Portrait du soccer universitaire à l’approche des éliminatoires

Publié par

Crédit photo : Patriotes UQTR

Avec deux semaines à faire à la saison régulière universitaire et dix jours du côté collégial, un portrait de la situation s’impose alors que de belles luttes se profilent et que des titres devront se défendre.

Les Citadins dominent le classement féminin

Du côté universitaire féminin, l’extraordinaire parcours des Citadins de l’UQAM se poursuit alors que la troupe d’Alexandre Da Rocha présente une fiche de 10-0-1 pour un total de 31 points, six de plus que les Carabins qu’elles affrontent ce vendredi au CEPSUM. Le Rouge et Or a également 25 points de classement, mais a disputé un match de plus que l’Université de Montréal.

Les Martlets de McGill seront fort probablement les adversaires des Citadins lors de la demi-finale qui sera disputée le 27 octobre prochain. À moins d’un miracle, Bishop’s qui accuse un retard de 5 points sur McGill avec seulement deux matchs à disputer (contre l’UQAM et l’U.de Montréal) puisse combler l’écart.

Ce scénario nous donnera donc droit à un affrontement Carabins-Rouge et Or dans l’autre demi-finale. Le premier match entre les deux équipes s’était soldé par un verdict nul de 0-0 au CEPSUM, mais le match au PEPS a été à l’avantage des Bleues 3-0. Les Québécoises voudront sûrement laver cet affront.

Sur le plan individuel, il faut souligner les statistiques de la gardienne uqamienne, Léa Palacio-Tellier, qui n’a accordé que 4 maigres buts en 11 départs avec 7 jeux blancs. Du côté offensif, Jessica Bunker (Rouge et Or) et Mégane Sauvé (Carabins) dominent la colonne des marqueuses avec huit buts chacune.

Fait à noter, on continue de ne pas accorder toute sa crédibilité aux Citadins sur le plan canadien alors qu’elles ne figurent qu’au 8e rang national. Les Carabins, quant à elles, sont au 4e rang. Le haut du pavé appartient aux Gee-Gees d’Ottawa avec leur fiche de 9-0-2. On saura bientôt si les évaluations tiennent la route ou non.

Lutte à finir entre les Carabins et les Patriotes

Du côté masculin, deux équipes se sont détachées du lot. Les Carabins, champions canadiens en titre devraient terminer au sommet du classement, mais la marge pourrait n’être que d’un seul point au final devant les Patriotes de l’UQTR. D’ailleurs, ces derniers l’ont emporté 3-2 lors du dernier affrontement entre les deux équipes le 3 octobre dernier.

Toutefois, c’est loin d’être terminé pour les positions 3 et 4 qui offriront un laissez-passer pour les demi-finales. Au moment d’écrire ces lignes, Laval (14 pts en 10 matchs), McGill (11 en 9), UQAM (11 en 10) et Concordia (10 en 9) sont toujours dans la lutte. Seul le Vert et Or de Sherbrooke est actuellement éliminé alors que la saison commence à être longue avec une fiche de 0-8-1 (6 buts marqués contre 32 accordés).

Si Laval a une longueur d’avance, tout n’est pas joué avec deux matchs à faire, contre l’UQTR et McGill. McGill quant à eux se mesureront aussi à l’UQTR, mais également à Sherbrooke. C’est donc dire que leur duel du 20 octobre, lors de la dernière fin de semaine du clendrier régulier, pourrait avoir une incidence importante sur le classement.

L’UQAM aura fort à faire pour se qualifier, mais tout est encore possible. Dans un monde idéal, il faudrait que les Citadins causent une surprise et soutirent au moins un point face aux Carabins pour se donner un peu de marge de manoeuvre. Une victoire contre Sherbrooke pourrait aussi être siffisante puisque les Citadins ont l’avantage au bris face à Laval et McGill.

En ce qui concerne les Stingers, leurs espoirs sont bien minces car il leur faudra obtenir des résultats face à Sherbrooke, Montréal et Trois-Rivières. Sachant que Laval a déjà quatre points d’avance sur eux et l’avantage au bris, que McGill et l’UQAM joueront eux aussi contre Sherbrooke et qu’ils ont aussi l’avantage au bris sur Concordia. Ça laisse peu d’options…

Guy-Frank Essomé-Penda des Carabins avec 7 buts et 3 passes décisives domine toujours le classement des marqueurs du RSEQ, un but devant Félix Bouchard des Patriotes et El Mehdi Ibn-Brahim de McGill. Chez les gardiens, Félix Clapin-Girard des Patriotes a réalisé 42 arrêts sur 49 tirs depuis le déput de la saison alors que son vis-à-vis des Carabins en a réussi 28 sur 35 tirs, mais avec 5 jeux blancs. Bref, ce dernier mise sur une défensive plus étanche.

Rappelons que le championnat canadien masculin se déroulera au CEPSUM au mois de novembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s