Football collégial : Latendresse-Régimbald, joueur par excellence?

Publié par

La saison avance très vite au football et il ne reste plus qu’une semaine à faire au calendrier régulier du RSEQ. Les matchs sont de plus en plus cruciaux et les résultats permettent parfois de savoir qui saura gérer la pression avec les éliminatoires qui approchent. S’il y en a un qui démontre une confiance inébranlable semaine après semaine, c’est certainement Éloa Latendresse-Régimbald, le quart-arrière des Cheetahs de Vanier.

Le #5 de Vanier a connu son cinquième match de plus de 300 verges de gain par les airs cette fin de semaine face aux Nordiques de Lionel-Groulx en plus d’inscrire ses 7e, 8e et 9e touchés au sol de la saison. Il est tout simplement dominant à chacun de ses matchs. Avec 19 passes de touché contre seulement 3 interceptions, il sera encore au centre de l’attention de la puissante défensive des Phénix de Grasset la semaine prochaine alors que les deux équipes se mesureront pour le sommet de la section Sud-ouest de la Division 1.

La semaine a également été marquée par une importante confrontation en division 2 alors que les Islanders de John Abbott ont sécurisé leur place au sommet de la section Sud-ouest en battant en prolongation les Nomades de Montmorency. Le match mettait aux prises deux attaques redoutables avec d’un côté le porteur de ballon numéro un du circuit Shawn Valentine et de l’autre, le duo quart-receveur Victor Charland-Olivier Cool. Tout ce beau monde en a donné plus que pour leur argent aux spectateurs présents. Le joueur offensif par excellence se retrouve probablement parmi ces trois joueurs, bien que Frédérick Hachey d’Édouard-Montpetit sera peut-être également considéré.

En division 3, malgré une défaite subie aux mains de Victoriaville, les Aigles d’Ahuntsic auront toujours l’opportunité de terminer au sommet de la section Sud-ouest la semaine prochaine lors du match tant attendu contre les Triades de Lanaudière. Dans la section nord-ouest, mis à part Beauce-Appalaches qui a complété sa saison régulière en demeurant invaincu, trois équipes pourraient clore la saison régulière avec une fiche de 4-4. Il faudra attendre jusqu’à la toute fin avant de connaître les confrontations de la première ronde.

Compte-rendu détaillé des matchs.

Division 1

Vanier 33 – Lionel-Groulx 17

Lors de leur première rencontre, les Cheetahs avaient vaincu les Nordiques par la marque de 40-27, mais Lionel-Groulx avait été la seule équipe à accorder moins de 300 verges par la passe (228 vgs/2 touchés) à Eloa Latendresse-Régimbald. Et son vis-à-vis CJ Valenti l’avait surpassé avec 313 verges de gain pour trois passes de touché. En fait, c’est le jeu au sol de Vanier qui avait fait des ravages avec plus de 300 verges de gain et quatre touchés.

Cette fois, Valenti n’a pu tenir tête à Latendresse-Régimbald. La défense des Rouges a cumulé des totaux impressionnants de 13 sacs et quatre interceptions. C’est d’ailleurs Thomas Bergeron qui a complété la rencontre pour Lionel-Groulx.

Le premier quart s’est déroulé de manière assez serré alors que les seuls points ont été inscrits sur un course de 17 verges du quart de Vanier. Le converti ayant été raté, la marque était de 6-0 après 15 minutes de jeu. Au passage, notons la première de deux interceptions de Nathan Vivier des Cheetahs et celle de David Gauthier Gonzalez à sa ligne des buts pour Lionel-Groulx.

Les Nordiques ont d’ailleurs répliqué sur la séquence qui a suivi l’interception en inscrivant un touché sur une feinte de placement. Le teneur Liam McGonigal a rejoint ce même David Gauthier Gonzalez pour donner les devants aux locaux 7-6. Mais le plaisir a été de courte durée.

Les Cheetahs ont inscrit 21 points consécutifs avant la fin de la demie. D’abord, un touché de Teree McDonald sur 71 verges, puis les Nordiques ont concédé un touché de sûreté avant que McDonald n’inscrive son second touché de la rencontre sur une passe de 15 verges. Eloa Latendresse Régimbald a inscrit le deuxième de ses trois touchés au sol sur une course de deux verges et Vanier n’a plus regardé derrière par la suite.

Outre Latendresse-Régimbald, notons l’excellente prestation du receveur Teree McDonald qui a complété le match avec des gains de 154 verges et deux touchés. Pour Lionel-Groulx, Samuel Maciera a capté l’autre passe de touché. Le meilleure receveur fut toutefois Liam McGonigal avec sept réceptions pour 87 verges.

En défensive, quelques joueurs ont obtenu des chiffres très impressionnants des deux côtés. Pour les gagnants,  Mukendi Jhonathan Mutombo a totalisé 9,5 plaqués dont 6 pour perte et 4 sacs. Ses coéquipiers Jordan Charlery et Shermar Lowe ont respectivement terminé la partie avec 8,5 et 4,5 plaqués et ce dernier a de plus réussi à rabattre le quart des Nordiques trois fois derrière sa ligne de mêlée. Chez les Nordiques, le secondeur Zack Marier a établi la meilleure marque de la saison avec 18 plaqués, dont un sac et le demi Benjamin Hudon en a ajouté 11 en plus d’amasser sa 5e interception en 2021, un sommet en D1.

Notre-Dame 20 – Limoilou 37

Face à face entre la première et la cinquième équipes au classement de la section Nord-est. Limoilou avait écrasé Notre-Dame 46-0 lors du premier match.

Avec un pointage de 2-1 en faveur des Titans, Bahati Malira a lancé la première de ses trois passes de touché de la rencontre à Diego Nicolas Rodrigue Batres. Notre-Dame a tenté une transformation de deux points, mais ce fut raté.

Sur le botté d’envoi qui a suivi, Mathis Bouchard a réussi un retour de 67 verges qui a mené à une tentative de placement, mais elle a été ratée par Felipe Forteza. Mais les Titans se sont tout de même repris avec des touchés par la passe à Ismael Akué et Nathan Gauthier. Deux superbes jeux. Dans le premier cas, Akué a effectué le catch dans la zone des buts en s’étirant de tout son long . Puis le deuxième est survenu après que Pierre-Luc Michaud ait échappé de justesse à une très forte pression pour décocher une passe de 24 verges dans la zone des buts. Malheureusement entre les deux, l’excellent plaqueur défensif Thomas Boutot des Titans s’est blessé. Le pointage était de 16-7 à la demie.

Au début du troisième quart, les Titans ont augmenté leur avance jusqu’à rendre le match hors de portée. D’abord, suite à une punition de rudesse contre le quart-arrière, Limoilou s’est retrouvé avec un premier essai au 5 qui s’est soldé par un touché sur une passe à Maxime Brousseau. Puis lors de leur possession suivante, avec un 3e et 9 à sa ligne de 48, Pierre-Luc Michaud a lancé une courte passe au centre du terrain à Mathis Bouchard qui a traversé le terrain. C’était la quatrième de cinq passes de touché dans la rencontre pour celui qui portera les couleurs des Dinos de Calgary la saison prochaine.

Le CNDF s’est approché à 10 points de Limoilou avec des touchés d’Olivier Michaud et Arthur Salvail, mais Olivier Savard a cloué le cercueil en ramenant le score à 37-20 en fin de partie.

Jaxxon Brashear s’est illustré en défensive pour Limoilou avec neuf plaqués dont un pour perte alors que Mohamed Elshal en a réussi six pour le Notre-Dame.

Vieux-Montréal 16 – André-Grasset 9

Un match à surveiller en fin de semaine était certainement le deuxième affrontement entre les Spartiates et les Phénix. Lors de la première rencontre, Grasset l’avait emporté 14-7 en misant sur sa défensive et son jeu au sol amassant plus de 300 verges dans cette phase.

Les deux équipes ont amorcé la rencontre avec un quart partant différent du match précédent. Jeremy Fyfe avait particulièrement bien fait lors du 4e quart de la défaite face à St-Jean alors que Théo Leblanc reprenait sa place derrière le centre suite à une blessure à la recrue Esteban Bedoya.

Il a fallu attendre la fin de la première demie pour qu’une équipe s’inscrive au tableau quand Rohan Jones a complété un jeu de deux verges pour donner les devants 7-0 à Grasset. Auparavant, les Phénix avaient menacé, mais Édouard Denis s’était interposé en réussissant un interception à la porte des buts.

Le duel défensif s’est poursuivi jusqu’au 4e quart et alors que le pointage était de 7-2, Rohan Jones croyait bien avoir inscrit son deuxième touché du match en franchissant 57 verges, mais le jeu a été annulé suite à une punition. Puis avec environ trois minutes à jouer avec une pointage de 9-2, Rakim Canal-Charles, qui a pris la relève de Fyfe en deuxième demie, a mené les siens et terminé le travail sur une course de 10 verges pour créer l’égalité.

Sur le botté de reprise, le retourneur de Grasset a échappé le ballon qui a été récupéré par Marc-André Alarie au 20 des Phénix. Le porteur Rémi Lambert a finalement mis fin au débat en inscrivant un touché permettant ainsi aux Spartiates de se sauver avec la victoire in extremis.

Dans la défaite, Kervins Paul a fait du bon boulot en amassant 117 verges au sol et son coéquipier Rohan Jones a conclu le match avec 9 réceptions. Chez les gagnants, Rémi Lambert aura été la meilleure arme offensive avec 61 verges au sol.

En défensive, Andrew Goodman et Zachary Lévesque, qui effectuait un retour au jeu après avoir raté les deux derniers matchs, ont été les meilleurs avec 7,5 et 5 plaqués respectivement. Chez les Phénix on ne peut pas passer sous silence le travail du secondeur Liam Masley et de l’ailier défensif Jacob Jinchereau qui ont terminé le match avec quatre sacs chacun.

Champlain-Lennoxville 16 – Lévis 18

Les Faucons de Lévis sont sur une bonne lancée à l’approche des éliminatoires et en remportant un duel défensif face aux champions en titre, les Cougars de Champlain-Lennoxville, ils en étaient à une troisième victoire consécutive. Parions qu’ils demeureront affamés après avoir appris cette semaine que leur entraîneur-chef Pierre-Alain Bouffard quittera son poste à la fin de la saison.

Malgré un match difficile au niveau de l’attaque aérienne, les Faucons ont pu miser sur leur jeu au sol dans cette rencontre. Le quart Justin Quirion n’a complété que 9 de ses 25 passes en plus d’être victime de trois interceptions. Par contre, Jason Grenier et Xavier Girard ont jumelé leurs efforts pour parcourir 217 verges au sol et inscrire un touché.

Si la défensive contre le jeu aérien des Cougars a été somme toute très solide malgré quelques longs jeux, celle contre la course des Faucons a été étincelante limitant Souleymane Camara et Mathieu Roy à seulement 45 verges.

Pour Lennox, notons les performances défensives de Christophe Lévesque et de Christophe Labbé qui ont respectivement récolté 5 et 3 plaqués pour perte dont deux sacs chacun. Les Cougars ont totalisé 13 plaqués pour des pertes dont 8 sacs dans le match. Les Faucons ont été menés par le secondeur Marc-Antoine Lacroix avec 7,5 plaqués dont trois pour perte, Zaac Leclerc avec six plaqués dont un sac du quart et Louis-Thomas Mercier avec quatre plaqués pour perte. Au total la défensive de Lévis a réussi à rabattre au sol l’adversaire derrière sa ligne de mêlée à 15 reprises.

Division 2

John Abbott 40 – Montmorency 34 (P)

Le match mettait aux prises les deux attaques les plus redoutables de la division 2. Plus tôt cette saison, Montmorency l’avait emporté 23-20 à John Abbott. Il s’agissait pour ces derniers de leur ultime match du calendrier régulier et une victoire leur assurait le haut du classement de la section Sud-ouest.

Pour les Nomades, l’attaque aérienne menée par Victor Charland et son receveur Olivier Cool représentait l’arme offensive la plus menaçante alors que les Islanders de John Abbott misaient sur le puissant porteur de ballon Shawn Valentine. Si les grands moments font les grands joueurs, nous avons là trois grands joueurs. Charland a terminé le match avec 445 verges de gain en complétant 34 de ses 44 passes pour trois touchés. Cool a capté 16 de ces passes pour 180 verges en plus de courir cinq fois pour 28 verges. Quant à Valentine, il a amassé 223 verges sur 33 courses et deux touchés en plus de capter trois passes pour 29 verges.

Le premier quart s’est déroulé sans trop d’histoire. Une course de six verges du porteur Peter-Andy Tipaldos a donné les devants 7-0 aux Nomades et ce furent les seuls points de la première période de jeu.

Les Islanders ont pu répliquer au début du deuxième quart après qu’une mauvaise remise de Charland à Mikael Koloma a été récupérée par Frédéric-Alexis Desjardins-Filion. S’en est suivie une passe de 23 verges de Kaelan Trepanier à Ryan Mcgrath pour créer l’égalité.

Plus tard au deuxième quart, l’excellent secondeur Luca Ruffolo a plaqué solidement le quart Victor Charland et celui-ci a dû mettre un genou au sol avant de retraiter sur les lignes de côté, mais il a pu revenir dès la séquence suivante. Entretemps, Diego Arenas a réussi un placement qui redonnait les devants à Montmorency. Sur la séquence suivante, une passe de 49 verges de Trepanier à Tevyn McLeod-Richardson a mis la table pour un touché d’une verge de Valentine qui donnait les devants aux Islanders pour la première fois du match. Puis avec moins d’une minute à faire à la demie, Charland a complété une passe de 32 verges à Derek Jean-François Yeboah, puis une autre de 19 verges à Zachary Long pour placer les Nomades en avant 17-14 avant la pause de la mi-temps.

Amorçant le 3e quart avec le ballon, les Islanders ont été forcés de dégager dès leur première séquence, mais à dès le premier jeu des Nomades, Tipaldos a échappé le ballon qui a été récupéré encore une fois par Frédéric-Alexis Desjardins-Filion. Le tout a mené au placement de Laurent Poisson. 17-17.

Sur la séquence qui a suivi, les Nomades ont réussi à s’approcher à la ligne d’une verge des Islanders. Le ballon a été remis à Tristan Dongue qui a été accueilli solidement par Ruffolo avant de perdre le ballon qui a finalement été récupéré dans la zone des buts par Jules Forand. Encore une fois, les Islanders allaient profiter d’un ballon échappé pour ajouter des points au tableau. Le pointage était 20-17 en faveur de John Abbott après trois quarts.

Amorçant le quatrième quart avec le ballon, les Nomades voulaient bien reprendre le contrôle du match, mais pour une quatrième fois, les Islanders ont récupéré un ballon échappé. Cette fois, c’est Simon Larue qui portait le ballon et Scott Miron l’a récupéré. Il faut toutefois mentionner que les arbitres ont peut-être commis une erreur puisque Larue semblait déjà au sol, mais donnons-leur le bénéfice du doute. Une passe à William Paillé qui a bousculé la défensive des Nomades et une course d’Étienne Barrière plus tard, le pointage était de 27-17 à l’avantage des visiteurs avec un peu plus de huit minutes à faire.

Les Nomades ont répliqué avec un placement avant de reprendre le ballon avec un peu plus de deux minutes à jouer. Alwidge Kerven Saint Jean a conclu la poussée en captant une passe de 13 verges de Charland pour créer l’égalité 27-27 et envoyer tout le monde en prolongation.

John Abbott amorçait la période supplémentaire avec son attaque sur le terrain. Trepanier a trouvé Jacob Mattie dans le fond de la zone des buts et celui-ci a réussi un attrapé spectaculaire pour donner les devants 34-27 aux siens. Charland a riposté avec une passe Laurent Paquin qui a franchi les15 verges qui le séparaient de la zone des buts. Les Nomades avaient ensuite l’occasion d’être les premiers à attaquer, mais ils ont été stoppés quand leur tentative de placement sur 35 verges a été ratée suite à une remise trop haute. John Abbott en a profité grâce à nul autre que Shawn Valentine qui a porté le ballon sur 17 verges jusque dans la zone des buts pour clore le débat.

Avec 45 jeux au sol des Islanders dans la partie, pas surprenant qu’on ait de nombreux plaqués en défensive. Thomas Dussault (9), Gabriel Morissette (8,5) et Guillaume Cusson (7,5) se sont particulièrement démarqués chez les Nomades. Jules Forand a été le meilleur de ce côté pour les Islanders avec six. Notons également les trois plaqués pour perte de Frédéric-Alexis Desjardins-Filion en plus de ses deux échappés récupérés.

Trois-Rivières 17 – Sherbrooke 10

Si le match John Abbott – Montmorency mettait aux prises deux attaques puissantes, celui entre les Diablos et les Volontaires mettait aux prises deux équipes misant sur la défensive.

Dès le premier jeu du match, Samuel Goulet-Ménard a rejoint Mathieu Bernard sur 33 verges. Malheureusement, sur le jeu suivant, Bernard s’est blessé et a dû quitter la rencontre. Cette première séquence s’est terminée par un dégagement bloqué par Callias Gagnon. Et à leur tour en attaque, les Diablos ont inscrit un touché sur une passe de 23 verges de Simon Brunelle à Charles Barakett. Ce furent les seuls points du premier quart.

Après un simple et un touché de sûreté des Volontaires portant le pointage à 7-3, ces derniers ont anéanti une tentative des Diablos qui avaient atteint la ligne de 20 de leurs adversaires. L’ailier défensif Emerik Charron a d’abord réussi un sac avant que Léo Roy n’intercepte à sa ligne de 2 une passe de Brunelle à l’intention de Philippe St-Laurent. Puis Callias Gagnon y est allé d’un autre gros jeu défensif en faisant perdre le ballon au quart des Volontaires Goulet-Ménard qui a été repris par Jérémy Dion. Les Diablos en ont alors profité pour aller inscrire un placement et augmenter leur avance à 10-3 avant la mi-temps.

Au 3e quart, les Volontaires ont créé l’égalité sur une passe de Goulet-Ménard à Carl-Émile Dubois Farrar sur 7 verges. Ce dernier a d’ailleurs été la cible favorite du quart de Sherbrooke avec 9 réceptions pour 56 verges. Puis en fin de 3e quart, les Volontaires ont tenté une feinte de botté de dégagement, mais les Diablos ont réussi à s’imposer. Reprenant le ballon, les Trifluviens ont lentement traversé le terrain pour aller inscrire le touché victorieux sur une course d’une verge de Justin Mazerolle. La séquence a été coûteuse toutefois car le receveur Philippe St-Laurent a subi une blessure.

Les Volontaires ont bien tenté de créer l’égalité en s’approchant deux fois jusqu’au 25 des Diablos. La première fois, le secondeur Justice Greco a conclu une excellente performance en interceptant une passe de Goulet-Ménard et la deuxième fois, on est passé bien près. D’abord, une passe rabattue d’Alex Auger dans la zone des buts, puis un ballon qui a effleuré le bout des doigts de Charles Baillargeon encore dans la zone des buts.

À noter les performances défensives d’Emerik Charron et Jérémie Duchesneau pour Sherbrooke qui ont totalisé 16 plaqués dont 10 pour perte et 4 sacs du quart. Pour l’équipe victorieuse, Justice Greco a complété la rencontre avec 8 plaqués, un sac et une interception.

Saint-Hyacinthe 52 – Thetford 28

À leur première saison en D2, les Lauréats de Saint-Hyacinthe sont en position pour terminer au premier rang de leur section alors qu’ils se mesureront aux Volontaires de Sherbrooke la semaine prochaine. Pour y arriver, ils devaient d’abord vaincre les Filons de Thetford qui venaient de remporter une première victoire cette saison contre les Diablos de Trois-Rivières.

Le quart-arrière Vincent Boyer s’en est donné à coeur joie sur le terrain du cégep de Thetford en complétant près de 80% de ses passes pour plus de 400 verges et cinq passes de touché. Charles-Antoine Goulet (13 réc. / 161 vgs / 2 touchés), Mikka Thibodeau (6 / 133) et Hamza Abouelaaz (7 / 101 / 2) ont été ses cibles favorites.

Chez les Filons, on a choisi d’utiliser Zachary Houde à toutes les sauces alors qu’il a décoché huit passes en plus d’en capter six pour des gains de 105 verges et un touché et d’ajouter 111 verges de gain au sol sur neuf courses dont une pour un touché.

Jonas Billy Pernier a été le meilleur des Filons avec sept plaqués. Son coéquipier Caden Coghlan a ajouté deux sacs. Philippe Roy a quant à lui conclu le match avec 6,5 plaqués pour les Lauréats. Jérémy Cloutier, Xavier Proulx et Antoine Lebrun en ont ajouté 5 chacun.

Édouard-Montpetit 8 – Outaouais 15

La défensive des Griffons de l’Outaouais s’est levée face à la machine offensive des Lynx d’Édouard-Montpetit pour inscrire un premier gain cette saison, devant leurs partisans. En cumulant huit sacs et deux interceptions, la troupe de Sébastien Tétreault a pu limiter l’impact des 157 verges au sol des Lynx.

Benjamin Viau a couru q4 fois pour 82 verges et Frédérick Hachey a capté 12 passes pour 79 verges et un touché pour Édouard-Montpetit. Jean-Christophe Roy a quant à lui été la meilleure arme offensive des Griffons avec sept réceptions pour 90 verges et un touché. Le botteur Roméo Lussier a quant à lui réussi ses deux tentatives de placement ainsi qu’un converti dans la rencontre.

En défensive, Amine Encina Hanawi a été les meilleur des Lynx avec 6,5 plaqués en plus de réussir une des quatre interceptions contre les quarts de l’Outaouais. Jean-Rémi Beaulne a également réussi 6,5 plaqués pour les gagnants. Tandis que son coéquipier Alexis Riopel a réussi 5,5 plaqués dont trois sacs.

Division 3

Ahuntsic 15 – Victoriaville 36

Drummondville 14 – Lanaudière 34

Shawinigan 21 – Champlain-St-Lambert 37

Rimouski 15 – Jonquière 68

La Pocatière 10 – Beauce-Appalaches 45

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s