas, ça s’est terminé par un placement. Qu’on le veuille ou non, ça ne contribue pas au spectacle. Vivement les quatre essais!

6- Je veux lever mon chapeau à trois joueurs en particulier chez le Rouge et Or : Adam Auclair (9,5 plaqués, 1 int.), Souleymane Karamoko (7,5 plaqués, 1 sac) et Maxym Lavallée (3 sacs). Du très gros boulot défensif.

7- Du côté de Sherbrooke, le Vert et Or avait l’occasion de s’assurer une place en éliminatoires. Jusqu’au 4e quart, ça allait dans la bonne direction, alors qu’ils avaient les devants 16-3 contre Concordia. Mais ces derniers leur ont enfoncé 24 points dans les dernières 15 minutes et les espoirs de l’équipe de Mathieu Lecompte se résument maintenant à une première victoire contre Laval.

8- Une passe d’Adam Vance à Jeremy Murphy, un placement d’Andrew Stevens, une course de Kevin Foster et un retour d’interception sur 65 verges de Khadeem Pierre ont permis ce retour et cette victoire de la troupe de Brad Collinson.

9- 8 des 9 premières possessions offensives de Concordia s’était terminées par un botté de dégagement. 3 des 4 dernières ont donné des points. Qu’est-ce qui a causé cet effondrement? Peut-on encore mettre tout ça sur la jeunesse de l’équipe?

10- Du côté collégial D1, on avait aussi droit à un duel au sommet alors que les Spartiates du Vieux-Montréal rendaient visite aux champions en titre, invaincus depuis le début de la saison, les Phénix d’André-Grasset. Résultat des courses : CVM 37-Grasset 14. Mais surtout, une performance magistrale de Kalenga Muganda.

11- 297 verges au sol lors du match pour la première place. C’est tout simplement la performance de l’année au football québécois et peut-être même canadien. Kalenga Muganda est probablement le meilleur porteur de ballon produit au Québec depuis Tshimanga Biakabutuka. 3 titres de joueurs par excellence en Juvénile D1 et certainement la recrue de l’année au collégial cette saison. Mais il n’était pas seul et il a eu raison de souligner le gros travail de la ligne offensive. J’ajouterais à ça que les entraîneurs avaient certainement fait leurs devoirs.

12- CVM a réussi là où Grasset a échoué, c’est-à-dire à contrôler le temps de possession avec un jeu au sol efficace. Ils ont épuisé la boîte défensive de Grasset. Certains joueurs importants dont Farinaccio, Dubois et Nseka ont dû rater quelques jeux suite à des blessures. À l’inverse, Anthony Renault, mis à part une course d’environ 75 verges pour un touché, et Tristan Toussaint n’ont pas été en mesure de percer le front des Spartiates. Ça s’est joué là.

13- Maintenant, croyez-moi, Grasset n’en restera pas là. On a piqué au vif des joueurs fiers et des entraîneurs intelligents. Nous aurons peut-être l’occasion de voir une revanche en finale.

14- Les Titans de Limoilou ont poursuivi leur très bonne saison en battant cette fois les Nordiques de Lionel-Groulx par la marque de 21-17. Ces derniers ont par contre cru jusqu’à la toute fin qu’ils allaient gagner un premier match cette saison, les Titans ayant besoin d’une poussée tardive pour l’emporter. Samuel Cloutier et Christopher-James Valenti se sont partagé la tâche pour le CLG et le receveur Félix Deslauriers a joué un excellent match récoltant 157 verges sur 12 attrapés dont un pour un touché. Du côté de Limoilou, Natan Girouard-Langlois et Olivier Savard ont respectivement récolté 109 et 105 verges au sol en plus d’inscrire un touché chacun. Loïc Bédard s’est illustré en défensive avec deux sacs du quart.

15- Les Cougars de Champlain-Lennoxville se sont assurés d’une place en éliminatoires en gagnant un troisième match consécutif et un quatrième à leurs cinq derniers. L’équipe de Jean-François Joncas a servi une correction aux Faucons de Lévis-Lauzon 56-21 au Coulter Field. Un total de 8 porteurs de ballon ont uni leurs forces pour un total de 374 verges. De l’autre bord, Gabriel Leblond, le porteur vedette de Lévis-Lauzon a été complètement muselé n’amassant que 11 verges en 12 courses. Le quart Lukas Boulanger y est allé d’une performance efficace avec 12 passes réussies en 16 tentatives pour 168 verges et deux touchés en plus de courir pour 49 verges et un touché. Une équipe malcommode à affronter pour quiconque les aura comme adversaires en éliminatoires…

16- Les Cheetahs de Vanier ont continué leur suite logique de victoire-défaite en l’emportant 32-20 face au Campus Notre-Dame-de-Foy. En effet, l’équipe de Peter Chryssomalis a alterné les victoires et les defaites depuis le début de la saison. Mais cette dernière victoire leur assure une place en éliminatoires puisqu’ils ont l’avantage au bris d’égalité sur CNDF et St-Jean. Durant le match, les Cheetahs ont su contenir l’attaque aérienne du CNDF alors que le quart Jérôme Rancourt n’a vu que 12 de ses 33 passes être attrapées pour 102 verges. En attaque, la vedette fut sans aucun doute le porteur Dwante Morgan avec ses 190 verges et un touché.

Mention spéciale au secondeur de Vanier Constantinos Papanikolau qui a récolté 11,5 plaqués en plus de rabattre une passe. Il trône aisément au sommet de la ligue avec 74,5 plaqués cette saison. Son plus proche poursuivant, Mohammed Elshal du CNDF avec 62,5 plaqués en a récolté 11 dans la défaite.

17- Enfin, les Élans de Garneau ont mis de sérieux bâtons dans les roues des Géants de St-Jean en l’emportant 27-21 au stade Alphonse-Desjardins. Garneau s’assure d’être à la maison pour le premier tour des éliminatoires et oblige les Géants à réaliser un petit miracle, eux qui devront triompher des Spartiates sur la route pour espérer prolonger leur saison. Une interception retournée pour un touché par Litten Ihirwe a permis à Garneau de se sauver avec la victoire. Émile Malenfant a terminé le match avec 163 verges en 18 courses pour Garneau alors que Benjamin Desroches en a amassé 129 en 27 courses pour St-Jean.

18- St-Jean et CNDF tenteront de remporter leur match respectif pour la dernière place disponible en éliminatoires en collégial D1. St-Jean fera face au Vieux et CNDF recevra Champlain-Lennoxville. St-Jean a le bris d’égalité, mais comme ça prendrait une intervention divine pour qu’ils viennent à bout du Vieux – qui doit gagner pour demeurer premier au classement – CNDF a sa destinée entre ses mains.

19- Sherbrooke, quant à elle, doit battre Laval pour espérer demeurer en vie du côté universitaire. Là aussi, on devra faire plus que de se croiser le doigts. Mais le Vert et Or a tout de même vaincu les Carabins, sait-on jamais…

20- Pour terminer, je voulais souligner la victoire de 40-0 de Saint-Jean-Eudes sur le Collège Charles-Lemoyne en Juvénile D1. Ce match représentait une occasion pour CCL de se hisser en tête du classement. Bref, on avait trois matchs pour la tête de classement dans les trois catégories les plus élevées du football scolaire québécois et dans chaque cas, on a eu droit à des affirmations claires de la part de l’équipe victorieuse. Surveillons tout ça de près. Certaines équipes voudront leur revanche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s