C’est parti pour la 48e saison de volleyball universitaire

Publié par

Crédit photo : Carl Rodrigue

Jeudi le 17 octobre dernier s’amorçait à McGill la 48 saison de volleyball universitaire alors que les Martlets recevaient le Rouge et Or. Résumé de la première fin de semaine d’activités où 8 matchs ont été disputés.

Les Citadins commencent en force

À tout seigneur, tout honneur, débutons du côté féminin alors que les Martlets de McGill, premières au classement de la saison régulière 2018-2019, l’ont emporté 3-1 face au Rouge et Or de Laval en lever de rideau. Sans surprise, Claire Vercheval, joueuse par excellence du RSEQ lors de la dernière campagne, a été une bougie d’allumage du côté des Martlets, mais c’est aussi le grand retour de l’excellente Myriam Robitaille qui a eu une influence directe sur le résultat final. Les deux joueuses ont uni leurs efforts pour un total de 31,5 points. Maud Chapleau a été la meilleure du côté de l’Université Laval avec 16 points.

Vendredi soir, deux affrontements se déroulaient. D’abord, les championnes en titre du RSEQ, les Carabins de l’Université de Montréal ont vaincu non sans difficulté le Vert et Or de Sherbrooke 3 sets à 1. Maude Babin s’est illustrée en inscrivant 17,5 points. Elle a notamment été sollicitée à 43 reprises à l’attaque. À cela, il faut ajouter 7 récupérations en défensive. Sa coéquipière Alexe Gagné a toutefois volé la vedette en défensive avec 19 récupérations. Chez les Sherbrookoises, Marianne Boucher et Maude Fournier ont inscrit respectivement 11 et 10 points.

Puis, pendant ce temps à Ottawa, les Gee Gee’s recevaient la visite des Citadins. Ces dernières l’ont emporté à l’arraché 3-2 (15-12 au 5e set). Frédérique Nicole, membre de la preière équipe d’étoiles RSEQ la saison dernière, a été la meilleure chez les gagnantes avec 20 points dont 15 attaques gagnantes, 3 aces et 2 blocs. Notons également l’apport de Gabrielle Archambault (17 pts) et Sabrina Mayer (16 pts et 18 récupérations défensives). Nieve Seguin avec 17,5 points et la libero Magalie Frappier avec 20 récupérations défensives se sont illustré pour Ottawa.

Samedi, Laval a vengé sa défaite face à McGill en l’emportant 3-2 face à Sherbrooke. Anne-Sophie Tanguay et la recrue Béatrice Lamarche, ancienne de Bois-de-Boulogne, ont été les meilleures du côté offensif pour Laval. Maud Chapleau a quant à elle terminé la rencontre avec 15,5 points et un grand total de 22 récupérations. Maude Fréchette a terminé la rencontre avec le plus haut total d’attaques marquantes chez le Vert et Or avec 12 et un total de 14 points.

Enfin dimanche après-midi, deux matchs étaient présentés. Tout d’abord, Montréal recevait la visite d’Ottawa et les troupières d’Olivier Trudel n’ont pas fait de cadeaux à leurs invitées en les lessivant 3-0 (25-12, 25-16, 25-11). Adrianna Dorismond-Rodrigue s’est illustrée avec huit attaques gagnantes pendant que Rachel Gagnon inscrivait pas moins de 9 aces.

S’en est suivi le plus gros duel de la première fin de semaine d’activités alors que les Citadins de l’UQAM, qui ont remporté deux tournois pré-saison, ont poursuivi sur leur lancée en battant les Martlets de McGill en trois sets serrés de 25-21, 26-24 et 26-24. Frédérique Nicole a repris où elle avait laissé lors du premier match en réussissant 11 attaques gagnantes, 2 aces et 2 blocs pour 15,5 points. Claire Vercheval a quant à elle tout tenté pour les Martlets avec 13 points dont 7 aces.

Les Citadins se profilent comme une équipe de tête à leur 5e saison dans le circuit universitaire.

Le début de l’ère post-Vicho s’amorce chez le Rouge et Or

Chez les hommes seuls deux matchs étaient disputés en fin de semaine. Montréal rendait visite au Vert et Or et l’a emporté 3-1 après avoir échappé le premier set 27-25, les Carabins ont gagné les trois suivants assez facilement 25-16, 25-23, 25-12. Le passeur Gabriel Chancy, élu sur la 2e équipe d’étoiles canadienne la saison dernière, a bien distribué le ballon à ses cinq coéquipiers, mais sans surprise c’est l’étudiant en médecine de 3e année Youssef Baati qui s’est le plus illustré avec 19,5 points. À noter également la performance de 14 attaquantes gagnantes d’Olivier Riopel. Chez le Vert et Or, le vétéran de 3e année Raphael Viens a bien fait au filet réussissant 2,5 points au bloc, mais seulement 5 attaques gagnantes sur 30 tentées.

Puis le lendemain, le Vert et Or était à Québec pour se mesurer à la puissante machine du Rouge et Or. Cette fois, les Sherbrookois se sont inclinés en trois manches de 25-20.

Rappelons que le Rouge et Or a gagné 34 des 38 derniers titres du RSEQ. L’équipe de Pascal Clément doit toutefois tourner la page sur l’ère Vicho. Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos a terminé sa carrière universitaire avec cinq titres de joueur par excellence au RSEQ et quatre présences sur la première équipes d’étoiles canadienne.

Toutefois, comme c’est le cas depuis des lunes, les Titans de Limoilou sont une pépinière formidable de talents pour Clément et cette année ne fait pas exception. La recrue Nicolas Fortin l’a bien démontré alors qu’il a inscrit 16 points et récupéré sept ballons dans la victoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s