Les Cheetahs de Vanier, équipe de la décennie au basket collégial masculin

Publié par

Au cours des dix dernières années au basketball collégial masculin, 5 équipes ont remporté au moins un titre en D1. Deux ont remporté un titre canadien. Mais une seule équipe a remporté plus de 100 matchs, les Cheetahs de Vanier.

Au total, 162 matchs ont été disputés au cours des dix dernières saisons. En 2011-2012, Ahuntsic a déclaré forfait avant le début de la saison et tous les matchs prévus face à eux ont été comptabilisés par des victoires de 20-0. Officiellement donc, le total est de 165 matchs inscrits aux classements, mais pour les besoins de la cause, les matchs face à Ahuntsic lors de cette saison sont exclus des calculs.

Ainsi, les Cheetahs, menés par Andrew Hertzog, ont remporté 115 matchs pour une moyenne de ,710. D’ailleurs, Vanier est la seule équipe à n’avoir connu aucune saison perdante en Division 1 durant cette période. Au passage, ils ont participé à six finales du RSEQ, raflant trois titres en plus d’un championnat canadien.

De plus, Vanier est l’équipe qui a inscrit le plus grand total de points, soit 12 778 pour une moyenne de 78,5 par match. À cinq reprises, les Cheetahs ont maintenu une moyenne supérieure à 80 points par match en une saison.

Vanier a vu un de ses joueurs être choisi au sein des équipes d’étoiles à 18 reprises, un sommet dans la décennie. Deux joueurs – Karim Mané et Tevonn Walker – ont reçu le titre de joueur par excellence et leur entraîneur a été choisi le meilleur au Québec en 2018-2019.

La différence entre Vanier et ses plus proches concurrents a été le nombre total de victoires et la constance. Car autrement l’écart est relativement mince avec Montmorency et Champlain-St-Lambert.

Les Nomades de Montmorency, tout comme les Cavaliers de Champlain-St-Lambert ont gagné 99 matchs et subi 63 revers. Montmorency a participé à 5 finales en remportant 3 et un titre canadien alors que Champlain a gagné deux championnats provinciaux et s’est incliné lors de deux autres finales.

Mentionnons que les deux autres championnats provinciaux remportés durant la décennie en D1 l’ont été par Ste-Foy (2010) et Ahuntsic (2012).

Sur le plan individuel, Champlain a fait élire 17 fois un de ses joueurs sur les équipes d’étoiles contre 12 pour Montmorency. Yann Charles de Champlain a été élu joueur par excellence en 2010 alors qu’Alix Lochard a obtenu ce titre à deux reprises en 2017 et 2018 en tant que représentant des Nomades. Les deux équipes ont vu leur entraîneur-chef être couronné à deux reprises chacune.

En moyenne durant la décennie, les Cheetahs de Vanier ont inscrit 78,5 points par match contre 76,3 pour Montmorency et 72 pour Champlain-St-Lambert. Défensivement toutefois, ces derniers ont la meilleure fiche avec une moyenne de points accordés de 68,8 contre 70,6 pour Vanier et 71,1 pour Montmorency.

En plus de ce trois formidables programmes, il faut absolument mentionner celui des Dynamiques du Collège Jean-de-Brébeuf. Arrivés en D1 en 2015-2016, ils ont déjà une fiche cumulée de 43-17 et participation à une finale à leur actif. À cela il faut ajouter les six saisons précédentes passées en D2 alors que l’équipe a remporté 67 de ses 84 matchs et quatre titres provinciaux.

Pour ce palmarès particulièrement relevé, Brébeuf partage la troisième marche du podium avec Champlain-St-Lambert.

Le podium est donc le suivant : 1- Vanier, 2- Montmorency, 3- Champlain-St-Lambert et Jean-de-Brébeuf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s