Hockey collégial masculin – Les Lions de Champlain-St. Lawrence, équipe de la décennie

Publié par

Crédit photo : Le Courrier de Saint-Hyacinthe

La ligue collégiale de hockey telle qu’on la connaît actuellement est en activité depuis plus de 10 ans maintenant. Après une saison préparatoire en 2009-2010, la saison suivante a officiellement établi les bases du circuit. Maintenant qu’une première décennie est passée, Bulletin sportif déclare que les Lions du Collège Champlain-St.Lawrence forment la plus grande équipe de l’histoire de la ligue.

Le hockey collégial au Québec prend une place de plus en plus importante comme en témoigne la création d’une Division 2 dont les activités s’amorceront à l’automne 2020. Le nombre d’équipes ne cesse de croître et chaque nouveau collège tente de faire sa place au soleil. La D1 compte aujourd’hui 12 équipes regroupées en trois divisions. alors que la nouvelle D2 sera composée de 10 équipes. D’ailleurs trois collèges auront des équipes dans les deux niveaux, St-Laurent, Thetford et André-Laurendeau.

Parmi les 12 programmes faisant partie de la D1, sept y sont depuis le début (Alma, André-Laurendeau, Champlain-St.-Lawrence, Laflèche, Lionel-Groulx, Saint-Laurent et Sorel-Tracy). Mais le programme qui s’est davantage démarqué est celui des Lions de Champlain-St.Lawrence. Avec le plus haut total de victoires (214), le plus de championnats (5) et le plus de participations à la grande finale (6), on doit donner au collège anglophone de Québec la première marche du podium.

Les Lions, menés par l’illustre Guy Chouinard depuis la saison 2012-2013, ont mis la main sur le titre lors de la saison préparatoire avant de remporter les championnats en 2012, 2014 et 2016, s’inclinant lors de la finale de 2013 face à André-Laurendeau. Ils n’ont connu qu’une saison sous la barre des ,500 en 10 ans et remporté au moins 20 victoires à sept reprises.

À cela, il faut ajouter que le collège a placé à 18 reprises un de ses joueurs sur une des deux équipes d’étoiles du circuit. Un autre sommet. Enfin, les Lions forment la seule équipe ayant subi moins de 100 défaites en temps régulier (97) durant cette période.

André-Laurendeau et Saint-Laurent complètent le top 3

Sur la deuxième marche du podium, le Boomerang d’André-Laurendeau dirigé par Alexandre Dandenault depuis août 2010 mérite sa place grâce à cinq participations à la finale (record co-détenu avec Champlain-St.Lawrence) et trois titres. Fait à noter, avant la saison dernière, Dandenault avait mené les siens à cinq finales consécutives, raflant au passage le titre d’entraîneur-chef de l’année en 2016-2017.

Le Boomerang a compilé une fiche de 197-142-26 en plus de faire élire à 16 reprises un de ses joueurs sur une des deux équipes d’étoiles. Cette fiche est toutefois inférieure à celle des Patriotes du cégep Saint-Laurent qui forment la seule équipe avec les Lions à avoir amassé plus de 200 victoires (207) au cours des 10 dernières années.

Les Patriotes, comme le Boomerang, a fait élire 16 de ses joueurs sur les équipes d’étoiles en plus de voir un des siens être choisi à trois reprises pour le titre de joueur par excellence et de voir André Carlos gagner deux fois le titre d’entraîneur-chef de l’année. Mais avec seulement deux présences en grande finale et aucun titre provincial, on ne pouvait les placer plus haut.

Mentions spéciales

  • Les Rebelles de Sorel-Tracy ont terminé au 4e rang du classement avec une fiche globale de 190-142-26, deux championnats et une deuxième place. 12 fois un de leur joueur a trouvé une place parmi les équipes d’étoiles, dont Émilien Boily choisi joueur et recrue par excellence du circuit en 2014-15.
  • Laflèche (174 victoires), Lionel-Groulx (169 victoires – 1 finale) et Alma (163 victoires) complètent le classement des équipes fondatrices du circuit.
  • Depuis 5 ans, l’arrivée des Dynamiques de Ste-Foy, des Cougars de Champlain-Lennoxville et des Lauréats de Saint-Hyacinthe a passablement changé la donne. Ces trois programmes ont un dossier combiné de 274-126-32 avec trois participations à la finale et un championnat (St-Hyacinthe/18-19).

À l’heure où on vante de plus en plus l’intégration des programmes scolaires pour le cheminement des jeunes joueurs de hockey, la ligue collégiale mérite une attention plus soutenue.

À surveiller : Champlain-Lennoxville reçoit Saint-Laurent vendredi le 10 janvier à 20h à l’aréna Jane et Eric Molson. Les deux équipes occupent les deux premières places au classement général.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s